Aller en bas
Cronal
Cronal
Administrateur ▪
Nombre de messages : 3246
Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2006

Style de combat (Sabre-Laser) Empty Style de combat (Sabre-Laser)

le Dim 9 Déc 2007 - 20:12
Les différentes techniques de combat des Jedi, depuis la création du sabre-laser à la Grande Purge


Le combat au sabre-laser désigne le style qu'utilisent les Jedi et les Sith pour se battre au sabre-laser dans l'univers.

================================
Les sept formes de combat au sabre-laser
================================

Chaque Jedi choisit le style de combat au sabre qui lui convient le mieux. Par exemple, Maître Yoda utilise la forme Ataru pour compenser sa courte taille et sa petite allonge ; Mace Windu utilise le Vaapad pour exploiter sa colère et s'en servir de façon constructive (sans toutefois s'adonner au Côté Obscur) ; le Comte Dooku utilise la forme Makashi avant tout car il sait qu'il devra participer fréquemment à des duels au sabre, et en second lieu pour faire preuve de classe, d'élégance et de précision.

-----------------------
Forme I : Shii-Cho
-----------------------

Les younglings (le rang des Jedi initiés) commencent par apprendre la Forme I avant de commencer l'apprentissage des Padawans auprès d'un Maître Jedi. Les younglings que l'on voit s'entraîner à faire dévier des tirs de plasma léger sous la tutelle de Yoda apprennent les premiers rudiments de la forme I.



La Forme I, comme ses successeurs, inclut les techniques de base suivantes :
- Attaque : différentes attaques portées à différentes parties délimitées du corps ;
- Parade : différents blocages destinés à contrecarrer toute attaque portée dans les différentes zones du corps ;
- Zones cibles du corps (1 : tête ; 2 : bras gauche ; 3 : bras droit ; 4 : dos ; 5 : jambe droite ; 6 : jambe gauche)
- Différentes manœuvres d'entrainement appelées 'vélocités'.

On ne connait que deux Maîtres de Forme I dans l'univers Star Wars : Kit Fisto et Stass Allie. Bien que Kit Fisto ait été un maître de Shii-Cho, cela ne lui permit pas de vaincre Dark Sidious dans Star Wars Episode III : La Revanche des Sith. Son point fort réside dans sa simplicité, ce qui en fait un style efficace si aucun autre n'est adapté à la situation.

Adeptes connus : Kit Fisto, Stass Allie, Younglings

------------------------
Forme II : Makashi
------------------------

Une fois la Forme I répandue comme technique de combat au sabre, la Forme II apparu comme une technique de combat parfaite pour les duels au sabre. Elle est décrite comme très élégante et très puissante, et demande une extrême précision, ce qui permet à celui qui l'utilise de se battre avec un minimum d'effort alors que son adversaire s'épuise. Cette forme se base sur des parades, des allonges et des fentes très précises - à l'inverse des autres formes qui consistent à bloquer et attaquer plus ou moins violemment. Cette technique permet aussi de mieux résister à des attaques portées avec la Force (éclairs, Force Push...), ce qui en fait le style idéal contre un Jedi ou un Sith.

La Forme II requière une manipulation très raffinée de la lame ainsi que beaucoup de concentration, mais les résultats sont extrêmement convaincants. Cependant, l'entrée en jeu des armes à longue portée telles que les blasters a rendu cette forme obsolète.

Dans les temps précédant la Guerre des Clônes, l'Ordre Jedi ne pratiquait que rarement cette technique. Un Jedi à si peu souvent (sinon jamais) l'occasion de se battre dans un duel au sabre que les Maîtres Jedi ne lui trouvaient aucune application. Cependant, le Makashi était très usité pendant les âges anciens avant l'avènement des blasters, à l'époque où les armes de mêlées étaient abondantes.

Dark Tyrannus (aussi connu sous le nom de Comte Dooku), dans Star Wars Episode II : L'attaque des Clones, maîtrise la Forme II à son niveau le plus élevé, se battant avec une précision puisée dans les anciennes techniques. Lorsqu'ils utilisent cette forme, les Jedi sont foudroyés ; le système d'entraînement des Jedi à l'époque où ils sont confrontés à Dark Tyrannus ne les prépare pas aux mouvements précis d'une forme conçue pour les duels au sabre-laser.



Dark Tyrannus s'adonna à cette forme peu de temps après avoir sombré dans le Côté Obscur ; il consultait en secret les holocrons archivés, notamment certains enseignements Sith classés secrets. L'ancien général séparatiste Sev'rance Tann était lui aussi un adepte de la Forme II. Il est probable que le Général Grievous l'ait été également puisqu'il qu'il a été entraîné par le Comte Dooku, bien que selon Mace Windu les capacités d'adaptation de Grievous ont pu lui permettre de pratiquer toutes les formes de combat.

Adeptes connus : Comte Dooku/Darth Tyranus, Exar Kun, le Général Grievous*, Sev'Rance Tann*, Asajj Ventress*
Sous réserve du fait qu'ils ont été formés par le Comte Dooku.

-----------------------
Forme III : Soresu
-----------------------

Après la défaite de Dark Maul sur Naboo, Obi-wan Kenobi décida de perfectionner sa pratique de la Forme III, la plus défensives de toutes, pour une période indéfinie. La défaite de Qui-Gon Jinn fit réaliser à Obi-Wan que les défenses de la Forme IV étaient insuffisante ; de plus, avec la réapparition de la menace Sith, il se devait d'être prêt à d'éventuels affrontements.

La Forme III fut à l'origine développée pour contrecarrer les blasters qui se répandaient à travers la galaxie. Ceux contre qui les Jedi étaient amenés à se battre avaient généralement abandonné les épées et autres vibrolames en faveur des blasters ; les Jedi devaient donc trouver un moyen de défense qui ne pouvait être enfoncé ou mis en échec.

Inspirée par le besoin de parer les coups de blaster, cette forme utilise des mouvements très proches du corps pour parvenir à une protection presque totale en dépensant aussi peu d'énergie que possible pour être exécutés. Les adeptes du Soresu restent donc confortablement sur la défensive jusqu'à ce que leur opposant se fatigue ou fasse une erreur, alors seulement ils passent à l'attaque. Avec suffisamment d'entrainement, un Jedi peut utiliser la Force pour augmenter la vitesse de ses mouvements, ce qui le rend pratiquement invincible. Cependant cette technique n'est vraiment efficace que contre des blasters ; dans d'autres cas elle ne fait que retarder l'inévitable, d'où la nécessité de créer une version modifiée de cette forme : la forme V.



A l'époque des évènements relatés dans La Revanche des Sith, Obi-wan Kenobi est reconnu comme LE virtuose du Soresu. Luminara Unduli et Bariss Offee sont aussi très compétentes dans cette forme.

Adeptes connus : Obi-Wan Kenobi, Luminara Unduli, Barriss Offee

---------------------
Forme IV : Ataru
---------------------

Les maitres adeptes de la forme IV utilisent énormément de manœuvres acrobatiques, bien souvent impossibles à réaliser pour un individu lambda, en utilisant la Force pour guider leurs mouvements. Pour maitriser l'Ataru, un Jedi doit être capable de dominer sa colère ; dans le cas contraire, son combat devient purement agressif et peut le mener au Côté Obscur. Même les Jedi les plus doués tels que Yoda ont du mal à contrôler leur colère dans de telles situations. Les adeptes de l'Ataru doivent se concentrer et exécuter leurs mouvements judicieusement en raison des conséquences dramatiques.

Cette forme fut créée pendant les dernier siècles de l'ancienne République. Qui-Gon Jinn et Yoda étaient tout-deux des maitres de Forme IV, comme on peut le voir dans leurs duels respectifs contre Dark Maul et le Comte Dooku. Yoda utilisait l'Ataru dans presque tout ses combats en raison de son incroyable connections avec la Force.



Obi-Wan Kenobi, bien que très avancé, abandonna son entrainement d'Ataru en faveur de la Forme III car il pensait que mort de son maître était une preuve de l'existence d'un défaut mortel de la Forme IV. Aayla Secura était aussi une maître d'Ataru, qui lui a été enseigné par Quinlan Vos.

Dans les situations extrêmes, les adeptes de la Forme IV utilisent la Force pour assister leurs acrobaties. Les maîtres de Forme IV sont tellement rapides lorsqu'ils tournoient, sautent où courent qu'ils ne sont parfois aperçus que comme des formes floues. Pour pouvoir réaliser les prouesse acrobatiques et atteindre les réflexes époustouflants que permet cette forme, un Maître Jedi doit se concentrer sur la Force et la laisser s'insinuer profondément dans tout son être, allant jusqu'à lui permettre de surpasser les limites dues à un âge avancé.

En raison de sa nature agressive, c'est une forme efficace contre un seul adversaire ; cependant, elle rend son utilisateur vulnérable à des attaques venant de plusieurs opposants. Par conséquent, il est raisonnable d'utiliser l'Ataru pendant un duel, mais pas pendant un conflit à grande échelle.

Dark Sidious utilise une variante Sith de cette forme, qui puise dans le Côté Obscur pour augmenter d'avantage les réflexes, et de plus comprend des attaques de la pointe du sabre ; ce qui permet au Seigneur Sith de porter des coups très rapide sans trop s'approcher de son ennemi. Sa technique est tellement peu orthodoxe pour des Jedi désespéréments accrochés à leurs anciennes traditions, que même quatre maîtres membres du Conseil ne pourront venir à bout de Sidious.

Adeptes connus : Yoda, Qui-Gon Jinn, Dark Sidious, Quinlan Vos, Aayla Secura

--------------------------------
Forme V : Shien / Djem-So
--------------------------------

La Forme V est un style puissant développé par les adeptes de la Forme III qui préféraient une approche plus offensive. La nature défensive de la Forme III menait souvent à des combats qui se prolongeaient dangereusement. Ce style fut créé par la combinaison des Formes II et III. Anakin Skywalker - en tant que lui-même et que Dark Vador - Plo Koon et Luke Skywalker sont des adeptes de la Forme V (bien que beaucoup se demandent comment Luke a pu apprendre cette forme de ses instructeurs, qui ne la maitrisaient pas) ; on peut aussi assumer que le maître Jedi Agen Kolar était aussi un adepte cette forme vu qu'il favorisait les négociations musclées.



La Forme V comprend deux facettes : le Shien et le Djem So, qui sont tout les deux un mélange de Makashi et de Soresu. La différence réside dans le fait que le Djem-So utilise plus de bases du Makashi que le Shien ; d'autre part, le Djem-So est beaucoup plus rarement pratiqué que le Shien (son seul adepte connu est Anakin Skywalker/Dark Vador). Pour autant il ne s'agit pas de deux style différents, ni même de variantes, mais plutôt de deux déclinaisons.

Le Shien incarne à la perfection la notion de contre-attaque, il fit son trou grâce à ses techniques défensives éprouvées, venues de la Forme III, mais canalisées de manières à devenir offensives. L'exemple utilisé couramment est que là où les utilisateurs de la Forme III se contentent de parer sans effort les coups de blaster, les adeptes de la Forme V (Shien comme Djem-So) excellent à rediriger le rayon de blaster vers leur adversaire. Ceci permet de défendre efficacement le Jedi et en même temps de blesser son adversaire. D'un autre côté, elle utilise les parades de base de la forme II, offrant à celui qui l'utilise la possibilité de parer l'attaque et de la contrer dans la foulée. Shien/Djem-So est différent de la Forme III dans la mesure où les adeptes de la forme V vont presser l'attaque, utilisant des gestes larges dans le but de submerger l'adversaire par la force brute.

Le Djem-So est très similaire au Shien dans sa notion de contre-attaque, mais utilise largement plus de puissance physique, et donc est beaucoup plus dévastateur à courte portée. Ce style puise plus dans la forme II que la forme III, son utilisateur va donc parfois se retrouver dans des positions ou des mouvements normalement associés au Makashi. On remarque par exemple que Vador ne se sert parfois que d'une main pour parer et attaquer, laissant l'autre de côté pour s'en servir de façons diverses (c'est la marque de fabrique du Makashi, comme on a pu le voir dans tout les combats du Comte Dooku).



Avec les mouvements agressifs mais raffinés de la Forme II et les positions ultra-défensives de la Forme III, Shien / Djem-So est reconnu comme un style très efficace.

Adeptes connus : Anakin Skywalker/Dark Vador, Plo Koon, Agen Kolar

----------------------


[11:27:36] @ Nala'il : All Hail to our new Cat Overlord ! ( 9 Avril 2011 )
Spoiler:
HK-50
Cronal
Cronal
Administrateur ▪
Nombre de messages : 3246
Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2006

Style de combat (Sabre-Laser) Empty Re: Style de combat (Sabre-Laser)

le Dim 9 Déc 2007 - 20:13
Forme VI : Niman
----------------------

La Forme VI était le style utilisé couramment à l'époque de la Guerre des Clones et de la Grande Purge Jedi. Cette discipline de combat est souvent appelée la "Forme des diplomates". On peut s'en rendre compte dans Star Wars Episode II : L'Attaque des clones lorsque bon nombre de Jedi sont tués sur Geonosis. En fait, tout les adeptes de la Forme VI furent tués à la Bataille de Geonosis, y compris Coleman Trebor, dont la technique ne fit pas le poids face aux tirs de blaster magistralement placés de Jango Fett.



La Forme VI tente d'équilibrer tous les éléments du combat au sabre laser, en combinant les Formes qui l'avaient précédées dans un style de combat moins exigeant. Le résultat est que les compétence de l'utilisateur dans chaque domaine de combat au sabre ne sont que moyennes, ce qui fait du Niman une technique qui convient parfaitement aux diplomates, puisqu'ils peuvent passer leur temps à apprendre la politique et la négociation plutôt que de s'entraîner au combat.

Adeptes connus : Coleman Trebor, de nombreux Jedi qui ont tous été tués

---------------------
Forme VII : Juyo
---------------------

La forme VII est restée incomplète pendant des millénaires. Elle a plus tard été développée par le Maître Jedi Mace Windu, qui fût en mesure de la compléter avec son propre style appelé Vaapad. C'est sans contexte la Forme la plus difficile et exigeante, elle requiert une concentration intense, un niveau de compétences élevé et une bonne maîtrise des autres formes. Seuls trois Jedi ont réussi à maîtriser complètement le Vaapad : Mace Windu, Depa Billaba et Sora Bulq, qui enseigna à Quinlan Vos quelques-unes de ses bases. Sora Bulq a aidé Windu à développer le Vaapad, mais il se révéla être trop faible pour maîtriser les fluctuations des Côtés Clairs et Obscurs de la Force et sombra dans le Côté Obscur ; d'une certaine manière, c'est le Vaapad qui l'a maîtrisé. Il est possible que Plo Koon ait été capable de maîtriser le Vaapad, mais le trouvant trop dangereux se tourna vers la Forme V. Dark Maul a lui aussi adopté une variante Sith du Juyo.

Bien qu'il soit parfois mentionné comme un autre nom de la Forme VII, le Vaapad est en réalité une "sous-forme" du Juyo. Le Juyo de base utilise la Force pour amplifier des mouvements rapides et soignés ainsi que des attaques puissantes, alors que le Vaapad tel que Mace Windu l'a spécialisé canalise non seulement la Force mais aussi les émotions pour amplifier les attaques normalement utilisées dans le Juyo.

Le Juyo normal peut être maîtrisé (ou au moins presque maîtrisé) beaucoup plus facilement que le Vaapad, mais il ne pourra pas être exploité pleinement à moins d'apprendre aussi le Vaapad. Le Juyo n'est pas aussi puissant que le Vaapad, mais il diminue le risque de succomber au Côté Obscur. Les rares personnes qui ont eu la chance d'observer un Jedi se servir du Juyo ont décrit cette forme comme une renonciation de soi en faveur de la Force. Paradoxalement, procéder de la sorte n'est pas sans inconvénient : celui qui utilise le Juyovoit sa capacité à résister aux pouvoirs de la Force diminuée, pour peu que l'ennemi le prenne au dépourvu et retourne la Force contre lui.

Le Vaapad utilise des mouvements plutôt directs combinés à des techniques très avancées parmi lesquels certains mouvements et sauts assistés par la Force. La Forme VII ne se montre pas aussi tape-à-l'oeil que sa petite soeur, la Forme VI, mais ses spécificités techniques révèlent des mouvements très ouverts résultant en un style très imprévisible. Les mouvements et enchaînements saccadés de cette Forme semblent montrer que les attaques ne s'enchaînent pas correctement, mais en réalité, le but est simplement de dérouter l'adversaire.



La Forme VII exige la puissance émotionnelle et physique de la Forme V, mais elle les contrôle plus efficacement (à condition d'être correctement maîtrisée). Celui qui la maîtrise complètement tient une extraordinaire puissance à sa disposition.

Cependant, les frontières du Vaapad sont à la limite du Côté Obscur, puisqu'il canalise dans l'attaque la colère et les ténèbres de celui qui l'utilise. Seuls la maîtrise et la concentration du Côté Clair dont fait preuve Windu l'empêche de succomber, c'est pourquoi le Vaapad est rarement pratiqué et très dangereux. Les deux autres adeptes du Vaapad, Sora Bulq et Depa Billaba, ont tous les deux succombé au Côté Obscur de la Force.

Dans Knight of the Old Republic 2 : The Sith Lords, dont l'histoire se passe environ 4000 ans avant la Guerre des Clônes, le Juyo était une forme qui pouvait être utilisée, ce qui prouve que malgré le fait qu'il soit incomplet, c'était tout de même une forme efficace pendant des millénaires avant que Mace Windu le complète avec le Vaapad.

Le Vaapad offre à son utilisateur un avantage unique pour combattre les Jedi Noirs ou les Sith, puisqu'il permet à celui qui le maîtrise de puiser dans la puissance du Côté Obscur. Dans Star Wars Episode III : La Revanche des Sith, Mace Windu aurait probablement été incapable de vaincre Dark Sidious sans sa maîtrise du Vaapad.

Adeptes connus : Mace Windu, Sora Bulq, Depa Billaba, Dark Maul

====================
Autres formes de combat
====================

Ces formes sont des variantes et des sous-styles évolués, ou plutôt des compléments aux sept formes principales. Elles sont fondées sur les principes de base du combat et de la survie, ou furent développées pour un usage personnel.

------------------------
Forme VIII : Sokan
------------------------

Développée par les anciens chevaliers Jedi pendant la Grande Guerre des Sith, le Sokan est une combinaison de tactics qui confèrent à son adepte des possibilités étendues de mobilité grâce aux mouvements de la forme IV. Le Sokan comprend des attaques rapides portées sur les zones vitales de l'adversaire combinés avec des mouvements et des culbutes rapides. Les combattant utilisent beaucoup de terrain pour tenter de manoeuvrer leurs adversaires vers des endroits où ils seront plus vulnérables.



Obi-Wan Kenobi utilisa des éléments du Sokan pendant son Duel contre Vador dans Star Wars Episode III : La Revanche des Sith, notamment au moment ou il recherche un terrain plus élevé puis utilise sa position avantageuse pour vaincre son ancien apprenti en attaquant son point faible.

--------------------
Form IX : Shien
--------------------

Cette variante du Shien requiert que le sabre-laser soit tenu en position strictement horizontale. Le Jedi dirige la pointe de son sabre vers son aversaire et tente de s'en servir pour poignarder son adversaire. Sa nature très hasardeuse l'a vite rendue impopulaire.

----------------------


[11:27:36] @ Nala'il : All Hail to our new Cat Overlord ! ( 9 Avril 2011 )
Spoiler:
HK-50
Cronal
Cronal
Administrateur ▪
Nombre de messages : 3246
Age : 33
Date d'inscription : 27/08/2006

Style de combat (Sabre-Laser) Empty Re: Style de combat (Sabre-Laser)

le Dim 9 Déc 2007 - 20:13
Forme X : Jar'Kai
----------------------

Le Jar'Kai offre la possibilité a un Jedi de se battre avec deux sabre-laser, un dans chaque main, comme le fait Anakin Skywalker dans Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones. Un des sabres est utilisé pour attaquer et l'autre pour défendre, ou bien pour enchaîner une seconde attaque. Serra Keto, Sora Bulq, Asajj Ventress, Komari Vosa et Joclad Danva (que l'on peut voir en arrière plan pendant la bataille de Geonosis) étaient des adeptes du Jar'Kai.



La forme X n'est pas un style en particulier, mais plutôt une désignation du combat avec deux sabres. La façon dont le Jedi se servira de ses deux sabres ne dépend que de la forme principale qu'il utilise ; par exemple Asajj Ventress, qui utilise (très probablement) le Makashi, ne se bat pas de la même manière que Sora Bulq, adepte et co-créateur du Vaapad, qui lui aussi se bat avec deux sabres.

-------------------
Forme "Zero"
-------------------

La forme Zero est à la base de l'enseignement du sabre-laser qui fut défini par Yoda en observant la technique de Felanil Baaks. L'art de la forme Zero tient dans un sabre-laser qui n'a pas été allumé. Un Jedi qui se respecte ne peut pas protéger et servir la galaxie si il/elle n'ai pas capable de décider s'il faut dégainer son sabre ou bien avoir recours à un autre moyen pour résoudre un problème. Celui qui ressent le besoin d'utiliser la forme Zero doit posséder les connaissances, la compréhension et la sagesse nécessaire à une telle non-violence, ce qui en restreint l'usage aux Jedi qui excellent dans l'usage de la Force.

---------------
Dun möch
---------------

Lors d'un duel, les Sith ont pour but de dominer complètement l'esprit de leur adversaire par tout les moyens possibles en se servant de leur propre doctrine de combat au sabre, selon laquelle le meilleur moyen de vaincre un Jedi est de lui saper le moral (c'est aussi vrai pour un Sith mais une telle technique est contraire aux doctrines des Jedi). En général le Dun Möch se compose de sarcasmes, railleries et autres moqueries dont le seul but est de mettre à nu les faiblesses intérieures et/ou les doutes de l'ennemi. D'autres variantes du Dun Möch comprennent l'usage de la Force pour lancer à l'adversaire du Sith des objets imposants et lourds pendant le combat, non seulement pour distraire son attention mais éventuellement pour le blesser.



Il est très rare qu'un Sith n'utilise pas cette technique pendant un duel.

---------------------
Lancer de sabre
---------------------

Les Jedi et les Sith utilisent rarement ce type d'attaque pour exploiter le pouvoir tranchant de leur arme sur un objet ou un ennemi inaccessible. Les combattants les plus doués utilisent la Force pour influencer sur la trajectoire du sabre-laser et le rediriger vers leur main.

- Lorsque Yoda se fraye un chemin à l'entrée du Temple Jedi dans La Revanche des Sith, on le voit lancer son sabre dans la poitrine d'un clonetrooper.



- Après que Luke Skywalker a sauté sur une passerelle suspendu dans la seconde Etoile de la Mort, Dark Vador lance son sabre sur les attaches de la passerelle pour la faire s'effondrer. Pour certains, Dark Vador n'avait pas assez de force ni de réflexe pour suivre Luke sur la passerelle ; il est aussi possible que Vador n'ai simplement pas oser investir la position dominante de Luke, l'ayant déjà fait contre Obi-Wan Kenobi sur Mustafar avec les fâcheuses conséquence que l'on connait.

------------
Tràkata
------------

Cette forme de combat n'a été utilisée que par une poignée de Jedi parmi les plus puissants. Le Jedi tient son sabre dans sa main mais le laisse éteint ; il va alors esquiver ou parer les attaques qui lui sont portées à l'aide la Force, en attendant le bon bon moment pour allumer et éteindre son sabre très rapidement, enfonçant la lame dans le corps de l'ennemi ; si le coup est réussi celui-ci meurt instantannément. Cette technique est évidemment très difficile à maîtriser et requiert que le jedi soit très puissant dans la Force. Elle est considérée par certains comme affiliée au Côté Obscur car elle prend l'ennemi par surprise et peut aussi être utilisée en dehors d'un duel pour se débarasser de quelqu'un à bout portant.

Le Maître Jedi Yoda maitrisait cette technique à la perfection et s'en servit contre de nombreux ennemis.

==========================
Points de contact et manoeuvres
==========================

----------------------
Points de contact
----------------------

Les dix formes connues tirent parti de ces anciens termes utilisés par les Jedi pour décrire les diverses attaques et mouvements que l'on peut rencontrer dans un combat au sabre-laser.

Cho Mai
Le terme Cho Mai est utilisé pour décrire l'action de trancher la main qui tient l'arme de son adversaire. Le Jedi qui utilise cette attaque cherche à mettre fin au combat tout en infligeant un minimum de dommages physiques.



On trouve de nombreux exemples de cette attaque dans la saga StarWars : Obi-Wan Kenobi tranche la main de Zam Wezel dans Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones ; Anakin Skywalker tranche les deux mains du Comte Dooku ainsi que celle de Mace Windu dans Star Wars Episode III : La Revanche des Sith ; Dark Vador tranche la main de Luke Skywalker dans Star Wars Episode V : L'Empire Contre-Attaque, et Luke lui rend la pareille dans Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi.

Cho Mak
Un Cho Mak désigne l'action de trancher n'importe quel membre de son adversaire, bras ou jambe. On peut voir Obi-Wan Kenobi exécuter un Cho Mak sur Mustafar en tranchant le bras gauche et les deux jambes d'Anakin Skywalker/Dark Vador.

Cho Sun
Un Cho Sun est identique à un Cho Mai à ceci près que ce n'est pas seulement la main qui est tranchée mais tout le bras ou l'avant-bras, comme le fait le Compte Dooku à Anakin Skywalker dans Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones.



Sai Cha
Un Sai Cha désigne une attaque très rare visant à décapiter son adversaire. Ce coup est en général réservé à un ennemi très dangereux qu'un Jedi ne peut se permettre de laisser en vie.



C'est ce que fit Anakin Skywalker au Compte Dooku dans Star Wars Episode III : La Revanche des Sith (bien que Dooku ait été suffisemment handicapé pour ne pas être considéré comme dangereux), de même que Mace Windu sur Geonosis en décapitant Jango Fett dans Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones.

Sai Tok
Le Sai Tok, désapprouvé par les Jedi à cause de sa nature "Sith", consiste à couper son adveraire en deux, généralement en séparant le bassin et les jambes du reste du corps. Il est exécuté par le padawan Obi-Wan Kenobi contre Dark Maul dans Star Wars Episode I : La Menace Fantôme.

Shiak
Le terme Shiak désigne l'action déshonorante de poignarder son adversaire. Cette technique est plus souvent utilisée par les Sith que par les Jedi, ainsi Dark Maul poignarda Qui-Gon Jinn dans Star Wars Episode I : La Menace Fantôme, de même que Palpatine empala Agen Kolar dans Star Wars Episode III : La Revanche des Sith.



Yoda utilise aussi cette attaque couplée à un lancé de sabre dans La Revanche des Sith contre un clonetrooper devant l'entrée du Temple Jedi. En outre, on peut voir Luke Skywalker, sous l'emprise de la colère, tenter d'empaler Dark Vador avec son sabre dans Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi.

Shiim
Un shiim est une attaque faible portée avec le bord de la lame qui ne peut que blesser l'adversaire. Elle est considérée comme un signe de désespoir ou encore de lutte contre un ennemi trop puissant pour porter un coup vraiment efficace ; ce cas se présente dans Star Wars Episode V : L'Empire Contre-Attaque lorsque Luke Skywalker effleure l'épaule de Dark Vador pendant leur duel sur Bespin.



On peut aussi voir ce coup dans Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones lorsque le Comte Dooku entaille la jambe et le bras d'Obi-Wan Kenobi (cependant il ne s'agit pas là d'un acte de désespoir mais plutôt d'un moyen rapide et facile de blesser Kenobi).

Sun Djem
Un Sun Djem est une attaque utilisée par les Jedi qui neutralise l'arme de l'adversaire. L'objectif étant en général de ne pas blesser l'adversaire. On peut voir cette attaque dans Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi lorsque Luke tranche le canon du fusil de Boba Fett sur Tatooine ; Obi-Wan Kenobi a en quelque sorte effectué un Sun Djem en tranchant le sabre de Dark Maul dans Star Wars Episode I : La Menace Fantôme pour tenter d'équilibrer le combat.



------------------
Manoeuvres
------------------

Jung: demi-tour sur 180°

Jung ma: tour complet sur 360° effectué pour accroître la puissance d'une attaque

Shun: identique au Jung Ma mais avec une seule main, permettant de gagner en rapidité

Sai: saut effectué parfois à l'aide de la Force dont le but est d'éviter une attaque portée aux jambes. Le plus souvent le Jedi retombe derrière son attaquant, utilisant la gravité naturelle pour augmenter sa puissance de contre-attaque.

Kai-kan: il ne s'agit pas d'une manoeuvre à proprement parler mais de l'interprétation d'un combat mythique au sabre-laser voire à l'épée, mis en scène par des Jedi très doués et très expérimentés


[11:27:36] @ Nala'il : All Hail to our new Cat Overlord ! ( 9 Avril 2011 )
Spoiler:
HK-50
Contenu sponsorisé

Style de combat (Sabre-Laser) Empty Re: Style de combat (Sabre-Laser)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum