Partagez
Aller en bas
avatar
Nael Tharian
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 7
Age : 28
Date d'inscription : 13/04/2013

Nael Tharian, chasseur de primes

le Sam 13 Avr 2013 - 22:12
    Identité


  • Nom : Nael Tharian
  • Autre Comptes : Aucun

    Profil


  • Race : Humain
  • Sexe : Masculin
  • Âge : 37 ans
  • Planète d'origine : Il est né sur le monde de Nar Shaddaa
  • Apparence : Lorsqu’il ne porte pas son casque et en supposant que vous n’êtes pas sa cible, vous pouvez voir chez Nael un visage marqué par la vie : De légères cicatrices un peu partout mais surtout une balafre plus visible sur sa joue droite, un coup de blaster évité de justesse, du moins, c’est ce qu’il dit. Des cheveux noirs et courts un teint légèrement hâlé et une barbe de dix jours (en fait plutôt 3 mois) reflète ses goûts et son professionnalisme : Simple et discret. Exerçant méticuleusement son dangereux métier depuis plus de 20 ans maintenant, il a hérité d’un corps robuste mais également parsemé de souvenirs ; brulures de sabre laser, coupures de couteaux, morsures de Nexus sont pour lui c’est presque un tableau de chasse voir même une œuvre d’art.
  • Métier : Chasseur de primes
  • Groupe : Celui qui paye le mieux. (Neutre)

    Informations


  • Histoire :

      [Archive N°1 sur le sujet 89002]

      « Certain vous questionneront sur votre droit à tuer des centaines d’individus. Ceux qui comprennent réalisent que vous n’avez pas le droit de les laisser vivre. »
      Aka’Rhnan

      Enfant né dans une famille endettée jusqu’au cou à force de jouer au casino du coin et de devoir une somme faramineuse à un hutt qui n’a pas pour habitude de rigoler avec l’argent. Voilà grosso modo le contexte de l’enfance de Nael. Son père a été assassiné, lorsqu’il n’avait encore que 7 ans, pour « envoyer un message » aux autres mauvais payeurs et sa mère, obligée de se prostituer pour rembourser une maigre partie de la dette de son défunt mari, n’arrivait pas à s’occuper de lui. Face à cette misère, il y a trois types de personnes qui s’élèvent : Ceux qui relève la tête et affrontent l’adversité, ceux qui sombrent dans la drogue, la folie et la débauche, et ceux qui ne croit pas au destin, ceux pour qui on obtient toujours ce que l’on mérite, et si certaines personnes se contentent de ce qu’elles ont, ce n’était pas le cas de Nael.

      Enfant solitaire, taiseux, nourrissant une haine profonde envers les hutts, et même de façon plus large, aux aliens, la vie fut dure sous tous ses aspects pour lui. Travaillant dès l’âge de 8 ans pour aider sa mère et entretenir son petit frère et sa sœur (des jumeaux de 2 ans), il servait des boissons à la cantina du coin, entretenait des droïdes astro-mécano, rackettait d’autres enfants, bref toutes les petites opportunités qui se présentait pour ne fus qu’un seul crédit. De temps en temps, des pilotes buvaient un coup à la cantina, et lorsqu’il pouvait entendre leurs conversations, Nael était aux anges, Coruscant, Chandrilla, Corellia, Bespin, Aldérande, tout ces noms étaient gravé dans la mémoire de Nael pour qui ces planètes avaient la réputation de petits paradis dans la galaxie, était ce vrai ? Peu importe, rien n’est pire que Nar Shaddaa quand tu n’as pas de fric.

      Le problème c’est que ça ne resterait qu’un rêve s’il n’avait pas le courage de tenter sa chance… Sur Nar Shaddaa c’est la loi de la nature, les plus gros menaces les plus faibles, et ceux tout en bas de cette échelle sociale finissent par y laisser leur peau. Le souci avec ce système, c’est qu’on finit toujours en bas de cette échelle… Avoir conscience de son destin aide à réaliser que mourir en tentant de s’en sortir était plus digne que de s’y résigner. Nael essaya maintes et maintes fois de pousser sa mère à soudoyer un pilote ou tenter quelque chose pour sortir de cet enfer. Mais l’épice avait détruit le peu d’esprit qu’il restait à sa pauvre mère. Quand elle mourut aussi lamentablement que son père, quelques années plus tard, Nael comprit que s’était désormais à lui de veiller sur les jumeaux, il comprit également que c’était bien la fin de sa propre vie, quelle chance avait il dans ce monde ?

      La rage du désespoir pousse à bien des choses, et il donna pas mal de force à Nael. Agé de 14 ans à ce moment là, il refusa de payer les hommes de mains, cassa le nez d’un Dévaronien, subit la torture à plusieurs reprises pour lui « faire comprendre ». Rien n’y fit, il ressortait de ses épreuves chaque fois plus endurci. Mais un jour tout fut différent…

      Alors qu’un créancier Rodien entra dans l’appartement de la famille, réclamant son dû, brutalisant ses frères et sœurs, Nael, alors agé de 16 ans, devint fou furieux, et il ne sait comment ni pourquoi, en fusillant le Rodien du regard, en sentant la haine le submerger, il se jeta sur l'alien et le frappa, encore et encore, l'adrénaline coulait à flot dans les veines du jeune garçon au point que lorsqu'il s'arrêta, le Rodien était mort, sa tête éclaté sur le sol. La mort, de cette ignoble créature lui apporta tellement de bien être que pas une seule fois il ne regretta ce qui s’était passé. En revanche, la nouvelle qu’un pauvre enfant assassine son créancier ne resta pas sans suite, très vite les choses dégénérèrent : On assassina sa famille en signe de représailles.

      Il devait partir, c’était la mort ou la fuite, ce n’était plus un choix désormais.

      Suivant son instinct, assommant un docker, il embarqua illégalement dans la soute d’un transporteur impérial en direction de Kuat et quitta cet endroit maudit. Mais il jura qu’il reviendrait, et ce jour là… Des têtes allaient tomber !

      [Fermeture de l’archive]


      [Archive N°2 sur le sujet 89002]

      « Je ne connais rien de plus exaltant qu’un combat à mort »
      Aka’Rhnan

      Nael passa moins d’un an sur Kuat, mais cette année changea toute sa vie. Lorsqu’il débarqua du transporteur, celui-ci avait été placé en maintenance dans une grosse usine. Lorsqu’un ouvrier le remarqua, et essaya de l’arrêter, une très brève confrontation eue lieu, elle se termina par une chute mortelle pour le travailleur qui fut dépouiller par Nael. Désormais ayant suffisamment de crédit pour vivre deux jours, ce qui était impensable là d’où il venait, le jeune homme pouvait désormais chercher un endroit où se poser. Arrivant dans une cantina et savourant un breuvage chaud, un Duros chercha à l’intimider, mauvaise pioche pour lui, l’adolescent n’était plus si facilement intimidable. Une bagarre éclata, et non, Nael avait beau être vaillant, cette fois il ne l’emporta pas, la confrontation se solda par lui allongé sur le dos et le Duros sur le point de lui montre une beigne dans la face.

      Cependant un homme massif, faisant facilement 2 mètres de haut, attrapa le poing de l’alien et le repoussa brusquement mais sans violence inutile.

      « Il a comprit la leçon fiche lui la paix. »

      Dit-il sèchement avant de poser son regard sur le jeune adolescent. Il tendit la main à Nael pour l’aider à se relever, mais le jeune garçon fronça les sourcils et se leva seul.

      « Ahah, tu es fiers, téméraire et tu n’as pas froid aux yeux, c’est bien. »

      C’était étrange car le colosse avait dit cela sur un ton amusé puis s’arrêta net de sourire, pour dire sur un ton extrêmement sérieux :

      « Mais tu es stupide. »

      Nael conserva son regard suspiçieux et haussa les épaules. Tournant le dos à l’inconnu et cherchant à s’en aller de la cantina. Quelques mètres après être sorti de l’établissement, le géant l’avait rattrapé et lui dit :

      « Je vois dans tes yeux cette rage, ça me plait, tu as failli y rester dans un combat stupide ou n’importe qui aurait jeté sa bourse et tu n’as que 17 ans, peut être 18. »

      « 16 »

      Lâcha Nael sans regarder le visage de l’homme à qui il faisait désormais face, celui-ci avait désormais un immense sourire sur son visage balafré.

      « Parfait ! »

      Intrigué, Nael leva les yeux vers lui, et le géant lui dit :

      « Je m’apelle Aka’Rhnan, et j’ai un défi pour toi petit. »

      Pendant un instant, Nael se demanda qui était ce barjot et dans quoi il s’embarquait cette fois. Le géant lui confia une petite mission, a priori rien de spécial, voler une mallette de crédit dans une transaction d’épice qui se déroulait dans un vieil entrepôt non loin d’ici pour cela, Aka’Rhnan lui offrit un blaster de mauvaise facture. Cela prit un certain temps, mais à force de patience, de ténacité, l’adolescent de hissa dans les conduits d’aération et après avoir rampé pendant quelques longues minutes, se retrouva au dessus de la transaction illégale. Il attendit sagement puis, lorsqu’il eu la confirmation visuelle que l’argent été bien là, il tira à travers la grille sur celui qui portait la mallette, puis sur un autre, puis un autre, ne voyant pas d’où les coups de feux venait, les derniers restant prirent peur et fuirent.

      La mission accompli, Nael en profita même pour voler la mallette avec l’épice à l’intérieur. Apportant tout cela à son « employeur » à l’endroit indiqué, celui-ci prit l’argent, sourit, puis constata l’autre mallette. Le sourire d’Aka’Rhnan s’effaça et il colla un revers de la main dans la figure de Nael qui décolla légèrement du sol pour atterrir sur son cul quelques centimètre plus loin.

      « Première leçon, exécute la mission et RIEN de plus. Ton avis et ton sens moral n’existe plus dès l’instant où tu acceptes le contrat. »

      Nael resta bouche bée… Le colosse s’approcha de lui et pour la deuxième fois lui tendit la main pour l’aider à ce relever, mais cette fois, le garçon saisit la main. Aka et Nael sourirent, une étrange relation venait de se créer entre eux.

      [Fermeture de l’archive]


      [Archive N°3 sur le sujet 89002] … … Accès refusé. [Fermeture de l’archive]
      [Archive N°4 sur le sujet 89002] … … Accès refusé. [Fermeture de l’archive]
      [Archive N°5 sur le sujet 89002] … … Accès refusé. [Fermeture de l’archive]
      [Archive N°6 sur le sujet 89002] … … Accès refusé. [Fermeture de l’archive]



      [Archive N°7 sur le sujet 89002]

      « Tout le monde sait ce qu’est un apprenti Sith et un Padawan, mais peut de gens savent que nous, les Mandaloriens, avons également des apprentis. Tu en es un maintenant Nael Tharian. »
      Aka’Rhnan

      Pendant plusieurs années, Nael fut entrainer par Aka, ce fut dur, éprouvant même, mais la rage de son enfance, le souvenir douloureux de la mort de ses proches donnait à Nael la force de se battre, de repousser les limites de son corps. Cette qualité était ce qu’Aka appréciait le plus chez son disciple, mais ce n’était pas son plus gros avantage. Car si le jeune chasseur de prime était doué, pour Aka, Nael était une arme mortelle qui, mise entre de très bonnes mains, pourrait rapporter gros.

      C’est sur Géonosis que le maitre acheva d’enseigner à l’apprenti l’essence même du chasseur de prime, certain clans primitifs de Géonosiens se font la guerre pour contrôler un territoire et si pour ces aliens les autres clans ne sont que des problèmes face à leurs desseins, pour les chasseurs de primes c’était une belle aubaine. Plus précisément, dans une chaine de montagne perdu au milieu du nul-part qu’est cette planète deux chefs de guerre voulaient la mort de l’autre, donc deux contrats potentiels, le maitre et l’apprenti chacun allant chez l’un des chefs.

      Le génie de ce plan fut qu’ils réussirent tout deux à faire en sorte que le second de chacun de ces chefs ait envi de prendre sa place. Il ne resta ainsi plus qu’à Nael de tuer le chef de clan opposé puis le sien pour doubler sa prime et pareil pour Aka. Autant dire que cette semaine là, fut l’un des plus beaux contrats du duo, ils empochèrent pas loin d’un million de crédit chacun et le plus amusant dans tout cela, c’est que ces deux clans (ayant tout deux un nouveau chef) était de nouveau en guerre.

      Toutes les bonnes choses ayant une fin, après vingt ans à travailler ensemble, Aka lui enseigna sa dernière leçon en l’abandonnant sur Coruscant : Il lui laissant un holocom sur lequel était enregistré un message, Nael l’ouvrit et là le petit hologramme d’Aka lui dit :

      « Nael, tu as été mon meilleur disciple, je t’ai appris tout ce que je savais et désormais il est temps pour toi de voler de tes propres ailes. Désolé de partir avec l’argent que nous avons mit de coté ensemble (non loin d’une dizaine de million de crédits) mais n’étant pas un fils de nerf comme tu peux le voir je te laisse sur la capitale du monde civilisé et tu trouveras dans cet holocom un code vers ton nouveau compte bancaire avec 2000 crédits dessus. Adieu »

      Le message étant terminé depuis quelques secondes, Nael rangea l’holo dans un emplacement sur sa ceinture et garda son calme quelques instants… Puis dans une fureur monstre hurla :

      « LE FILS DE [censuré] !
      »

      Il donna un violent coup de poing dans un mur qui ne manqua pas de laisser un bel impact, si le chasseur n’avait pas eu d’armure il aurait brisé sa main…

      [Fermeture de l’archive]


      [Archive N°8 sur le sujet 89002] … … Erreur, archive en cours d’écriture.[Fermeture de l’archive]



[*]Inventaire : Pour l'instant une tenue de chasseur relativement rudimentaire du fait que son matériel s'est envolé avec son mentor. Cependant il dispose toujours d'un pistolet blaster classique.

[*]Psychologie : Les nombreuses expériences qu'il aura vécu pendant sa vie aura façonné un guerrier difficilement compréhensible, à la fois grand adorateur de crédits et de combats, mais en même temps il croit en l'honneur et aspire à la paix. Mais si dans toute ce brouillard de sentiments et de valeurs on devait en sortir que ce qui est certain, on pourrait dire que Nael est téméraire, coriace et particulièrement têtu. Voyons quelques témoignages :

" J'ai fait équipe une fois avec, c'est pas compliqué j'ai cru que j'allais crevé sept fois en deux heures mais au final je suis vivant alors je suppose qu'il sait ce qu'il fait."
Un soldat Impérial

" Equipe avec lui ? Non mais vous rigolez ? C'est l'genre on tire, on pose des questions et on tire encore avec ce mec !"
Un lieutenant impérial

" Je lui ai demandé de me ramener des renseignements ennemis, il est revenu avec et il a fait sauter leur centre de commandement, je ne saurai dire si c'est un pro ou juste un fou."
Un commandant impérial

[*]Affection : Les crédits, la technologie, les défis.
[*]Aversion : Les utilisateurs de la force, l'autorité, les bandits, le sacrifice de soi.

Disposition


[*]Fuseau Horaire : (UTC+01:00) Bruxelles, Copenhague, Madrid, Paris
[*]Disponibilité : Principalement le soir entre 17h00 et 01h00.
[*]Indisponibilité : Principalement le matin en semaine.


Dernière édition par Nael Tharian le Dim 14 Avr 2013 - 20:14, édité 3 fois
avatar
Impatience
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 11/09/2012

Re: Nael Tharian, chasseur de primes

le Dim 14 Avr 2013 - 12:15
Bonjour,

Je suis Impatience et je vais prendre ta fiche en main... je demande un peu de temps pour l'étudier de plus près.

En attendant bienvenue sur SWOR.


Tu peux déjà étudier les règles et lire ce qui se fait., aller sur la CB pour rencontrer des joueurs et bavarder avec eux. Ma boite mp t'es ouverte également.

A bientôt

EDIT :

Ton histoire démarre bien... le récit est vivant et agréable à lire. La présentation est sympa avec les citations et des anecdotes (pourquoi les spoilers au fait ?). Quelques fautes, des erreurs de concordance de temps aussi, mais rien de dramatique.

Pour le reste je deviens carrément dubitative.
Ça commence par "l'étranglement de Force » qui n'est accordé qu'au niveau de « Maître » et qu'un enfant sans formation parvient à réaliser accidentellement.

Lorsque tu arrives à ta rencontre avec ton futur "maître"ça se gâte sérieusement. Déjà les Mandaloriens ne sont pas réputés être des adeptes de la Force (même si il existe quelques exceptions connues). Ensuite ton perso a 16 ans, bien trop âgé pour commencer une formation. (Rappelle toi Anakin avait une dizaine d'années et n'a pu être formé que parce qu'il était très très exceptionnel !).

Ensuite le récit se perd dans des récits anecdotiques qui n’apportent rien à la connaissance de ton perso, surtout que tu sembles hésiter entre une formation de forceux – formation que tu éludes rapidement alors que pour les adeptes de la Force ça doit être particulièrement fouillé (on ne sait rien de ton maître, de ses préceptes, de ses idéaux… ni des tiens) – et de ta vie d’aventurier.

Beaucoup de petites incohérences à corriger et d’autres choses qui manquent de développement mais je crois que ça s’explique parce que tu as hésité entre deux personnages, ce qui fait qu’au bout du compte rien ne tient vraiment debout.


EN CONCLUSION :


Je te conseillerais de te concentrer sur un chasseur de prime OU sur un adepte de la Force (mais attention les règles de SWOR sont strictes pour ces persos) et dans ce cas il faudra changer beaucoup de choses et décrire sérieusement sa formation, sa psychologie etc.

Ensuite il faudra chercher plus de cohérence (ex : tu es utilisateur de la Force mais tu les as en aversion !! Tu détestes les bandits alors que les méthodes de ton perso semblent bien proches (même si tu as l’excuse d’un contrat à honorer).

Quant à ton inventaire heu… à revoir sérieusement (lis les règles à ce sujet) mais on en reparlera quand tu auras opté pour un profil plus précis.

Je suis certaine que tu peux faire un perso très intéressant mais ce qui t’a handicapé, je crois, c’est le mélange des genres.


EDIT N°2 Fiche validée après ajustements




« L'intelligence, c'est la chose la mieux répartie chez les hommes... parce que, quoiqu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'il juge. »- Descartes
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum