Partagez
Aller en bas
avatar
Zalek
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/03/2013

Zalek Aela Shii Schwyzorn[v)

le Jeu 7 Mar 2013 - 0:37
    Identité
  • Nom : Zalek Aela Shii Schwyzorn.
  • Autre Comptes : ///

    Profil
  • Race : Zabrak.
  • Sexe : Masculin.
  • Âge : 49 ans.
  • Planète d'origine : Iridonia.
  • Apparence : Zalek est, physiquement, quelqu'un d'imposant. Du haut de ses 2 mètres, une des plus grandes tailles que peut atteindre un Zabrak, on doit souvent lever la tête pour le regarder. De plus, il a des pectoraux saillants, une grande musculature en somme. Mieux vaut éviter de le provoquer, car un coup de poing du Zabrak est souvent douloureux, certains pourront témoigner. Comme tout bon Zabrak il a des tatouages sur son torse, mais pas sur son visage: quand Zalek quitta Iridonia, il n'en avait pas, et, comme il le dit si bien "Les traditions ? Qu'ils aillent se faire foutre" (oui, oui, qu'ils aillent, Zalek ne parle pas très bien le basic, bien qu'ils fassent des efforts avec ses clients). En plus de tout cela, Zalek était fortement équipé, auparavant: casque, armure, quelques blasters au cas où on lui chercherait des noises...Mais ça, bien sûr, c'était avant Lena. Maintenant il ne possède que quelques vêtements et 2000 crédits qui ont miraculeusement échappés à la poigne de la diablesse Twi'lek.
  • Métier : Euh...Ahem...Zalek n'a pas vraiment de métier, c'est un homme à tout faire. Il est capable de faire majordome, cuisinier, gardien de propriété tout comme il peut être un mercenaire travaillant pour Jabba le Hutt en personne. Tant que vous lui donnez suffisamment de crédits, il obéira à sa tâche. Mais en ce moment, sa priorité est plus de retrouver la diablesse Twi'lek qui lui a tout pris.
  • Groupe : Neutre.

    Informations
  • Histoire : Aaaaaah...Iridonia.

    "Quelle belle planète de merde", songea Zalek.

    Il faut dire qu'Iridonia n'est effectivement pas une planète accueillante, et encore moins un lieu où les touristes affluaient. Tant mieux pour les Zabraks, qui n'avaient pas vraiment le sens de l'hospitalité. Chacun chez soi et le monde tournera rond. Enfin, la galaxie plutôt. Les seuls touristes qui venaient étaient ceux qui voulaient mourir tout en découvrant des lieux exotiques, comme les océans acides qui crachaient des vapeurs toxiques un peu partout, ou encore finir démembrés par les tempêtes de plus de deux-cent kilomètres heure. Les Zabraks avaient fini par s'habituer à tout ça, vivant tapis dans les crevasses, à l'abri de tout dangers. Et Zalek, Zabrak lui aussi, avait connu tout ça. La vie difficile dans les canyons. Il n'avait pas eut une éducation tout rose : son père le battait et voulait faire de lui un guerrier, en raison de sa musculature déjà bien développée pour un enfant.
    Zalek sourit. Il rentrait enfin à la maison, après toute ces années loin de chez lui. Comme une "fugue" géante, loin de tout ça. Devenir un guerrier ? Lui ? Hors de question. La guerre n'était pas faite pour lui. C'était une gigantesque roulotte que la bataille. On devait prier pour que la chance tourne en notre faveur, qu'on puisse voir le soleil se lever une nouvelle fois. Zalek n'était pas comme ça. Et il savait très bien que ce n'était pas sa musculature qui l'empêcherait de tomber, le corps troués de balles de fusil blaster.

    Alors il était parti. Après avoir atteint l'âge de 19 ans, il avait entendu parler d'un groupe de mercenaire qui s'étaient écrasés sur la planète. Dans l'impossibilité de repartir d'où ils venaient, ils s'étaient installés eux aussi dans les canyons, le temps de réparer leur vaisseau. Une aubaine pour Zalek, qui voulait fuir son paternel et ses frères aînés, tous aussi violents que ce dernier. Il commença alors à effectuer des petits boulots de toutes les sortes (ce qui le prépara sans vraiment le vouloir à sa vie d'adulte), dans le but de s'acheter des armes. Les mercenaires, bien qu'ils n'avaient pas beaucoup d'expériences (et qu'ils étaient loin d'avoir la carrure pour le métier), étaient armés, et la peur guiderait leur doigt vers la gâchette. Zalek lui n'avait aucun scrupules : il aurait tout fait pour fuir sa famille. Il arriva à s'acheter un blaster et de quoi se protéger un peu, de l'équipement de bleu en sorte, qui ne valait même pas celui du plus inexpérimenté des chasseurs de primes. Zalek réussit pourtant : profitant que les mercenaires étaient occupés ailleurs, il s'infiltra dans leur repaire où ils avaient cachés leur vaisseau. Il n'y avait qu'un Rodien qui était présent, gardant le vaisseau. Zalek le prit par surprise et lui colla le canon de son blaster sur la tempe, lui forçant à lui révéler les codes permettant de faire démarrer le bolide. Après les avoir en sa possession, Zalek l’abattit : il aurait pu appeler ses collègues. Il n'eut aucun remord, ce qu'il jugea étrange, vu qu'il était persuadé que tuer quelqu'un changeait la vision des choses d'un homme. Mais non. Rien. Zalek quitta Iridonia sur un magnifique doigt d'honneur envers la planète tout entière, et démarra avec le vaisseau, quittant la planète sans même que sa famille ne soit au courant.

    En possession d'un vaisseau, Zalek commença à vivre de petits boulots. Il n'acceptait pas de primes au début, juste des métiers courts, mais qui rapportaient bien, ou du moins suffisamment à son goût. La situation changea radicalement quand, en voyage sur une lointaine planète pour une autre de ses « affaires », alors qu'il était âgé de 25 ans, il croisa la route de trois Rodiens, armés de blasters, et qui n’avaient visiblement pas que des intentions amicales. Les frères du Rodien qu'il avait abattu sur Iridonia, le mercenaire. Les compagnons de ce dernier l'avaient trouvé agonisants. Il leur révéla que le vaisseau avait été volé par un jeune Zabrak, avant de rejoindre les cieux. Quand, le soir même, la disparition de Zalek se fit entendre, les mercenaires n'eurent aucun mal à connaître l'identité du voleur. Gagnant un nouveau vaisseau, ils s'étaient lancés à la traque de Zalek pour venger leur confrère. Les frères du Rodien abattu s'étaient joint à la troupe, de même que pas mal d'autres mercenaires qui l'avaient engrossés. Zalek descendit les trois Rodiens. Pas grâce à son aisance au blaster, vu qu'il n'en avait manié qu'à de rares occasions, mais grâce à sa chance...Et, avouons-le, à l'armure qu'il s'était acheté pour se protéger des éventuels "clients mécontents". Bah oui, il n'y avait pas de mal à finir un boulot en vidant toute la caisse, hein...? Si on était mal payé, après tout...Les Rodiens moururent toutefois le sourire aux lèvres, convaincu que Zalek finirait par périr face à leurs collègues en masse. Le Zabrak ignora cet "avertissement" involontaire.

    Cependant, prenant conscience qu'il devrait se frotter à ces mercenaires par la suite, il développa ses talents au blaster, et vit peu à peu que la chasse aux primes pouvait rapporter gros, malgré le fait que les gros poissons mangeaient tout, ne laissant aux débutants comme Zalek que des miettes, en l'occurence de faible prime. Le Zabrak prit conscience que s'il voulait les grosses primes, il fallait qu'il se fasse connaître mais aussi et surtout qu'il devienne une parfaite machine à tuer. Les truands à sa poursuite serviraient quant à eux d'entraînement. Ainsi, Zalek commença une vie de chasseurs de primes, prenant de plus en plus grosses cibles, mais aussi de plus en plus de risques. Au passage, il revint sur Zabrak vers l'âge de 31 ans, tuant son père, un petit rituel qu'il s'était imposé pour réellement devenir un homme. Ses frères n'apprécièrent pas, disons, mais, tenant à la vie, ils ne cherchèrent pas à se venger de Zalek. Ce dernier se frotta par la suite régulièrement à ses poursuivants solidement armés, mais la chance et ses désormais talents le firent triompher de ses ennemis. Peu à peu, il commença à gagner suffisamment d'argent pour avoir une vie un peu plus paisible. Comprenez, pour Zalek, passer son temps dans des cantinas, à se saouler et à s'offrir des filles de joies. Ne rien faire jusqu'à que l'argent manque. Pour le Zabrak, tout roulait comme sur des roulettes : tout allait bien.

    Tout continua ainsi jusqu'à ses 49 ans, c'est-à-dire jusqu'à aujourd'hui. Il a désormais une petite notoriété, on le connaît et on le craint, enfin, sur quelques endroits bien précis disons. Les mercenaires s'acharnent toujours sur Zalek, l'attaquant à de multiples reprises. Les affronter est devenu pour le Zabrak une banalité, presque un jeu même. Zalek tient cependant à ne pas se faire trop connaître, car sinon, ses contrats sont souvent mêlés avec des factions, et ça, c'est jamais bon signe. Aider une faction, c'est s'attirer les foudres d'une autre. Zalek se rendit, comme d'habitude, à une cantina: après avoir passé la soirée à boire et à festoyer, il décida de conclure en engageant une fille de joie. On lui proposa une jeune Twi'lek, Lena. Zalek, saoul comme pas possible, accepta, disant même, je cite "Tant qu'c'est pas un bantha !" suivi d'un rire guttural et affreusement irritant. Le reste, Zalek ne s'en souvient plus: quand il se réveilla, le lendemain, nulle trace de Lena...Ni de tout l'équipement qu'il s'était acheté en une dizaine d'années. Il n'avait plus que quelques vêtements et 2000 Crédits bien dissimulés, sa "bourse de secours", comme il le disait. Zalek se rendit alors compte que Lena avait profité de son ivresse pour lui piquer tout ce qu'il avait et se barrer avec. Ivre de fureur, le Zabrak se jura de la retrouver et de lui faire passer l'envie de se payer la tête d'un Zabrk de 2 mètres.



  • Inventaire : Cherchez dans le texte...! Ou si vous êtes un flemmard: quelques vêtements et 2000 Crédits.
  • Psychologie : Zalek...Est le genre de compagnon qui rit à gorge déployée en vous donnant une tape dans le dos si forte que vous recrachez votre jus de bantha. Bruyant, excessivement vulgaire par moment, avec quelques tensions raciales ("Eh, moi aussi j'connais un Bothan ! Il s'appelle Sac à Puces !"), et surtout sans aucun scrupules. Il peut multiplier les péchés comme personne d'autre. Pour lui, des histoires comme Lena, c'est de la normalité. Tuer est également une normalité. Bref, Zalek est rude, il a une culture peu développée, parle mal le basic ("Qu'est-ce que vous me voulas, les Rookies ?"), ne parle que le Zabraki et le basic (Il aime bien imiter la langue des Wookies, cependant). Il est aussi assez cupide ("Touche pas à ça towa, tu vas l'abimer !") et peu partageur. Rancunier, également, faîtes attention, si vous la lui jouez à l'envers, il cherchera à se venger et n'oubliera jamais. Alors évitez de lui chercher sérieusement des noises, sachez que la vengeance est un plat qui se venge froid (C'est encore une citation de notre Zabrak), et Zalek en est le parfait exemple. Bordélique, Zalek est neutre dans tout les conflits: l'Empire Galacique, l'Alliance Rebelle...Ce n'est pas son problème, et il ne veut surtout pas entrer en conflit avec une de ces deux factions. C'est pourquoi il évite de se faire trop connaître dans le monde des chasseurs de primes.
  • Affection : Les Crédits, les armes, l'alcool, les vaisseaux spatiaux...
  • Aversion : Les Rodiens (il en a tué tellement qu'à force...), les chasseurs de primes célèbres ("Moi jé dit que c'est qu'dé idiouts !"), les banthas, Iridonia, les Hutts...La liste est longue.

    Disposition
  • Fuseau Horaire :
  • Disponibilité :
  • Indisponibilité :

avatar
Désir
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 107
Age : 27
Date d'inscription : 07/05/2012

Re: Zalek Aela Shii Schwyzorn[v)

le Jeu 7 Mar 2013 - 19:48
Bonjour !

Je me présente, MJ Désir, pour vous servir !

Après avoir lu ta fiche, qui est bien écrite et bien tournée, je dois avouer que je ne vois pas grand chose à redire. L'histoire est bien écrite, le niveau d'orthographe et de grammaire est correct, et tu respectes les règles avec ton inventaire de départ (et j'ai drôlement apprécié que cette contrainte soit expliquée dans ton background, c'est très agréable).

Donc pour moi, tout est ok, tu es validé !

Bon RP parmi nous, et en cas de questions, n'hésite pas à MP


"Si tu visite l'Antre du Désir, es tu sûr d'en sortir indemne ?"

Autres comptes : Miraan Ekta / Aeria "Ferret" Nasheï
avatar
Zalek
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 06/03/2013

Re: Zalek Aela Shii Schwyzorn[v)

le Jeu 7 Mar 2013 - 20:29
Merci pour la validation !
Contenu sponsorisé

Re: Zalek Aela Shii Schwyzorn[v)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum