Partagez
Aller en bas
avatar
My'on Kar'hak
Animateur ▪
Nombre de messages : 254
Age : 20
Date d'inscription : 01/02/2008

PNJs de My'on Kar'hak

le Ven 30 Avr 2010 - 15:25

Nom : Jeeres, War De

Race: Gungan

Sexe : Masculin

Age : 39 ans

Planète d'origine: Naboo

Histoire :
L'enfance sans histoires d'un Gungan sur Naboo ne peut intéresser personne. Même si, après la crise du blocus de Naboo, les Gungans ont fait un peu parler d'eux dans la galaxie, cela n'était en rien une véritable notoriété.
De même que quand c'est un Gungan qui, au nom de Naboo, à demandé de voter les pleins pouvoir au chancelier suprême peu avant la Guerre Noire, on en fit pas une montagne.

C'est dans ce climat d'inintérêt qu'a grandi War De, fils d'Ana Tri et de Manago Jeeres. Ses parents ayant décidé de servir de tampon entre les cités Gungan et les habitants de Theed après les blocus, ils emmenèrent leurs enfants avec eux.
War De avait 5 ans.


Par la suite, il devint un individu très curieux, et était souvent réprimandé par ses parents quand ils le retrouvaient dans une cantina de Theed, près de l'astroport, en train d'écouter plus que religieusement les récits (véridiques ou, bien plus souvent, totalement inventés) d'aventures épiques, de combats spatiaux et de poursuites, de chasses aux trésors ou à la prime ... le tout de la bouche de pilotes venus de toute la bordure extérieure ... soit des gens plus ou (vraiment beaucoup) moins recommandables.

Cet état de fait poussa War De à prendre son indépendance. Certes, ce fut très tard, puisqu'il avait déjà 28 ans.
Mais, voilà. Un jour, il dépensa toutes ses économies pour partir de Naboo, direction Coruscant.
Direction l'Aventure avec un A majuscule.
Direction le vide intersidéral et ses dangers.
Direction une vie faite de célébrité acquise haut la patte, et d'histoire à raconter dans les cantinas, ou dans des interviews de l'Holonet.

Direction surtout, la désillusion.
Car en bientôt 10 ans, War De n'a jamais fait parlé de lui. Il n'a même jamais quitté Coruscant. Il n'a même presque pas quitté le quartier où il était arrivé droit venu de Naboo.
En 10 ans, il n'a fait qu'enchainer les défaites, les déchéances, les boulots minables et les défaites amères d'un esprit volatil et un peu bêta.

En 10 ans, c'est la première fois qu'il réussit quelque chose pourtant. Se faire engager comme Barman pour l'une des fêtes ... que dis-je, l'une des orgies, l'une des soirées de festivités et de débauches les plus Huppés de la planète.
Car, si il a un talent, c'est de préparer très correctement des cocktails originaux, plutôt appréciés, mais parfois aussi très étranges, derrière un comptoir de bar.

Mais, encore, c'est lui qui écoute les récits des autres, car il n'a toujours rien à raconter.

Caractère:
War De est un Gungan jovial et insouciant, rempli d'un espoir qui ne semble pas avoir de limites euclidiennes. Sa vie, il la voit faite d'aventures tonitruantes et rocambolesques, à la poursuite de nobles idéaux, au péril de sa vie ...
Comme par exemple ce rêve qu'il fait parfois où, vêtu de brun, un fouet à la hanche et un étrange couvre-chef lui tombant sur les yeux, il parcours un temple perdu en pleine jungle, avant de devoir fuir aussi vite qu'il peut devant un énorme rocher sphérique qui roule droit sur lui ...

Mais comme à chaque fois qu'il se réveil avant d'être écrabouillé, il se lève, regarde par la fenêtre, et, une cigarette au bec qu'il allume, se dit que sa vie est bien loin de tout ça.
Car son histoire n'est pas faite de telles aventures, son espoir s'est quelques peu racorni, sa jovialité un peu assombrie, son insouciance devenue fardeau ...

Mais au fond de son cœur, il garde cet espoir inépuisable. Et il se pourrait que celui-ci survive bien au dela de toutes limites connues. Sans être téméraire, il lui arrive d'être courageux ... rarement. Sans être fulgurant, il lui arrive d'être astucieux ... dans de rarissimes occasions.

Métier: Barman

Grade ou popularité : Nulle

Ordre ou Groupe : Neutres

Aime : l' Aventure (haha), l'amabilité, la fête, ses rêves de grandeur et de voyages ...

N'aime pas : Sa vie a l'époque de Naboo, sa vie maintenant, l'attitude des "xéno brutalit' " envers lui ...

Inventaire & Armes :
- Vêtements de cuir et de tissu, cherchant à imiter la mode de Coruscant, mais avec un succès mitigé.
- Un shaker
- Une bourse
- Un chiffon


Dernière édition par My'on Kar'hak le Dim 3 Juin 2012 - 20:18, édité 2 fois


" ooooh qu'il est mignon !" ... *Toi, tu m'touches, j'te mords !*
Spoiler:
- Paroles
*Pensées*
Actions et descriptions

My'on Kar'hak // Aiya Mogal'n

#/# Actuellement sur Orvax IV #/#
avatar
My'on Kar'hak
Animateur ▪
Nombre de messages : 254
Age : 20
Date d'inscription : 01/02/2008

Re: PNJs de My'on Kar'hak

le Ven 18 Mai 2012 - 1:11

Nom : Llewen Saccelm Sedd-Meyktal. Mais appelez moi Llewen.

Race: Humain

Sexe : Masculin

Age : 51 ans (né en 33 avant l'Empire)

Planète d'origine: Anaxes

Histoire :

    AAAAAAEnregistrement 0 - An 17 de l'Empire - An 12 718 du calendrier Tapani.


    AAJ'ai ... perdu tout mes anciens enregistrements. C'est étrange comme sensation. Le petiot m'a décrit ça comme "une nouvelle vie qui commence, comme une seconde naissance". Mais du haut de mes 50 ans, je ressens un vide particulièrement profond. Je ne peux pas faire une croix dessus.
    Un recommencement, c'est ça. Et pour bien commencer cette nouvelle étape de ma vie, j'ai envie de me souvenir. Me souvenir des étapes qui mont mené là.

    AAJe me nomme Llewen Saccelm Sedd-Meyktal. Je suis né en 33 avant l'Empire, sur Anaxes. La petite colline où était construit notre manoir était battue par des vents glaciaux, ce pâle matin de printemps qui me vit venir au monde.
    AAMes parents étaient tout deux de familles militaires depuis des générations, et ma mère comme mon père tenaient au fait que nous jouissions de la renommé, même modeste, de leurs deux noms. J'avais deux sœurs plus âgées, et un petit frère qui naquit deux ans après moi. Ma famille était aimante, et j'ai vécu une belle enfance, tranquille et loin de tout soucis.
    AAIl parait que les jedi sont passés me voir, très tôt dans ma vie. J'avais apparemment une certaine relation avec la force. Mais ils ont conclu que mon talent était bien trop faible pour que je devienne moi-même un jedi, quand bien même j'y mettrais tout mon cœur.
    AAA six ans je fus envoyé en pensionnat militaire. Tout me scolarité allait être strictement encadrée par les traditions Anaxsis. J'ai passé 10 années de ma vie dans ce pensionnat. 10 ans à apprendre en sus d'une éducation classique et complète, des compétences de combat rapproché, de tir, de gestion de troupes et de stratégie. Etrangement, même si je touchais ma bille dans la plupart des domaines, je me démarquais en gestion administrative, en psychologie et en langues avant tout. Et l'escrime et le corps à corps. Surtout l'escrime.
    AAJe ne me souviens que de peu de détails de cette époque. Mon frère arriva au pensionnat tout comme moi . Nous retournions chez nos parents deux fois par mois. A 12 ans, j'ai collé une trempe mémorable à un emmerdeur de première qui me pourrissait l'existence. Malgré la punition salée donnée par les matons du pensionnat, je fus acclamé en héros par une grande partie de mes camarades. Je crois que c'est ce jour là que j'ai appris à ne pas me laisser marcher dessus et à toujours m'affirmer, toujours me battre. L'ambition et la victoire étaient certains de mes seuls moteurs à partir de cet instant là.
    AACe fut aussi le début d'une adolescence marquée par l fossé entre l'image que j'affichais et la timidité que j'éprouvais. La découverte de ma sexualité par exemple. J'étais très gauche. mais le fait que ce fut avec l'une de mes sœurs n'a pas du aider à me mettre à l'aise. heureusement pour moi, ça n'a ni duré longtemps, ni donné de suite. C'aurait pu être très dérangeant.
    AAMa première conquête était l'une de mes camarades du pensionnat . Une magnifique blende, dont j'ai malheureusement oublié le nom. Je me souviens juste qu'on s'aimait passionnément, jusqu'au jour où elle fut virée du centre pour être tombée enceinte. De moi, bien entendu. Je ne l'ai jamais revue ...

    AAA 16 ans, je suis sorti diplômé du pensionnat militaire, au grade de Lieutenant, avec les distinctions. Je commençais déjà à ne plus trop apprécier l'ambiance militariste, mais mes parents me poussèrent à passer par l'académie. Après deux ans, j'en sortis Capitaine, mais sans distinctions, et même plutôt des appréciations moyennes de manière générale. Toujours cependant quelques matières que j'affectionnais particulièrement, comme les classes stratégiques, et les modules de psychologie, langue, gestion, droit, ...
    AAL'année suivante, je me mariais. Elle s'appelait Mona Stell, et était originaire de Scipio. je l'avais rencontrée à une soirée mondaine peu après ma sortie de l'académie. Malgré l'avis défavorable de mes parents, qui, à bien y regardé, n'avaient pas aimé non plus mon mariage, je partais sur Scipio pour la suivre.
    AAEt moins de deux ans plus tard, je connaissais mon premier divorce. Je rentrais sur Anaxes la queue basse et le moral anéanti. Non que je n'étais pas d'accord avec le divorce, c'est même moi qui le réclamait le premier. J'étais juste déçu de tout et déprimé.
    AARétrospectivement, j'ai pourtant apprécié ma vie sur Scipio. J'en ai d'ailleurs rapporté la tradition des tatouages de guerre, qui permettent d'indiquer les grades et compétences. Ainsi qu'un dégout pour les blondes, mais ça c'est accessoire, et ça ne m'a pas empêché de menues erreurs par la suite.

    AAJ'ai servi un moment dans la flotte de défense d'Anaxes, mais c'était juste le temps de trouver à m'expatrier, ca la présence omniprésente de ma famille, en particulier d'un petit frère sorti commandant et dont l'ego prenait toute la pièce et une partie du couloir, me pourrissait l'existence. J'ai donc postulé pour un poste de commandant de sécurité sur Coruscant. J'y ai passé plusieurs années, calmes et tranquilles. Trop tranquilles. Puis j'ai décidé de me mettre aux affaires, ce qui m'avait toujours attiré. J'ai créé mon entreprise de transport de fret, puis ai commencé à diversifier sur le transport de passager, et les convois de marchandises spécialisés. C'était en 9 avant l'Empire, et la crise séparatiste commençait tout juste à créer des remous dans la bordure extérieure.
    AAJe me suis marié une seconde fois, aussi à cette époque.
    AACette femme s'appelait Aurora Kossé. Je l'avais rencontré lors d'un colloque, dans le cadre strictement professionnel. Nous avons sympathisé et un lien s'est créé. Et non, elle n'était pas blonde.
    Elle était membre d'une famille de la maison Melantha, l'une des maisons Nobles qui géraient la région de l'Expansion du Secteur Tapani depuis des millénaires. En guerre perpétuelle contre les autres, bien entendu, même si des alliances se faisaient et se défaisaient régulièrement.
    AASa famille accepta mal le mariage, et de toutes manière, j'ai très peu_ apprécié celle-ci. Et j'ai appris à connaitre Aurora. Il s'est avéré que seul l'argent et le pouvoir l'intéressait, et que ma fulgurante ascension économique grâce à mon entreprise avait été le réel moteur de son "amour" pour moi. J'ai quand même tenu presque trois ans de cette relation, avant de demander le divorce. Ca a été extrêmement mal vu par sa famille, qui heureusement l'a remariée rapidement pour éviter les scandales.

    AAPour ma part, je me suis expatrié à nouveau, sur Fondor cette fois, des les Mondes Libres du secteur Tapani. Mon don pour les transactions et le commerce m'ont permit de retrouver une belle situation. AADurant cette période, j'ai essuyé quelques attaques financières de la maison Melantha, sans que jamais cela ne me porte vraiment préjudice. J'ai aussi enchainé les amantes ... et quelques amants.
    AAA peine un an avant que la guerre entre la république et les séparatistes ne commence, j'ai rencontré Liliec Aab. Elle était danseuse exotique sur Fondor. Mais c'était la plus belle femme que j'avais jamais rencontré. Et après un ou deux verres, la première qui me fit devenir vraiment dingue d'elle.
    AAIl a fallu tout de même que j'attende longtemps avant de pouvoir l'épouser. Je m'en souviens très bien. Il faisait beau, c'était une fin d'après-midi chaude sur Fondor. Et alors que l'on cherchait un restaurant où passer la soirée, nous avons vu les holonews annoncer la bataille de Geonosis. La Guerre Noire, telle qu'on allait la nommé plus tard, venait de commencer.
    AANi une ni deux, en pleine rue, je me suis mis à genou et lui ai demandé " Lil', veux tu m'épouser, me faire des enfants, et ne jamais que notre amour ne finisse ?"
    AAElle a simplement répondu oui.

    AALa guerre passa, mon entreprise dura, l'Empire arriva avec ses godillots ferrés et le monde changea. Pas notre idylle. Liliec me donna 2 merveilleux enfants, un garçon que l'on nomma Corris, la 6e année de l'Empire, et Soûrya, à peine deux ans plus tard. Ils étaient tout les deux de magnifiques bambins, malins et curieux de tout, très liés, même si, bien sur, comme tous les enfants, ils se tapaient dessus allégrement.
    AAIls me manquent. J'espère pouvoir les revoir un jour.

    AAMais je saute les étapes. En 3 de l'Empire, je me mis à faire beaucoup d'affaires avec des entreprises du Secteur Cardiaan. Des affaires qui leur rapportèrent des millions. En 12 705 selon le calendrier du secteur, la Maison Noble Cardiaan décida de m'anoblir. Nous devînmes donc des membres honoraires de l'une des autres maisons nobles du secteur Tapani. J'y fis encore des émules, et devint quelqu'un de riche.
    AABizarrement, c'était un rêve, j'avais l'impression que ça ne pourrait pas durer tellement cette vie était belle.

    AAIl y a six ans, mon ex-femme, cette salope d'Aurora, a décidé de se venger. Je n'avais pas fait le rapprochement antre les Melantha et les Cardiaan, qui étaient pour ainsi dire ennemis depuis des dizaines de génération. Le nouveau mari d'Aurora était un faible, quelqu'un qu'elle manipulait comme elle le voulait. Non que ce ne soit une réussite, Aurora était une fine commerçante, une négociatrice-née, et je dirais même une arnaqueuse de première.
    AAElle m'attaqua moi, ma femme et mon entreprise. Liliec a été agressée, violée et défigurée. Et même si les agresseurs ont été punis, aucun lien n'a pu être fait avec mon ex-femme. J'ai soutenu mon amour pendant toute une longue période de dépression, et j'ai réussi à lui transmettre mon envie de me battre et de ne jamais me laisser marcher dessus.
    AAElle a survécu, elle vit toujours. Mes enfants aussi. Par contre, mon entreprise a été petit à petit rachetée par cette enflure qui m'a tout pris. En 12 716, on m'a évincé, puis attaqué. Je me suis défendu malgré de profondes blessures et suis parvenu à m'enfuir. Mais mon speeder avait explosé avec un de mes associé qui n'était pas sensé être là. Je suis officiellement mort dans le secteur Tapani, et lui disparu, ce qui a fait porter les soupçons sur lui. Ma femme ne sait pas que je suis encore en vie, et je ne sais pas s'il est bon que ça change.
    AAElle dirige les restes de mon entreprise avec l'aide d'amis de la maison Cardiaan. Mes enfant vont bien, ils ont continué de grandir ) ce que j'en sais.

    AAEt me voici, après cinq années de vagabondages et de dépression, au fin fond de la bordure extérieure, me liant avec une bande de criminels au grand cœur qui m'ont promis de me remettre sur les rails.
    AAAurora, tu me payeras tout ça. J'en fais le serment. Toi, les Melantha, et tous ceux qui se mettront en travers de mon chemin.
    AAGalaxie, me revoilà. J'ai peut-être déjà 50 ans, mais je vis, et ne me suis jamais senti aussi vivant !


    AAL'homme allait éteindre la caméra quand il entendit frapper à la porte. Avant qu'elle ne s'ouvre, il répondit :
    My'on, je suis prêt !
    AAAAAAFin de l'enregistrement.


Caractère:
Llewen a longuement vécu, et pas toujours des choses très drôles. Il est donc quelqu'un de froid et de calculateur, doué dans les chiffres et les négociations. Il sait prendre son interlocuteur dans le sens du poil et marchander, il sait reconnaitre une arnaque et une bonne affaire quand il en voit, et les saisir au vol.
Il a hérité de son éducation militaire et la détermination et un sens aigu du combat, qu'il soit mené dans les esprits, autour d'une table, en duel ou su un champ de bataille.

Métier: Homme d'affaires strict et smart

Grade ou popularité: Dirigeant de Gehenna Corp.

Ordre ou Groupe : Guilde du Maelstrom

Aime : l'ordre, la discipline, la puissance, sa 3e épouse et ses deux enfants, la victoire, ...

N'aime pas : Sa 2e ex-femme Aurora Kossé, une grande partie de la politique impériale, la maison Melantha, ...

Inventaire & Armes :
  • blaster S-5
  • vibrolame d'escrime
  • comlink



Dernière édition par My'on Kar'hak le Dim 3 Juin 2012 - 20:17, édité 1 fois


" ooooh qu'il est mignon !" ... *Toi, tu m'touches, j'te mords !*
Spoiler:
- Paroles
*Pensées*
Actions et descriptions

My'on Kar'hak // Aiya Mogal'n

#/# Actuellement sur Orvax IV #/#
avatar
My'on Kar'hak
Animateur ▪
Nombre de messages : 254
Age : 20
Date d'inscription : 01/02/2008

Re: PNJs de My'on Kar'hak

le Ven 1 Juin 2012 - 23:37


Nom : Hseolq (prononcer " 'sòlk") Demoobo

Race: Dug
Sexe : Masculin
Age : 28 ans
Planète d'origine: Malastare

Histoire :
Un dug sur malastare. Quoi de plus normal, même banal ?
Tout le monde se dit la même chose, et sur Malastare, rien ne bouge. Les Grans au pouvoir , les Dugs au turbin. Certain s'en sortent mieux que d'autres. Pour Hseolq, c'est un résultat mitigé. Sa force faisait de lui quelqu'un de respecté au sein de son peuple (ou de craint, selon les sources), mais les accrochages avec les Grans, et d'autres espèces ... considéré comme agitateur, il fit même quelques séjours en prison pour diverses petites infractions. Mais ça finit mal. Le meurtre sanguinaire de trois Grans à qui sa famille devait de l'argent, ça fait tâche sur le casier.
Recherché et pourchassé, il dut fuir Malastare, jurant cependant de revenir libérer sa planète natale et son peuple de la présence nauséabonde de ces ruminants sans cervelle.

Tombé sur Ryloth, il s'y fit prendre comme mécanicien, et apprit à piloter les vaisseaux avec une épique de contrebandiers de haut vol qui l'avaient engagé.
Quelques années à travailler ainsi pour le Maelstrom sans le savoir, et il fut remarquer pour ses talents d'as du pilotage et de mécanno doué. On lui proposa mieux et plus dans ses cordes que la contrebande pure : pilote de chasse, pilote sur des missions périlleuses, ... la guerre, le vide spatial, des camarades pilotes tout aussi doués ...

Une vie de rêve pour un Dug revanchard.

Plus tard, dans une cantina de Tatooine, alors qu'il venait boire un verre avec quelques camarades d'escadrille, il rencontra un petit Cathar monochrome qui leur apporta les boissons, et leur proposa une partie d'holojeu Dejarik. Hseolk railla le gamin, mais une heure après, c'est en rageant qu'il perdait sa troisième partie. Ses camarades plaisanteraient encore longtemps de cette défaite.
My'on, c'est ainsi que s’appelait le Cathar, proposa de lui payer un verre pour oublier la rancune. Ainsi ils burent, et le jeunot un peu éméché perdit les deux parties suivantes.

Finalement, Hseolk et My'on devinrent de bons amis durant les semaines qui suivirent : entre les discussions passionnées à propos de mécanique et d'équipements de vaisseaux, les délires sur la comète sur la conquète de la galaxie, une haine commune des Grans (d'ailleurs, My'on apprit enfin pourquoi son père avait toujours détesté les grans et compris pourquoi lui ne devait pas douter de cette haine envers eux), et les soirées à s'affronter à divers jeux de stratégie et de réfléxion ...
Et puis My'on dut repartir. Mais Ils se promirent de se revoir, et de garder contact. My'on lui dit qu'ils n'y auraient aucun mal. Le Dug devait juste lui faire confiance pour ça.

Il fut finalement intégré à une flotte de défense nommé la Guardian One. On lui dit bien qu'avec ses talents, il serait amené à effectuer des missions en dehors du cadre strict de cette flotte, mais qu'elle resterait son affectation principale pour le moment. Ainsi il eut le droit de bidouiller son propre chasseur : un Gungir flambant neuf, qu'il décida de peindre en bleu sombre "scarifié" de lignes rouge vif.

Caractère: Comme une grande partie des Dugs, Hseolq est doté par nature d'un caractère violent et vindicatif. Il n'aime pas vraiment avoir le dessous dans une situation. Il insulte, vitupère, enguirlande et frappe au besoin pour obtenir ce qu'il veut. ce n'est cependant pas un mauvais bougre, aimant aussi blaguer, rigoler, partager des canons entre pilotes.
Pour autant, ce n'est pas une brute dénuée d'intelligence. Au contraire, Hseolq est malin, et je dirais même, vicieusement malin. une sorte de don qui lui dicte parfois de faire des choses que la morale réprouve pour parvenir à des objectifs souvent pas clairs du tout pour les spectateurs, même proches.

Au commandes d'un vaisseau, par contre, c'est autre chose. A la fois pragmatique et audacieux, il se faufile, virevolte et se sert au maximum de l'agilité dont est capable son appareil de façon à garder le dessus sur son adversaire, quand bien même celui-ci serait d'une classe bien supérieure à la sienne. Il n'est pas du tout suicidaire par contre, il n'ira pas se frotter les moustaches à trop gros avec trop petit. Mais l'audace l'emportera souvent sur le pragmatisme, pour peu que l'appareil qu'il pilote ait les capacités adéquates.

" Un vaisseau, 42 façons minimum d'en mettre plein la vue à celui d'en face"

Il attends aussi de ses équipiers qu'ils lui fassent confiance et participent à ses manœuvres selon ses idées. Ce qui a parfois été à l'origine de frictions avec d'autres pilotes. Rarement au point de finir en pugilat, mais ça s'est vu.

Physique : Hseolq est un bon bébé pour un Dug. Plus musculeux que la moyenne, un peu plus grand aussi, il affectionne de se tenir "sur ses bras" mais n'hésite pas à s'en servir comme mains aussi. Il a par conséquent la fâcheuse manie de demander ou de modifier lui-même les cockpits des vaisseaux qu'il pilote pour accéder à plus de commandes avec ses quatre membres fonctionnels.

Question visuel, il parait "pâle". Sa couleur claire est plus claire que les autres Dugs. A contrario, sa couleur supérieure, violacée la plupart du temps, est chez lui plus bleue, avec des taches presque cyan qui parcourent son épiderme. Des lignes de pilosité éparses et drues, bien noires, et ses crocs proéminents, lui donnent un aspect redoutable vis-vis des autres espèces.

Métier: Pilote et astromécanicien

Grade ou popularité : Nulle

Ordre ou Groupe : Guilde du Maelstrom

Aime : la vitesse, le combat aérien, les vaisseaux légers, rapides et bien équipés, ses équipiers, boire un verre après une belle bataille, casser le gueule à un Gran.

N'aime pas : LES GRANS !, la politique en général (c'est pas pour lui et la plupart du temps il n'en ressort rien de bon), les grands discours, être du mauvais coté de la balance dans un rapport de force ...

Inventaire & Armes :
- 200 pauvres crédits
- un blaster DL-44
- une vibro-dague simple
- ses vêtements de pilote et une tenue civile sobre, en cuir et tissu.


" ooooh qu'il est mignon !" ... *Toi, tu m'touches, j'te mords !*
Spoiler:
- Paroles
*Pensées*
Actions et descriptions

My'on Kar'hak // Aiya Mogal'n

#/# Actuellement sur Orvax IV #/#
Contenu sponsorisé

Re: PNJs de My'on Kar'hak

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum