Aller en bas
Prince
Prince
Immortel du Forum
Nombre de messages : 2647
Age : 28
Date d'inscription : 20/01/2007
http://www.swor-jdr.com/t11007-le-prince-xizor

La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Empty La trame du personnage R.Quechua dévoilée !

le Mar 30 Mar 2010 - 1:10
Qui se cache derrière Runasimi Quechua ?

Voici, ici pour vous, mes chers amis internautes, toute la trame lié à mon personnage Quechua Runasimi. Ce texte va beaucoup vous plaire je l'espère et notamment à celles et ceux qui se sont interrogés sur mon personnage. Vous vouliez savoir qui il était ? D'où il venait ? Pourquoi était-il congelé dans un bloc de carbonite ? Vous avez toutes les réponses ici même. Chut, ça commence...

Vide spatial. ce vide, cette froideur que tout le monde connait, que chacun d'entre nous a déjà vu une fois, ou plus encore. Cet espace sidérale illuminé par d'obscures formes sombres et ténébreuses, dont les étoiles accrochées au rideau de fond scintilles comme les gouttes de la rosée du matin, sœurs de la dernière pluie d'ivresse que l'on se plait à contempler avant le bouquet final. Voilà ce qu'était la vision de tout homme qui se retrouverait à cet endroit précis de l'univers. Mais c'est aussi le lieu d'une catastrophe terrible qui empêcherait tout être organique de vivre convenablement. Vide sidéral, vide spatial, seuls les amoureux du chaos t'apprécient. Seul la mort et le risque sont tes amis. Vide. Rien ne viendra perturber ton calme solennel et ta quiétude éternelle.

Rien ? Non, car réside en ce petit espace confiné situé juste devant les yeux de l'observateur une minuscule condensation de particule qui résiste encore et toujours à une énergie puissante. Ces particules se forment, s'assemblent et se démêlent, s'entremêlent ensuite pour former une lumière vague, une lumière blanche, une lumière intense. Lumineuse même. L'éclat étincelant perturbe le silence profond et s'agrandit de plus belle. C'est une sortie d'hyperespace, le vaisseau apparaît en un éclair, venant percuter au passage l'observateur et l'envoyant valser à des milliers de kilomètres, sans que jamais il ne s'arrête. Car dans le vide, la seule loi de la mort est maître et tout objet soumis à une poussée initiale ne cesse de poursuivre sa route en errant à jamais dans la solitude de l'ennui.

Le vaisseau se cabre et soulève sa proue dans une position magistrale. Il fend le vide à une vitesse affolante et ses moteurs s'affolent de plus belle lorsqu'il se met à accélérer la cadence. Les moteurs ronronnes, les turbines sont à pleine puissance et dans les pivots coulissants, la graisse huileuse commence à se répandre. Le trou de verre de l'hyperespace, cette dimension inconnue issue du septième ciel, se referme derrière le bâtiment de guerre dans un cri strident formidable. La pointe du vaisseau hésite puis poursuit le mouvement jusqu'à l'arrêt total des machines dans un fracas de conducteurs et des étincelles de jointures.

A l'intérieur du bâtiment, un seul homme - qui se trouve être un homme seul - observe silencieusement le spectacle. Devant lui se trouve une entité qu'il n'avait jamais vu auparavant. Une planète inconnue d'un coin reculé de la galaxie. Il avait reçu les coordonnées de la part de celui dont il ne parlait jamais et s'était empressé de venir sur place. Il n'avait pas espéré trouver ici même, loin de toute civilisation, une planète aussi vaste et riche en ressources. Il amena son cargo à la limite de la planète inconnue et brisa l'épaisse couche atmosphérique dans un fracas apocalyptique. Il n'avait qu'une idée en tête, rejoindre la destination de la carte et rencontrer enfin cet homme. Cet homme inconnu qui semblait être celui qui avait, à lui seul, persuadé le Commandant de réunir la piraterie et prendre la tête de la Batiiv.

Le vaisseau se posa dans un grand désert de sable beige. Rien ne semblait indiquer qu'une structure puisse être érigée ici. Et pourtant, c'était bien là, les plans étaient corrects, les coordonnées, jusque là, ne se trompaient pas. Il s'était lancé à l'aveuglette dans le vide spatial, pourquoi ne poursuivrait-il pas dans cette optique et ne s'engouffrerait pas dans le désert ? Armé d'une gourde et de son arme, il fit un premier pas sur le sable en essayant de réguler son rythme cardiaque qui, avec l'adrénaline et l'impatience, ne cessait d'augmenter de minute en minute. Le voilà parti, isolé de tout, à la conquête de l'inconnu et à la recherche de réponses à ses questions.

Au bout de plus d'une demi journée, trente sept minutes et un quart de millièmes de secondes plus tard, il se retrouva face à un gigantesque obélisque noir, érigé vers le ciel et surmonté d'une étrange statue. Il ne put pas voir ce qu'était la forme réelle de la statue tant le bâtiment était imposant, mais il lui sembla repérer deux numéros. Sans chercher à comprendre pourquoi étaient gravés en grands caractères les chiffres 4 et 2 sur le haut de cet obélisque, il entra dans le bâtiment en poussant une lourde porte de pierre noire et fit un premier pas dans le noir sinistre de l'intérieur. Lorsque tout son corps fut entré, la porte se referma derrière lui.

Prit de panique, il se retourna et tenta d'ouvrir l'immense bloc de granit avec ses doigts, avec ses ongles, avec les cils microscopiques du bout de ses doigts... Mais rien à faire, il était coincé, bloqué dans cet endroit lugubre d'où émanait une odeur épouvantable, atroce et insupportable. Il décida de prendre son courage à deux mains, et attrapa son arme de ses deux mains en la tendant bien en avant et en étant prêt à tirer au moindre faux bruit. D'ailleurs, une roche venait de percuter quelque chose, ou l'inverse, ce qui lui valut le réflexe de faire feu en direction du bruit. La lumière du laser lui permit, un fragment de seconde, de voir qu'il était sous un gigantesque dôme et qu'au bout de ce dôme se trouvait des marches qui montaient.

Au bout d'un certain moment, dans le fond de la salle, une lumière apparut. Trop faible pour éclairer tout le lieu mais suffisante pour laisser distinguer le chemin et les marches. Et surtout suffisamment importante pour que Quechua puisse voir juste à la droite de cette lumière, la silhouette d'un homme. Cet homme s'avança. Était-ce lui ? Était-ce cet homme qu'il était venu chercher ?
- Je t'attendais.

La voix ne prêtait aucun doute. c'était bel et bien lui. Il se rua à ses pieds et souffla dans un cri de joie.
- Oh ciel ! j'ai attendu tellement longtemps pour vous retrouver ! Tellement longtemps ! Vous n'imaginez pas ce que j'ai fait à votre image ! Nous avons, grâce à vous, acquis une puissance phénoménale, jamais égalée dans la Galaxie. Du moins pour des pirates comme nous, anarchistes loyaux et purs libertins. Vous devriez voir l'œuvre de liberté que nous avons fondés. Maître !

Maître ? Ainsi, c'était son maître ! Il était venu ici pour rencontrer son mentor. Il avait un mentor. Lui ! Quechua, le Commandant des généraux et des Amiraux, le manipulateur le plus connu de la criminalité, parfois vu comme un vieillard aux ambitions trop vastes, cynique à souhait, mais reconnu par de nombreux hommes comme le plus grand des Stratège, ayant été le premier à réussir un rassemblement de plusieurs ordres criminels, lançant la mode des regroupement et d'une criminalité sans égale ! Lui ! Le chef suprême que personne n'osait remettre en place, avait un mentor, un supérieur ? Inconcevable, mais tellement incontestable face à la situation devant laquelle l'on pourrait se trouver actuellement.

Il se releva, son mentor patienta quelques instants et poursuivit :
- Voit.

Il tendit alors une main vers l'écran lumineux qui projetait depuis un bon moment une lumière beaucoup trop faible pour que l'on sache ce que c'était. Et c'était en réalité un écran d'une étrange composition. Quechua se dirigea vers cet écran qui s'alluma plus intensément à son approche. Il observait sagement et devant lui défilèrent alors des textes multicolores, souvent blancs sur fonds noirs. Il lu les premières lignes. Puis son sourire s'effaça. Il perdit son enthousiasme au bout de quelques paragraphe. Et lorsqu'il en arriva à plusieurs textes, son visage devint rouge de colère. A cet instant précis, l'agitation qui traversait son esprit était tellement intense que n'importe qui aurait fuit à cette vague d'indignation. Il y avait devant lui une blague monstrueuse à laquelle il ne trouvait aucune logique. Depuis le début, il était manipulé.

L'irritation se transforma en courroux et le mécontentement put se lire sur son visage. Il se tourna et pointa son arme vers son mentor. La fureur de Quechua brillait dans ses yeux. Son maître paraissait comme calme et serein, comme si il savait ce qui allait se passer. En réalité, il se savait.
- Depuis tout ce temps, je n'ai été que votre instrument ! En dépit de toutes mes espérances, vous n'êtes qu'une erreur de ma vie que je vais vite réparer. Jamais vous n'auriez du me montrer cela ! Pourquoi ? Quel est la raison de tout ceci ? (en criant, il ajouta dans une rage indescriptible qui fit vibrer sa mâchoire) Pourquoi ?!

Son mentor attendit une nouvelle fois quelques instants. Il ne sortit de sa bouche que ces quelques mots.
- Parce que... c'est... la vérité...

Le laser percuta le crâne de l'ombre dans un fracas éclatant. Il n'avait pas hésité à tirer et s'était ainsi aboli de son esclavagisme, sa servitude. Il respirait fort et vite et un rictus se dessinait légèrement sur son visage. la tempête était passée, il était à présent rassuré. Face à tous ces mystères, il devait en connaître plus sur cet homme. Aller le fouiller ? Non, quelque chose d'autre qu'une fouille de corps vide de vie l'appelait. Quelque chose prononçait son nom sans cesse et ne demandait qu'à être touché. Il se retourna et regarda l'écran. Son arme tomba au sol dans un bruit sourd et, attiré par l'aura divine qu'émanait du processeur, il avança lentement vers la lumière. Une fois en face de l'écran la page s'actualisa. Il se trouva devant une image d'un Destroyer Stellaire Impérial à côté duquel était écrit :

Spoiler:
SWOR, Star Wars Old Revolution.
Le Jeu de Rôle en Ligne.

Et voilà ! Bien entendu, j'aimerais vraiment voir la tête que vous faites actuellement lorsque vous avez vu la fin de cette petite nouvelle. Il est évident que la raison pour laquelle j'ai posté ce message n'était autre que de m'amuser un peu sur le sort des pauvre insouciants que nous sommes. N'oubliez pas la chose la plus importante, nous sommes ici sur un Jeu, et beaucoup d'entre vous font l'amalgame entre le Rp et le Hrp. Si il y avait un lien entre les deux, et bien vous sauriez qui je suis réellement.

Trêve de plaisanterie, j'espère au moins vous avoir tiré un petit sourire ^^

Sur ce, bon jeu à tous !


Autre Compte : Narrateur
Ban Akavirion
Ban Akavirion
Initié au Jeu
Nombre de messages : 174
Age : 27
Date d'inscription : 21/12/2008

La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Empty Re: La trame du personnage R.Quechua dévoilée !

le Mar 30 Mar 2010 - 2:02
Enorme ! Quelle chute Quechua, c'est nous qui nous faisons manipuler quand on nous fait lire des conneries pareilles xD

Plus sérieusement c'est super bien écrit et on y prend vraiment du plaisir. J'espère qu'il y aura d'autres épisodes parce que beaucoup de mystères subsistent La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Alien

Merci monsieur Quechua.


*Président de la ligue des Rhumtroopers*
Passé récent
Présent
PNJ

Spoiler:
Stoïcisme / Olibart Murdoc
Tyber Zann
Tyber Zann
Immortel du Forum
Nombre de messages : 1543
Age : 28
Date d'inscription : 08/01/2010
http://www.swor-jdr.com/9642-chroniques-recits-9642-f105/chroniq

La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Empty Re: La trame du personnage R.Quechua dévoilée !

le Mar 30 Mar 2010 - 17:11
Qu'ajouter de plus? Ban a tout dit... Vraiment très bien Wink Very Happy


    « Je ne les plains pas, parce que je devine que leurs effusions oratoires leur procurent des voluptés égales à celles que d'autres tirent du silence et du recueillement; mais je les méprise. »

Spoiler:
Drake Stark
Drake Stark
Professionnel
Nombre de messages : 1094
Age : 27
Date d'inscription : 24/08/2007

La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Empty Re: La trame du personnage R.Quechua dévoilée !

le Mar 30 Mar 2010 - 18:01
Ça me semblait aussi bizarre de voir un poste comme celui ci de Quechua dans cette partie de forum.. Quech ICI Que je te punisse de nous avoir roulés Very Happy

Mais en tous cas très très bien fait.. Merci Quech ^^


Nous somme bien plus que de simple pirates, nous sommes des hommes libres, nous somme un peuple libre !
Unis comme une meute, nomade comme le sable

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Grand Moff W. Tarkin
Grand Moff W. Tarkin
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 2876
Age : 89
Date d'inscription : 05/04/2007

La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Empty Re: La trame du personnage R.Quechua dévoilée !

le Mer 31 Mar 2010 - 9:29
"Une lumière lumineuse" ... HEM HEM ... Plus deux ou trois petites lapalissade (et une pointe de vaisseau qui hésite à sortir de l'hyperespace .. J'imagine la pointe du vaisseau qui fait "hum ! A gauche ou a droite ?" ...

A part ça, c'est quand même un p'tit peu (un tout p'tit peu) téléphoné dès le début ...


Les comptes Aleksei Freig, Yuki Shaniatwel, Espérance, et toute la clique ces macanics (ça être une nouvelle sornette), sont absent pour une durée indeterminée (et indeterminable, car leur retour ne dépends pas de moi Smile).
Contenu sponsorisé

La trame du personnage R.Quechua dévoilée ! Empty Re: La trame du personnage R.Quechua dévoilée !

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum