Aller en bas
Connor
Connor
Grand Spécialiste
Nombre de messages : 443
Age : 24
Date d'inscription : 25/11/2011

La famille Thraka. Empty La famille Thraka.

le Mar 12 Mar 2013 - 2:18
La famille Thraka.


A. Histoire d’une famille millénaire.

La famille Thraka est une des familles parmi les plus anciennes de Corellia, joyaux de la galaxie. Remontant quasiment aux origines de la planète elle-même, la famille a connu un essor grandissant, restant dans la haute société, refusant de s’intégrer au bas-peuple, et contrôlant les entreprises, quand ils ne sont pas de grands politiciens.

I. Entrepreneurs

Tout d’abord, presque aux origines de la planète, les Thraka n’étaient qu’une faible famille comme les autres, mais un jour, un homme plein d’ambition et de rêves pour sa descendance, eut une idée : il se mit à travailler dur, sans relâche, et ce dès son plus jeune âge, afin de sa payer une maison rien qu’à lui. A 50 ans, il avait fini de payer cette maison à crédit. Il contracta un autre emprunt pour une autre maison, qu’il termina de rembourser à sa mort, sans oublier de transmettre le plan à son fils unique : ce fils disposait d’une maison d’habitation, et d’une à louer. Il la loua, et gagna donc de l’argent tous les mois, qu’il réinvestissait dans l’achat d’une autre maison, tout en rajoutant de l’argent de sa poche. Au bout de 15 ans à peine, il disposait de deux maisons à loueur, ce qu’il fit, et il en racheta une autre, qu’il paya en 10, et caetera, et caetera… Ce plan immobilier permit à la dixième génération des Thraka de posséder de près de 40 établissements, une agence rien qu’à eux, et plusieurs immeubles, tous avec des logements loués.

II. Vers l’économie de marché

Fort de leur nouvelle économie, et d’une toute nouvelle richesse, les Thraka se mirent à employer divers moyens pour renforcer leur fortune, et donc leur position dans le milieu de la haute société : les actions en bourses. Le chef de la 13ème génération des Thraka, un certain Aégor Junior, semblait avoir les chiffres dans le sang, et donc, en parallèle avec son emploi de professeur de prestige dans les hautes-écoles de Corellia, il se mit à acter en bourse, se servant de son don pour les chiffres, et de contacts pour prévenir les coups-bas ( ce que l’on appelle du délit d’initié ), pour acheter peu cher des actions revendues à prix d’or le lendemain. En à peine 10ans, la fortune, déjà assez conséquente des Thraka, venait de quadrupler, leur assurant des entrées définitives dans le cercle des riches et des puissants.

Cet argent fut réinvesti à moitié dans l’immobilier, et l’autre moitié dans les actions. Prévoyant toujours les coups durs et les opportunités, Aégor ne perdit jamais le moindre centime dans ses opérations, devenant le plus féroce actionnaire d’alors, et donc le plus détesté. A la fin de sa vie, il léguait à sa famille près d’un dixième des possessions immobilières de la planète, une fortune qui se comptait en milliards.

III. Déclin et renouveau

Fort de cette richesse, ces descendants entreprirent les mêmes actions que lui : spéculer en bourse, acheter, revendre, etc… mais le don des chiffres n’était pas forcément héréditaire, aussi, la fortune disparut peu à peu, mais les descendants eurent la bonne idée de s’arrêter au bout d’un moment… Quand ils eurent perdus les trois quarts de leurs possessions immobilières. Heureusement, le reste suffit à leurs besoins, mais chacun dut travailler afin de garder la trésorerie intacte, et pour s’assurer de confortables revenus, ils entreprirent de percer dans un nouveau milieu : celui de la politique.

Avoir des amis, de l’argent et être une des familles les plus huppées de la planète aidait pour entrer dans un cercle privé très sélectif sur les candidats. Dès lors, certains devinrent sénateurs, d’autres diplomates, certains gouverneurs de régions, les postes les plus vulgaires restant secrétaires de chef d’état. Des salaires très confortables donc, qui permirent de renflouer doucement mais sûrement les caisses de la famille.

IV. Les Guerres et les Fils

Puis, en -33 Avant l’Avènement de l’Empire, Arkhaus Thraka vint au monde. La tradition voulait que son prénom commence par un ‘A’, aussi fut-il nommé Arkhaus. Arkhaus, et je ne m’attarderais pas là-dessus ( voyez le fiche de présentation pour plus d’info ) fût le premier Thraka à se voir jeter le ‘Rejet parental’.
Puis vinrent les Guerres Cloniques. Quand elle éclata, la famille Thraka en était à sa 34ème génération sur l’arbre généalogique, 21ème génération de richesse et de snobisme de la famille également. N’étant plus sénateurs, seulement diplomates, les Thraka servirent efficacement à toutes les transactions secrètes pour le compte de la République… et même de la CSI, effectuant des opérations d’espionnage discret au sein du gouvernement Corellien, dont certains pontes étaient étroitement mêlés avec l’un ou l’autre parti, et investissant dans du matériel de guerre, et aussi dans des opérations de contrebande. Le point positif à cette guerre, c’est que la famille Thraka put s’enrichir aisément à l’insu de tous. Récupérant une partie de leur ancienne richesse, les Thraka prospérèrent et établirent même des liens avec de grands représentants galactiques, rencontrant à plusieurs reprises le chancelier suprême Palpatine, mais dans des rapports strictement professionnels, toujours. A cette époque, Arkhaus Thraka s’entraînait à devenir soldat.

Quand la guerre fut finie, la purge Jedi commença. Les Thraka, d’une nature assez malhonnête rappelons-le, dénoncèrent plusieurs Jedi, pour le simple intérêt d’une récompense, qui vinrent grossir les caisses de la famille. Les aînés sont morts à ce jour, ne laissant que deux enfants, trois-petits enfants, deux arrières petits-enfants et trois arrières-arrières petits-enfants. Une petite famille, avec une bien grande richesse.

B. Portrait d’une famille actuelle.

La famille Thraka. Thraka10
Arbre généalogique des personnages vivants de la famille.

La famille Thraka se décompose en plusieurs générations encore vivantes à l’heure actuelle, certains issues du mélange avec d’autres familles moins nobles, et d’autres ( une seule autre en réalité ) en tant que vrais Thraka, destinés à faire perdurer la famille et son nom dans l’histoire.

Archibald Thraka : Père d’Arkhaus, et dirigeant principal de la famille. Diplomate interplanétaire, cruel et mesquin, c’est un homme grand, froid et calculateur, qui n’hésite pas à déterrer les squelettes cachés dans les placards de ses ennemis pour s’en débarrasser au plus vite, toujours dans son unique intérêt. Il n’aime pas spécialement l’Empire, mais il reste néanmoins très fier que son incapable de fils est pût accéder au rang de Grand Moff d’un Sur-Secteur. Il est marié à Hannah Lionne, avec qui il n’a eût qu’un seul fils.

Anatole Thraka : Frère cadet d’Archibald, dirigeant d’une entreprise de nano-technologie sur les systèmes à cartes à puces. Très ouvert et très aimable, c’est un homme très aimé et très écouté. Doctorant en physique quantique, et agréé de philosophie primaire, il enseigne de temps en temps dans les écoles supérieurs, et à fait son cursus philosophique dans les écoles de Theed, très réputées pour son lot de philosophes, justement. Il est marié avec Catarina Arkanis, avec qui il aura deux enfants, un fils, Aethan, et une fille, Allanah.

Aethan Thraka : Dernier représentant mâle à porter ce nom avec Thraka, c’est un homme fainéant, sans emploi qui vit au crochet de sa famille. De nature humble, bien que sûr de lui, Aethan n’a jamais trouvé de femme, s’accordant alors le ‘Refus de descendance’. Mais étant le dernier à porter ce nom, et comme Arkhaus n’a pas trouvé de femme non plus, un accord lui a été accordé, afin qu’il puisse se marier même sur le tard, afin de donner naissance à un autre Thraka.

Allanah Thraka : Sœur aînée de Aethan, diplomate–traductrice qui agit uniquement au niveau corellien entre gouverneurs, c’est une femme douce, sensible et généreuse, mais forte, et une battante. Elle n’a jamais abandonné ses fonctions de femme et de diplomate, et s’est toujours investie dans des causes humanitaires quand le temps le lui permettait. Elle s’est mariée avec Valis Menias, un homme non-noble, mais de qui elle est tombée amoureuse très jeune, et avec qui elle s’est mariée, se jetant ‘L’opprobre familiale’.

Valis Menias : Père de Valanaar Menias et d’Ethan Menias, grand-père d’Arthas, dernier membre de la famille Thraka, bien qu’indirectement, et portant un nom chargé de la tradition de famille.

C. Traditions, emblème et religion.

La famille Thraka. Emblem10
L'emblème de la famille depuis 21 générations.

La famille Thraka, comme toute grande famille qui se respecte, possède un emblème bien à elle, créée dès la naissance de celle-ci, et symbole de leur pouvoir. En l’occurrence, une main posée sur un tourbillon, synonyme de l’ensemble des choses existantes, mélangées, et quelles qu’elles soient, qui se doivent d’être sous le contrôle des Thraka. Leur devise est également : Pouvoir et contrôle.
La famille possède de nombreuses lois traditionnelles toutes aussi étranges les unes que les autres.

  • Le prénom d’un Thraka doit toujours commencer par un ‘A’, parce qu’un Thraka est supérieur aux autres, et comme le lettre ‘A’ se situe en premier dans l’alphabet, les Thraka doivent se situer en premier dans l’échelle sociale.

  • Le mariage est obligatoire, et doit être consommé à l’âge de 18 ans maximum. On s’est souvent demandé comment les arrières-arrières petits-fils d’Archibald Thraka, en l’occurrence Arthas qui a 43 ans, est toujours vivant. La tradition de la famille veut qu’un Thraka se marie jeune, et dispose d’un enfant, mâle ou femme, dans les plus brefs délais, afin que la famille reste nombreuse, et donc puissantes. Si passé l’âge de 18ans, aucun mariage n’a été célébré, est déclaré Thraka tout bâtard obtenu hors mariage. Si aucun bâtard n’a vu le jour non plus, l’individu se voit alors jeté le ‘Refus de descendance’, ce qui oblige une chasteté éternelle à la personne. De rares exceptions peuvent être accordées ( cas Aethan Thraka ) en cas de grave crise démographique dans la famille.

  • Tout Thraka se mariera à un noble. En tant que grande famille, les Thraka se doivent de garder un sang pur, aussi, tout mariage se fera avec un autre individu de la haute. De nombreuses personnes se sont vues jeter ‘L’opprobre familiale’, la pire des humiliations : à partir de ce jour, elle doit prendre le nom de son mari ou de son épouse, rejetant le nom de Thraka, et de ce fait, renonçant à ses droits de parenté avec tous les autres membres de la famille, et s’interdisant tout contact visuel ou auditif avec un seul de ses membres. Même en cas de crise, aucune exception n’est envisageable.

  • Tout membre de sa famille se doit de respecter ses parents, et de leur faire honneur. Si pour une raison ou une autre, les enfants ne conviennent pas à leur parents, ils peuvent garder leur lien de parenté, et revoir leur famille, mais non pas le droit de les voir autrement que dans des rencontres exceptionnelles de famille, comme un mariage, un enterrement ou un anniversaire ( cas rare ), et réfute tout droit à la succession. Les contrevenants, dont le dernier en date est Arkhaus, se voient jeter le ‘Rejet parental’.


La religion est une religion assez spéciale, vu qu’elle n’appelle pas à vénérer une divinité, mais le premier membre noble de leur famille, Aégor Thraka Junior, dont le portrait le représentant dans un fauteuil de fer est accroché à la demeure familiale. Le blasphème envers le membre fondateur est considéré comme un blasphème envers la famille, et est donc passible d’un Rejet parental, voire d’un Opprobre Familial.

La famille Thraka. Moi_tr10
Portrait d'Aégor Thraka Junior, fondateur de la famille.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum