Partagez
Aller en bas
avatar
Ryan Darkray
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 30/04/2013

Ryan Darkray [en cours]

le Mer 1 Mai 2013 - 6:29
    Identité
  • Nom : Ryan Darkray
  • Autre Comptes : -

    Profil
  • Race : Nagai
  • Sexe : Masculin
  • Âge : 27 ans
  • Planète d'origine : Nagi
  • Apparence : Ses yeux sombres contrastent avec son teint très clair et sa chevelure blonde. Son œil droit est marqué d’une balafre débutant au haut de sa joue et se perdant sous ses cheveux ébouriffés. Un tissu lui couvre le bas du visage quand cela est nécessaire – assez souvent - mais quand il le retire, on se rend compte que ses traits sont fins et joliment découpés. Favorisant la rapidité à la puissance, ses vêtements sont toujours très légers et souples. Sa longue silhouette est relativement mince, son poids restant relativement bas malgré son mètre soixante-quinze et son corps légèrement athlétique – pas trop non plus. Il faut croire qu’il a de petits os, mais ajoutons aussi qu’il n’y a pas un gramme de graisse sur tout son corps.
  • Métier : Chasseur de têtes, espion, voleur, contrebandier, pourvu que ça soit payant.
  • Groupe : Neutre

    Informations
  • Histoire : Raym Drak'kre naquit sur la planète Nagi. Ses habitants, les Nagai, étaient constamment pourchassés par les Tofs qui veulent en faire des esclaves. Les Nagai devaient constamment repousser les attaques ennemies sur leur planète, forçant les habitants de cette dernière à apprendre à se battre plutôt jeune, malgré eux. Un Nagai ne quitte jamais sa demeure sans une arme blanche sur lui.

    Son père ne faisait pas exception à la règle, il était prêt à se battre à tout moment et n'hésitait pas à le faire. Il partait très souvent au front, laissant sa femme morte de peur garder les quatre enfants dont Raym était l'ainé. Ce rôle faisait de lui l'homme de la maison quand son père était absent, ou s'il mourait ou était kidnappé pendant la guerre. La vie resta ainsi pour un bon moment, entre son père absent et sa mère fatiguée, jusqu'à ce que l'enfant atteigne ses dix-huit ans. Son peuple lui demandait de participer à l'effort de guerre à partir de cet âge, mais le jeune adulte était fort peu intéressé par les affaires politiques. Les Nagai sont animés par un instinct de survie très fort, conséquence de leur trop grand nombre de temps passé à fuir, mais cet instinct est généralement doublé d'un sentiment nationaliste très puissant et d'un discipline hors du commun. Hors, Raym ne possédait aucune des deux dernières particularités. Il joua cependant le jeu et s'inscrit dans l'armée Nagai. Un petit entrainement lui apprit à se servir d'une arme blanche et d'un blaster - mais surtout d'une arme blanche - et à piloter un vaisseau. Mais le jeun Drak'kre ne prit pas le temps d'aller au front et de combattre pour son peuple : dans la nuit propice à cette fin, il s'infiltra dans un hangar et fuit sa planète natale à bord d'un petit vaisseau.

    Il avait entendu parler de la galaxie, et désirait y fuir. Se faisant passer pour un humain, il réussit à débarquer sur Coruscant, où il fut cependant bien vite surpris à voler. Mais comment faire autrement pour survivre, pour lui qui ne possédait rien ? Bref, le tenancier d'un bar où il était sorti sans payer le poursuivait dans la ville en lui tirant de temps en temps des coups de blasters, autant pour blesser sa cible que pour disperser la foule qui l'encombrait. Raym fuyait en tournant au hasard dans les ruelles, quand il tourna un coin, couru quelques mètres de plus et percuta un homme en armure noire qu'il n'avait pas vu en raison de l'heure avancée et donc de la noirceur des lieux.Il rebondit sur l'homme et tomba à la renverse.
    - JE T'AI, hurla le barman.
    Celui-ci savait que la rue dans laquelle il était entré se terminait en cul de sac. Il ignorait cependant qui s'y tenait.
    - Mon petit, tu vas faire face à ma justice maintenant, reprit-il. Tu n'as pas de quoi payer ? Hé bien, tes services feront l'affaire, deux ans, ça te v...
    - Pars, il est à moi, fut-il interrompu par l'homme qui levait un immense blaster dans la direction. À moins que je demande aux Hutts de régler personnellement ton cas ... ?
    Le barman partit à la course, laissant même son blaster derrière lui. Il connaissait l'influence des Hutts et ne désirait pas se confronter à LEUR justice. Et puis, si ce petit voleur s'était mit dans de beaux draps avec eux ... ça serait bien pire pour lui. Cet homme allait lui faire sa fête.

    - Tu as cogné à la mauvaise porte, et le mauvais jour en plus, gamin. Je suis de fort méchante humeur, je viens de perdre pas mal d'argent à cause d'un pari, et tu vas m'aider à me soulager.
    Son entrainement militaire de base permit à Raym d'éviter le puissant coup de pied de son assaillant. Il roula sur le sol pour sauver sa mâchoire, et fit en sorte que son déplacement le conduise au blaster abandonné par le barman. Avant que le contrebandier aie eu le temps de se remettre de la surprise causée par l'agilité surprenante de sa cible, trois décharges étaient dirigées vers lui. Il les évita cependant facilement, ce n'était pas non plus un débutant. Voyant que le petit vaurien en face de lui tentait de fuir, il lança de toutes ses forces un détonateur thermique au fond de la ruelle. Le Nagai l'aperçut avant qu'elle n'explose, mais fut forcer de retourner vers le fond de la ruelle pour ne pas être réduit en poussière. La force de l'impact le fit tout de même tomber sur le sol en plus de faire s'effondrer une partie des bâtiments proches, bloquant la sortie. Les deux combattants étaient désormais coincés ensemble. Raym se mit à couvert dans les décombres pour éviter la volée de tir qui s'ensuivit. Il riposta en restant caché le plus possible, mais encore une fois son adversaire évita facilement l'attaque. Le combat était loin d'être égal, et les deux participants le savaient très bien. Le combat dura encore quelques minutes, l'homme en armure faisait durer le plaisir en restant à distance et détruisant les cachettes de son adversaire à mesure qu'il les trouvait, forçant celui-ci à changer constamment de position. Puis un vaisseau apparut.

    - Bordel, tu fous quoi là ?
    C'était visiblement quelqu'un qui avait de l'autorité sur le bandit, car celui-ci adopta tout de suite une allure de petit garçon prit en défaut.
    - Hum ... bah ce mec m'a énervé, alors je lui colle une raclée.
    - Tu fais du bruit, et tu es en retard en plus ... Bon, allez, dépêches-toi, je t'attends.
    Raym avait profité de l'occasion pour diriger d'autres tirs vers le criminel qui fut pris par surprise, et ne put éviter le dernier qui lui toucha l'épaule.
    - Ooooh, mais il est doué le petit ... allez, on le ramène, les Hutts sont toujours heureux d'avoir des nouveaux.
    Le supérieur, qui portait une armure qui semblait plus performante, grise, sortit de son vaisseau et se dirigea habilement vers la nouvelle cachette de Raym, qui pointa son blaster vers lui dès que son visage apparut.
    - Vas-y, tire, non seulement tu ne me fait presque rien vu la puissance de mon armure comparée à ton blaster, mais tu gagne une belle opportunité de faire pas mal d'argent ... et tu te condamne à mort.
    Sans rien dire, Raym jeta au loin l'arme du barman.
    - Voiiiiiilà, maintenant, suis moi. Je t'emmènes voir les Hutts, ils décideront ce qu'il vont faire de toi.

    Raym se présenta aux Hutts qui lui firent passer quelques tests physiques, qui furent remportés sans trop grande difficulté, puis décidèrent de juger s'il était vraiment digne d'intérêt ou pas. Sa première mission était plutôt simple, aller demander de l'argent à un de leur clients qui leur devait la somme 2.000 crédits. Il fut équipé d'un DL-44 et l'adresse lui fut donnée. Le client ne rechigna pas trop et les crédits furent obtenus assez vite. Mais il ne les rapporta jamais au Hutt. 2.000 crédits et un DL-44, c'était assez pour commencer une nouvelle vie. Raym comptait vivre de cet argent un moment, le temps de se trouver un vrai travail, quel soit-il.

    Il décida qu'à partir de ce moment, il ne s'appellerait plus Raym Dark'kre, mais Ryan Darkray. C'était un nom humain plus commun, et les Hutt connaissaient sa véritable identité et se mettraient bien vite à sa recherche. Mais à peine deux jours plus tard, une surprise l'attendait. En rentrant dans la petite chambre qu'il avait louée, il trouva, assis en tailleur sur son lit, le type chez qui il était allé prendre l'argent. Immédiatement, il sortit son blaster et le pointa vers l'intrus.

    - Hé, doucement le jeune, je suis ici pour t'aider. J'ai remarqué qu'en sortant de chez moi il y a deux jours, tu n'as pas pris le chemin qui mène chez le clan des Hutt. J'ai voulu chercher pourquoi et j'ai fini par aboutir ici. Je te trouve très audacieux de lever ainsi le nez à un clan aussi puissant, et ça me plait. Tu n'as de loyauté envers personne d'autre que toi-même, ce que j'apprécie également. J'ai donc un travail pour toi. Tu seras bien payé, et ton identité secrète sera préservée. Une petite mission d'espionnage ... tiens, les détails sont ici, dit il en lui tendant un papier. Bonne chance ... "Ryan" !

    Ainsi débuta la nouvelle vie de Raym Dark'kre. Ses contrats pour cet homme finirent par le mener vers d'autre commanditaires, plus puissants, plus riches. Quatre ans plus tard, il avait des contacts un peu partout et acceptait des contrats autant des contrebandiers que des rebelles, des diplomates que de l'Empire. La politique continuait de le désintéresser, tant qu'il était bien payé. Il était employé par les différents groupes sous plusieurs pseudonymes, pour ne pas perdre tous ses contacts d'un coup si sa tête était mise à prix par un des groupes.

    Mais son passé finit par le rattraper dans un bar de Tatooine. Un coup de blaster fusa dans sa direction, gracieuseté de l'homme en armure grise qui travaillait pour les Hutt et qui le reconnut, malgré le temps qui avait passé et la brièveté de leur recontre. Il esquiva l'attaque et riposta un peu, semant la panique dans le bar. Il fusa vers la sortie pour retourner au plus vite à son vaisseau et fuir cette planète, son poursuivant à ses trousses. Un détonateur thermique se colla sur son vaisseau alors qu'il allait décoller. Ces foutus contrebandiers étaient bien armés. Il sauta hors de son speeder et sentit la déflagration derrière lui emporter son vaisseau et la quasi totalité de sa fortune. Il appuya avec fureur sur la détente de son fusil dirigé vers le bandit, et la première balle fut la bonne. Son adversaire était mort, touché à la tête, avant d'avoir pu avertir qui que ce soit de la présence d'un vieil ennemi sur Tatooine. Mais Ryan restait seul avec son blaster et les quelques 2.000 crédits étant restés dans ses poches.

    Et c'est reparti, se dit-il. Mais cette fois, il avait déjà les contacts ... l'argent reviendrait, il avait confiance.

  • Inventaire : 2.000 crédits et un DL-44
  • Psychologie :
  • Affection :
  • Aversion :

    Disposition
  • Fuseau Horaire :
  • Disponibilité :
  • Indisponibilité :

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum