Partagez
Aller en bas
avatar
Ethan Acera
Professionnel
Nombre de messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2009
http://www.swor-jdr.com/fiches-validees-f63/ethan-acera-v20v-t10

Ethan Acera, modification du BG [v]

le Mar 26 Fév 2013 - 20:01
Bonjour à tous !

Voici donc une version quelque peu modifiée de mon personnage, afin de donner un peu plus de profondeur à ce dernier (créé à 13/14 ans, en pleine crise de sasukisme aigu... J'ai honte).

Justice m'a donné son accord, il ne s'agit pas d'un reroll mais simplement d'une modification du passé du perso qui n'a pas d'implication sur tout ce qui s'est passé en jeu. En clair : pas d'incohérence avec le rp, simplement des conséquences sur la psychologie de mon personnage et ses projets futurs. J'avais prévu de simplement éditer ma fiche de perso mais pas moyen car le forum consacré est verouillé. Si vous voulez éviter la multiplication des fiches, je veux bien que vous sortiez la fiche précédente pour que je puisse l'éditer Wink

Trêve de bavardage, j'espère que ce nouveau Ethan, plus profond, plus torturé, vous plaira :


    Identité

  • Nom : Ethan Acera, né Cadriaan, surnommé le Loup.
  • Autre Comptes : Il fut un temps où j'exerçais la fonction de MJ... Mais je n'ai plus la disponibilité, maintenant !

    Profil
  • Race : Humain
  • Sexe : Homme
  • Âge : 29 ans humains
  • Planète d'origine : Achillea
  • Apparence :

    Un homme approchant de la trentaine, au physique agréable (c'est du moins ce que les humaines de son âge lui disent) mais terriblement froid. Ethan Acera est d'une taille et d'une corpulence assez moyennes. Assez élancé, son corps est agile mais néanmoins suffisamment musclé pour s'accorder à son statut de guerrier Mandalorien et de combattant redouté.

    Ethan a des cheveux d'un étrange gris acier aux reflets bleutés qui lui arrivent jusqu'au bas du visage. Effilés en mèches brillantes et fines comme des lames, il s'agit pourtant de la disposition naturelle de ses cheveux.

    Ses yeux semblent s'accorder à la couleur de sa chevelure, mais leur teinte est trouble, presque changeante. Vous pouvez les trouver indubitablement marron/gris pour les voir tirer sur une teinte légèrement rouge la seconde d'après, ou au contraire s'accorder parfaitement à ses cheveux. Des yeux au regard perçant, vif, harmonieusement placés sur un visage au teint pâle assez noble, qui ne laisse pas présager de la mortelle efficacité d'Ethan.

    Un homme d'une beauté troublante, qui s'habille presque toujours d'un long manteau de cuir noir descendant jusqu'aux genoux recouvrant un T-shirt moulant ainsi qu'un pantalon en toile tous deux de la même couleur. À moins de revêtir sa beskar'gam de Mandalorien, la mythique armure du peuple guerrier qu'il a peinte d'une couleur dorée, celle de la vengeance...

  • Métier : Criminel, Commandant des Loups, guerrier Mandalorien.
  • Groupe : Neutre

    Informations
  • Histoire :

    Ethan Acera naquit de parents inconnus et vécut les quatorze premières années de sa vie dans un orphelinat de la paisible planète Osarian. C'est en tout cas ce dont il fut persuadé pendant longtemps. Mais l'histoire de cet homme est bien plus torturée.

    Ethan Acera naquit sur Achillea neuf ans avant l'avènement de l'Empire. Son nom de naissance : Cadriaan. Il était effectivement membre de l'illustre Maison Cadriaan qui contrôlait une partie du secteur Tapani, et pas issu d'une branche mineure : le fils du Haut-Seigneur en personne ! En conséquence, le jeune Ethan vécut ses premières années dans le plus grand luxe ; mais étant appelé à prendre la succession de son père et à diriger la Maison à la mort de celui-ci, il reçut une éducation complète et ce dès son plus jeune âge, dans tous les domaines : le futur Haut-Seigneur devait être cultivé, expert en économie, en politique, en rhétorique même ; en conséquence, des précepteurs de renom lui transmirent leur savoir dès qu'il eut appris à lire, soit vers cinq ans, et les longues heures d'étude s'enchaînaient inlassablement pour cet enfant à qui l'on infligeait trop tôt de trop lourdes responsabilités. Mais en plus d'être un cultivé et parfaitement instruit, le futur Seigneur se devait de disposer d'un corps endurant et svelte, dont l'élégance irait de pair avec la stature de l'homme. Ethan subit, alors qu'il n'était qu'un garçon en pleine croissance, un entraînent physique poussé, constitué de course à pied, de natation, mais également de self-défense et d'escrime, sport distingué et en vogue dans l'aristocratie Tapani. Son précepteur pour tout ce qui concernait l'instruction physique était Isaac Cadriaan. Membre d'une branche mineure de la Maison, Isaac était au service des dirigeants de la Maison, et, se révélant loyal et efficace, le Haut-Seigneur qui l'appréciait particulièrement le nomma parrain de son fils, c'est à dire qu'il veillerait sur lui et prendrait en charge l'éducation de l'enfant en lieu et place du Seigneur, évidemment bien trop occupé pour cela.

    Isaac s'occupait donc de l'instruction physique d'Ethan, mais l'accompagnait partout où qu'il aille dans la journée, du lever au coucher, pendant les cours dispensés par les précepteurs, et veillait sur lui quand il jouait-si rarement-avec les autres enfants nobles de la Maison. Isaac devint rapidement un père de remplacement, un complice pour Ethan et aussi un épaule pour pleurer quand la pression qui accablait l'enfant devenait trop grande. Malgré tout le faste, la richesse et le confort de l'immense résidence du Seigneur Cadriaan niché au fond d'une magnifique vallée montagneuse d'Achillea, l'enfance d'Ethan fut plus dure que pour nombre de fils et de filles de familles de la classe moyenne de la planète.

    Mais cette vie prit brusquement fin alors qu'Ethan venait de fêter des neuf ans. La Galaxie toute entière était encore tremblante des horreurs engendrées par la Guerre Noire et la République Galactique venait tout juste de s'effondrer pour laisser place à l'Empire. Ce chamboulement politique à l'échelle de milliers de systèmes ne fut pas sans affecter le Secteur Tapani. Les Maisons rivales virent en ce grand changement une occasion unique pour elles d'affermir leur influence et leur puissance : la Maison Mecetti s'allia avec l'Empire, qui lui accorda une plus grande importance, tandis que la Maison Pelagia vécut de très durs moment du fait de la Grande Purge Jedi car beaucoup de ses membres étaient au service du fameux ordre. La Maison Cadriaan, alliée historique de la Maison Pelagia, se trouva déchirée par un dilemme complexe : fallait-il laisser les Pelagia seuls dans leur disgrâce, ce qui priverait la Maison d'Ethan d'alliés de poids face aux maisons majeures comme la Maison Mecetti, ou bien leur venir en aide, au risque d'en subir les conséquences vis-à-vis des autorités impériales. Le Haut Seigneur était partisan de tendre la main à leurs alliés de toujours ainsi que la branche dont il était issu, mais la seconde branche la plus importante de la Maison et donc rivale de celle du Seigneur y était farouchement opposé. Durant plusieurs semaines la résidence du Seigneur résonna des cris ponctuant les débats enragés qui se déroulaient entre les deux parties, sans que ceux-ci ne débouchent sur quoi que ce fut de constructif. Lassé de ces palabres, le Haut Seigneur usa de son pouvoir pour ratifier l'accord entre les Maisons Cadriaan et Pelagia, largement favorable aux Pelagia qui en des temps aussi durs n'avaient pas grand chose à offrir au Cadriaan en échange du soutien financier qui leur était accordé.

    La signature ulcéra la branche rivale de la Maison, qui s'en servit comme prétexte pour attenter-et réussir- un coup d'état. Un soir d'été, un contingent de soldats fidèles aux putschistes prit d'assaut la résidence du Seigneur. Celle-ci n'était n'était protégée que par une garnison modeste qui ne pût tenir tête très longtemps aux assaillants et la résidence fut vite aux mains des félons. La famille proche d'Ethan fut tuée devant ses yeux par les Principes fidèles à la branche secondaire, mais l'enfant malgré le danger qu'il représentait à l'avenir pour les nouveaux maîtres de la Maison fut gardé en vie dans le but de servir d'otage et de convaincre les derniers zélotes du défunt Haut Seigneur de rendre les armes. À l'issue de l'assaut, Isaac reçut l'ordre de mener Ethan au Seigneur de la branche rivale mais, refusant un tel destin pour son protégé, il tenta le tout pour le tout et prit la fuite avec l'enfant par les multiples coursives et corridors de la résidence qu'il connaissait comme sa poche pour sortir de la résidence par l'un des nombreux portails secondaires qui émaillaient l'enceinte des jardins et qui donnait dans la forêt d'épineux en amont de la propriété. Contre toute attente, Isaac passa entre les mailles du filet et parvint à la ville la plus proche. Il pût alors contacter des amis de confiance et extraire le jeune Ethan de la planète qui avait vu ses parents et son avenir disparaître.

    Il ne faisait aucun doute que le nouveau Haut Seigneur Cadriaan remuerait ciel, terre et espace pour retrouver le fils de son rival qui constituait une grande menace à moyen terme pour son pouvoir. Isaac comprit qu'il devait faire sortir Ethan du Secteur Tapani s'il voulait qu'il soit en sécurité. Il prit alors une décision qui pesa sur sa conscience et le rongea intérieurement tout le reste de sa vie, afin de préserver Ethan du terrible destin qu'avait connu sa famille. Isaac et ses amis conduisirent Ethan sur la planète Osarian, de l'autre côté de la bordure Intérieure, et engagèrent un neurologue connu pour son expertise et sa discrétion. Celui-ci pratiqua tout simplement une reconstruction mémorielle sur Ethan, à savoir il effaça tout souvenir de la vie passée d'Ethan pour laisser place à un grand vide : Ethan ayant moins de dix ans, son esprit se chargerait lui-même de remplacer ses défunts souvenirs par de nouveaux, cohérents avec ce qu'il vivrait alors. Encore inconscient à l'issue de l'opération, Ethan fut confié aux gérants d'un foyer d'orphelins d'Osa-Prime, sans d'autre explication qu'une somme d'argent conséquente. Isaac ne pût se résoudre à abandonner son presque fils et resta sur Osarian. Il veillerait sur Ethan à distance...

    C'est ainsi que débuta une nouvelle vie pour Ethan, une vie moins extraordinaire, moins faste, mais pas malheureuse pour autant. Les gérants de l'orphelinat s'occupaient bien des enfants et ceux-ci bénéficiaient d'une éducation et d'une instruction convenable : à l'approche de l'âge adulte, il pourraient prétendre au même avenir que beaucoup de jeunes d'Osarian : un travail dans la fonction publique, le commerce, le tourisme, l'industrie ou l'armée... Les possibilités ne manquaient pas sur cette planète prospère. Ethan menait une vie tranquille, réussissant très bien les examens qu'il passait et s'intégrant bien parmi les jeunes du foyer. Un bon candidat pour la vie menée par des milliards d'âmes de cette région de la galaxie : une vie stable, un foyer stable, un avenir stable... Mais Ethan le sentait, cette vie ne lui convenait pas. Quoi qu'il advienne, les lions ne seraient jamais des brebis...

    C'est à seize ans qu'Ethan ne pût supporter cette vie, cet orphelinat et cette planète plus longtemps. D'aussi loin qu'il se souvienne, il n'était jamais allé au-delà des limites d'Osa-Prime. Tous les jours il rêvait de la Galaxie, des autres planètes, de la liberté... S'il devait la saisir, c'était maintenant ou jamais. Quelques crédits en poche et emportant seulement les habits qu'il portait, il se rendit à l'un des astroports de la capitale. S'il devait débuter une nouvelle vie, qu'il le fasse sans aucune attache avec le passé... Cette excursion inopinée ne manqua pas d'intriguer Isaac, qui avait veillé sur Ethan depuis qu'il l'avait abandonné. L'ancien parrain suivit donc son protégé jusqu'aux docks. Ethan voulait absolument quitter Osarian, mais il n'avait pas assez d'argent pour embarquer dans un transport stellaire. Dans cette situation, la meilleure solution restait de se faire embaucher par un transporteur pour un convoi et de démissionner au premier point de chute venu. Un problème apparut cependant : aucun transporteur ne voulut donner de travail à un jeune de seize ans qui venait visiblement de fuguer... Aucun, sauf ce type dégingandé d'une quarantaine d'années, possesseur d'un petit cargo corellien et qui se disait "convoyeur indépendant"... N'ayant aucune idée de l'illégalité des marchandise transportées par cet homme, Ethan accepta. Isaac, qui avait suivi toute la scène, fut sur le point d'intervenir, mais se ravisa au dernier moment. On avait, il avait, toujours dirigé la vie d'Ethan. Il était temps qu'il vole de ses propres ailes. Ce fut la dernière fois qu'Isaac vit Ethan...

    Après deux jours de voyage hyperspatial, une découverte pour Ethan, le cargo arriva enfin sur...Corellia. Ethan aida le contrebandier à décharger son matos, puis demanda sa paye. Qu'il reçut...sous forme de coups de pieds au cul. Étant donné qu'il n'avait pas de visa, Ethan eut la bonne idée de ne pas aller se plaindre aux autorités impériales. Il s'en fut à pied, cherchant un toit pour sa première nuit à Coronet. La suite fut assez banale. Ethan alterna les petits boulots, de moins en moins légaux, sans pour autant sortir de la galère. Souvent, il travaillait en échange du gîte et du couvert. Ethan goutait certes à la liberté, mais elle avait un goût amer. Et Corellia n'était pas le pire des points de chute : il aurait pu débarquer sur Tatooine, ou Nar Shaada... Après quatre ans de galère, il fit le point sur sa situation : il avait quitté Osarian pour découvrir la Galaxie. Qu'avait-il visité depuis ? Des arrières boutiques crasseuses de Coronet, des hangars renfermant des marchandises de contrebande, la cellule de garde à vue du poste de police le plus proche ? Depuis quatre ans, sa prison avait changé mais restait tout de même une prison. Ethan dût se faire à l'idée : s'il ne saisissait pas sa chance, personne ne le ferait pour lui. Corellia regorgeait d'opportunités, mais encore fallait-il être un minimum opportuniste... Et le destin apporta une occasion inespérée au jeune homme alors âgé d'une petite vingtaine d'années. Un yacht, posé sur un dock de l'immense astroport de Coronet. Ouvert. Où se trouvait le propriétaire ? Qui était-ce ? Autant de questions auxquelles Ethan ne pût ni ne voulut répondre. Il s'introduisit dans l'astronef, en quête de quelque chose à voler et pensant être seul à bord. Ce qui se révéla être faux. Alors qu'il entrait dans l'une des chambres du yacht il tomba sur une belle femme assise sur l'un des lits. Celle-ci hurla à la vue de l'intrus. Ethan voulut la faire taire mais celle-ci persista à gueuler de tous ses poumons, risquant de faire repérer le jeune homme. Alors, il lui enfonça sa vibrodague dans la gorge. Le sang jaillit, macula les draps blancs, le plancher, le mobilier, le visage d'Ethan. Qui resta coi, lui même stupéfait par son geste. Ce fut le premier meurtre perpétré par le jeune homme. Cédant à la panique ou mû par le destin, il prit une décision qui aurait de grandes répercussions sur son avenir et celui de milliers d'âmes. Il aurait sans doute pu sortir du vaisseau et s'éloigner de l'astroport, reprendre le cours normal de sa vie, mais au fond de lui, quelque chose le poussa à forcer le destin. Il venait de s'embourber encore plus dans la galère avec le sang qu'il avait dorénavant sur les mains. Alors tant qu'à faire, autant galérer avec un vaisseau et dans des contrées où la présence des autorités impériales serait moindre... Ayant reçu des rudiments d'instruction en pilotage au cours de ses activités avec des contrebandiers, il parvint à piloter le vaisseau et à calculer des coordonnées hyperspatiales totalement improvisées. Et c'est ainsi qu'Ethan quitta Corellia.

    S'ensuivit une vie de contrebandier, entre hauts et bas, entre la Bordure Extérieure et des contrées plus civilisées de la Galaxie. Il avait meme poussé une fois jusqu'à la mystérieuse Terminal, dernière planète avant l'immensité de l'Espace Sauvage qui regorgeait d'opportunités pour un jeune contrebandier comme lui. Il mena cette vie pendant un peu plus d'un an, à demi couronnée de succès : il parvenait à payer les charges engendrées par son vaisseau, mais sans pour autant pouvoir épargner beaucoup de crédits. Sa vie prit un tout autre tournant lorsqu'il fit la connaissance du droide HK-50. Ce dernier vit en effet en lui beaucoup plus qu'un contrebandier de bas étage -réminiscence de son passé de noble Tapani ?- et décida de le prendre à son service. Dès lors, Ethan disposa d'une partie des moyens apparemment illimités du droide dément, tout en conservant une certaine indépendance. Une indépendance qu'il mit à profit en constituant sa propre organisation criminelle et en étendant sa sphère d'influence. Le Loup était né. Les Loups connurent alors une croissance exponentielle, autant due au talent d'Ethan qu'à la conjecture galactique particulièrement favorable aux organisation criminelles. Leurs principaux faits d'armes concernaient la piraterie. Ethan avait réuni une flotte assez impressionnante, avec l'aide de HK-50, une flotte qu'il mit à profit en pratiquant à outrance la guerre de course sur les voies hyperspatiales de la Bordure Extérieure.

    Les Loups combattirent notamment aux cotés de la mythique Eyttirmyn Batiiv au cours d'une bataille spatiale mémorable qui aboutit à la déroute de la Marine Impériale. L'organisation atteignit alors son apogée, à peu de choses près : elle disposait de deux bases spatiales, d'une flotte conséquente, de deux réseaux importants de contrebande et était ancrée dans une large zone de la Galaxie. Tout portait à croire qu'elle allait poursuivre son expansion, dirigée par un leader aussi jeune et redoutable que le Loup. Mais la personnalité d'Ethan avait subi d'importants changement durant cette période. Les meurtres, les guerres d'influences, les manigances, la nécessité de se montrer implacable, et l'influence d'HK-50 avaient peu à peu pris le pas sur l'humanité d'Ethan. Jusqu'à ce qu'il se rende compte de l'absurdité de la situation, de cette vie qu'il menait. Avait-elle seulement un but ? Cette révélation bouleversa le jeune homme, assailli par le doute, qui n'eut d'autre choix que de fuir. Fuir quoi ? Ses hommes, ses responsabilités, la peur, peur d'etre anéanti, par l'Empire ou par une organisation plus puissante. Fuir où ? N'importe où, mais loin de tout ça. Une coquette somme en poche, le Loup déguerpit avec son yacht. Un nouveau tournant dans sa vie.

    Cinq ans. Cinq années d'une vie de bohème galactique. Pendant cinq années, Ethan fit ce qu'il avait toujours désiré, il revint à ses premières aspirations. Ethan partit à la découverte de la Galaxie, voyageant au gré de ses envies. Grace à l'argent qu'il possédait, il put vivre sans travailler, profitant de la vie et de ses bonheurs simples : un coucher de soleil sur Alderaan, un bon verre dans un bar de Coronet, la compagnie d'une jolie demoiselle d'un soir, ou plutot d'une nuit... Ethan qualifiait cette période comme la plus heureuse de sa vie. Une période au cours de laquelle son ame guérit, retrouva un sens à sa vie. Il l'aurait volontiers prolongée indéfiniment, mais c'était sans compter les réminiscences.

    Des images, des bruits, des odeurs, qu'Ethan était certain de n'avoir jamais connues. C'était incompréhensible. Il faisait notamment un cauchemar récurrent, un immense manoir vide qu'il parcourrait à toute vitesse sans jamais en trouver la sortie. Il finissait toujours par ouvrir une porte donnant sur un immense vide d'un noir absolu, dans lequel il chutait, pour enfin se réveiller en sueur. Mais le changement le plus important résidait dans sa psychologie. Ethan se découvrait des valeurs qu'il n'avait jamais soupçonné : des valeurs morales , mais surtout un sens aigu du devoir. Il avait l'impression tenace que quelque part, dans cette Galaxie, des personnes avaient besoin de lui. Ces valeurs restaient en toile de fond, une présence permanente en perpétuel conflit avec sa "véritable" personnalité. Ethan continua cette vie pendant quelques temps, reléguant ces soucis en arrière-plan. Mais l'insouciance des cinq premières années s'était envolée. Rongé par ce conflit intérieur, et par ces réminiscences de plus en plus fréquentes, Ethan fut dans l'impossibilité de continuer une telle vie. Le bonheur semblait s'envoler, et il serait inutile de le poursuivre plus longtemps serait-ce à bord de son vaisseau. On avait besoin de lui, soit. Mais de qui s'agissait-il ? Le plus évident semblait etre les Loups. Sans leader charismatique, l'organisation avait probablement stagné, voire périclité. Sans, plus attendre, le Loup prit la direction de Tanière I. Que trouverait-il là-bas ?

  • Inventaire :

    Toujours sur lui :
    - 2 DL-44 (un en holster de ceinture, l'autre caché dans une poche)
    - couteau de combat enduit d'agent anti-reflet
    - comlink cripté de bonne portée
    - respirateur A-99
    - quelques doses de bacta
    - manteau en cuir noir renforcé

    Dans son vaisseau :
    - armure AV-1S
    - armure mandalorienne dorée
    - sabre-laser doré endommagé
    - grenades à concussion, IEM, soniques...
    - détonateurs thermiques
    - fusil à projectiles Kisteer 1284
    - fusil de précision E-17d
    - fusil blaster Firelance
    - fusil blaster DC-17m
    - carabine blaster Bi-Polar BMC-150
    - pistolet .48 Enforcer silencieux avec balles à détonite ou au duracier (x2)
    - vibro-sabre

  • Psychologie :

    Derrière une froide façade indestructible d'assurance et d'indifférence, Ethan est frappé d'un perpétuel doute. Les valeurs inculquées durant son enfance et récemment surgies des abysses de son subconscient entrent en violent conflit avec sa personnalité impitoyable et mortellement efficace forgée par plus de dix ans de vie criminelle. Ethan est confronté à l'exigence morale de son éducation, mais est aussi écartelé par ses responsabilité au sein des Loups et les conséquences de la vie qu'il a choisi d'embrasser voici plus de dix ans, car bien souvent la bonne décision n'est pas la plus moralement acceptable... En conséquence, dès lors qu'un choix se présente à Ethan, aucune des options ne le satisfait et il est souvent assailli par le doute.

    Ethan est en permanence confronté à ses contradictions intérieures. Loin de pouvoir assumer ses choix moraux, il agit toutefois dans son propre intérêt et celui de ses hommes, qu'importent les conséquences pour les autres et les longues nuit sans sommeil que lui apportent ses tourments de l'âme...

    Purement conscient du champ de bataille qu'est devenu son intériorité, Ethan a pris le parti d'employer à son profit les meilleurs aspects des deux facettes de sa personne. Du Loup, il a pris l'inflexibilité, l'efficacité, la ténacité. Du fils Cadriaan il a pris certaines valeurs morales, la confiance envers l'avenir, et surtout en autrui.

    Ses cinq années de voyage galactique ont apporté à Ethan une chose inestimable : une propension au bonheur. La beauté de la Galaxie a ouvert les yeux d'Ethan sur les bonheurs simples et immédiats de la vie qui lui donnent toute sa saveur. Ethan n'est plus le jeune homme dévoré d'ambition poursuivant hors d'haleine un bonheur inexistant. Il sait que le secret d'une vie heureuse réside en chaque chose que la vie lui propose. Ainsi, la contemplation des merveilles de l'espace et des myriades de planètes qu'il a pu visiter est devenue l'une de ses occupations favorites.

  • Affection :

    L'argent et le pouvoir ont perdu cette puissante attraction qu'ils exerçaient sur le Loup lorsqu'il était plus jeune. Ethan est maintenant plus sensible aux plaisirs simples de la vie. Un somptueux coucher de soleil, la contemplation d'une merveille spatiale (ou plus prosaïquement féminine), ou le simple plaisir d'un bon repas ont sur lui une influence non négligeable. Son statut de Mandalorien lui apporte une grande satisfaction, aussi porte-t'il une grande attention à son équipement et à son vaisseau, son plus fidèle compagnon. Ses lieutenants font également partie de ses rares amis et comptent beaucoup pour lui. Cinq ans de voyage et de liberté totale lui ont fait comprendre l'importance de la liberté et c'est une valeur qu'Ethan respecte profondément.

  • Aversion :

    Pure déformation professionnelle, Ethan est peu amène envers l'Empire, mais cette hostilité s'étend en fait à la plupart des régimes politiques de la Galaxie étant donné les convictions anarchistes du Loup, toutefois tempérées par les valeurs inculquées à Ethan lors de son enfance d'héritier Cadriaan destiné à gouverner un peuple.

    Ethan adore la liberté, il est donc naturel qu'il exècre l'esclavage et ceux qui le pratiquent, notamment les Hutts. Il n'apprécie pas non plus les beaux-parleurs, les démagogues et les traîtres et vous le fait savoir assez vite et assez clairement si vous êtes l'un d'eux.

    Disposition
  • Fuseau Horaire : France
  • Disponibilité : Assez limitée, je suis en classe préparatoire.
  • Indisponibilité : Voir au-dessus.


Tonight is the night.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum