Partagez
Aller en bas
avatar
Kalen Corsh
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 12
Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2012

Bendak Vorusk [v]

le Dim 28 Oct 2012 - 3:33

    Identité
  • Nom : Bendak Vorusk.
  • Autre Comptes : ///


    Profil
  • Race : Humain.
  • Sexe : Mâle.
  • Âge : 34 ans.
  • Planète d'origine : Nar Shaada.
  • Apparence : Mesurant 1m85 pour 75 kilogrammes, Bendak est dans la moyenne des mâles du genre "humain". Roux, il porte ses cheveux en coupe de style "mohawk" et une barbe de taille moyenne qui lui ronge le visage. Il possède également un tatouage sur la partie gauche du crâne dont il ne connaît même pas la signification, résultat d'une nuit de beuverie dont il n'a que de très vagues souvenirs. Sa silhouette se définit par des épaules larges, des bras élancés et tracés et des jambes fines. Pour la plupart du temps, il porte des vêtements neutres, surtout en couleur kaki, avec des pantalons de travail et des grosses bottes noirs.
  • Métier : Artilleur / Canonnier / Saboteur.
  • Groupe : Neutre

    Informations
  • Histoire : Soleil aveuglant. Chaleur étouffante. Silence total. Rien ne semblait en mesure de troubler le désert de Tatooïne. Ou peut-être était-ce une ville ? Peut-importe, de toute façon, où qu’on aille sur ce caillou, ils faisaient toujours chaud et il y avait toujours du sable. Si les conditions de la planète désertiques étaient insupportables, les affaires étaient les affaires, et par les temps qui couraient, il était hors de question de laisser passer un tel contrat.

    Brisant soudainement le silence pesant, une voix émana de la troupe de mercenaire gravissant une dune rocheuse.

    - P*tain de m*rde ! J’en ai plus que mare de ce foutu bout de caillou !
    , lança Arvid, le Bothan. Y’en a encore pour longtemps de cette joyeuse randonnée ?!

    - La ferme Arvid …, lança Alek, l’humain imposant à la tête du groupe. On t’as pas obligé de venir avec nous, t’aurais pu rester à bord avec Delso et Ben. Il ne reste que deux petits kilomètres alors soit t’arrêtes de geindre tout seul et comme un grand, soit ma vibrolame t’aide à le faire !

    Face à une telle altercation, le Bothan en colère ne put que ravalé sa frustration et émettre un grognement de désapprobation avant de se taire. Alek n’était pas le genre d’homme qui parlait pour ne rien dire et Arvid n’était pas quelqu’un qui cherchait les ennuis à quelqu’un qu’il savait plus fort que lui. D’ailleurs, toute la troupe savait qu’Alek n’hésiterai pas à utiliser sa force brute de deux centaines de kilogrammes de muscles pour se faire obéir.

    - Dit Alek, tu pourrais pas nous récapituler en quoi consiste le contrat ?, lança Zaphira, une séduisante Twi’lek, en apparaissant sur son flanc droit.

    Tout le monde savait que sous les airs de danseuse innocente de Zaphira se cachait un caractère bien trempé et une habileté incomparable au blaster. De plus, son physique avantageux ne la rendait que plus distrayante lors des soirées de beuveries entre frères d’armes. Alek soupira, puis lui répondit, sur un ton assez fatigué.

    - Euh … ouais. Alors selon le contrat, il y aurait une grotte assez profonde à deux kilomètres, au nord de notre position actuelle. Y paraît que y’a une sacrée chiée de Tuskens complètement déjantés là-bas. On entre, on nettoie, on ressort et on dégage de cette planète pourrie après avoir touché la prime. Ça te va comme briefing ?

    Pour réponse, Zaphira hocha positivement la tête.

    - Mais comment se fait-il qu’on nous envoie nous pour nettoyer la place ?
    , lança Tyber, un jeune humain fringant. Les Hutts sont habitués à les mater ! Quelques hommes de main et le tour est joué ! Comment pourraient-ils nécessiter une troupe de mercenaires d’élite ?

    - Bonne question, avoua Alek. On en a aucune idée justement. Tout ce qu’on sait, c’est qu’un régiment entier de gardes gamorréens y est passé. Alors on nous envoie nous …

    La réponse du capitaine eut pour effet d’immobilisé la troupe durant quelques secondes. Tous se regardaient entre eux tandis que Alek continuait d’avancer, ne feignant même pas de se retourner et de lire la peur et le doute dans le visage de ses hommes. Après vingt minutes de marche à un rythme régulier, la caverne se fit enfin voir. Son entrée était gigantesque et l’obscurité y régnait. On aurait cru un trou noir terrestre …

    ***

    À bord du vaisseau de type Explorateur E-9, Delso, un Rodien à la peau bleu pâle était assis, somnolant devant le tableau de bord. La lumière blanchâtre qui baignait les lieux était monotone et ne donnait que plus d’ennui à la tâche. La tête de Delso se pencha un peu plus sur la droite avant que celui-ci ne s’affaisse complètement. Le Rodien venait de s’endormir. Le vaisseau était plongé dans un profond silence. Soudain, une légère une silhouette svelte et relativement petite se dessina à l’entrée du cockpit. Cette silhouette, c’était Bendak. Ben était un jeune humain de dix-neuf ans que Alek avait prit en pitié et acheter dans un marché d’esclave sur Nar Shaada, quatre ans plus tôt. Ses parents ayant été malhabiles dans leurs affaires douteuses avec les Hutts, le père du jeune homme fut tué et sa mère et lui furent retenus en esclavage durant quatre longues années avant d’être mis en vente séparément, la mère sur Nal Hutta, et le fils sur la peu fréquentable lune de celle-ci. Bendak, alors âgé de quinze ans fut acheté par Alek qui lui remit sa liberté et lui proposa de se joindre à son équipage. Celui-ci n’hésita et se joignit aux pirates. Il fut formé et finit par devenir l’un des leurs, mais fut jugé encore trop jeune pour participer activement aux missions.

    Bendak fendit l’air dans un silence totale puis agrippa brutalement la chaise du Rodien avant de lancer un cri digne d’un Wookie enragé. Aussitôt, Delso fut pris d’une terreur incroyable et se releva blaster en main avant d’être envahit par la colère puis l’amusement tandis qu’il regardait le jeune homme s’esclaffer par terre.

    - Sale fils de murglak !, lui lança-t-il sur un ton agacé mais avec une sonorité d’amusement. Si seulement tu avais l’idée de recommencer, je … je …

    - Tu me trucides, ouais, ouais, répondit le jeune homme en se relevant. Si tu savais le nombre de fois que tu me l’as …

    Les deux mercenaires furent soudainement interrompus par un message holographique de Alek.

    - Ok Delso
    , la grotte est a une cinquantaine de mètre de notre position actuelle. On entre, silence radio, terminé.


    - Message reçu Alek, bonne chance les gars, terminé, répondit Delso avant de fermer le transmetteur holographique.

    Puis ce fut le silence. Bendak et Delso se regardèrent puis Delso se rassit tandis que Bendak se dirigea vers les tourelles arrière du vaisseau. En entrant, il sentit un picotement au bouts des doigts et sa nuque fut parcourue de frissons. C’était comme ça qu’il se sentait, à chaque fois qu’il prenait les commandes de l’une de ces tourelles laser. Si le jeune homme n’était pas autorisé à participer aux missions terrestres, il était sans doute le meilleur artilleur du groupe. Il avait cessé de compter les vaisseaux et les bâtiments détruits depuis bien longtemps. Lui-même n’aurait pu l’expliquer, mais il n’était plus lui-même lorsqu’il déposait ses mains sur les commandes d’une tourelle. Il était dirigé par une quelconque rage meurtrière qui lui permettait de prévoir exactement où sa cible allait se déplacer et rien ne pouvait égaler la sensation qui affluait au travers de son corps lorsqu'il observait une cible touchée se désintégré en silence dans le grand vide intersidérale …

    - Ben ! Amène tes fesses par ici ! Tout de suite !


    C’était Delso qui venait de l’interrompre dans ce moment magique entre lui et son arme de destruction. Mais il ne lui en voulait pas. Il doutait que même l’un de ses frères d’armes partage une relation aussi complexe et enflammée avec un objet qui sème la mort dans son sillage …

    Bendak pénétra donc de nouveau dans le cockpit, tandis que le Rodien affolé s’équipait lourdement.

    - Mais qu’est-ce que tu fais Delso ? Il y a un prob …

    - Écoutes-moi ça !, l’interrompit le Rodien en repassant un message radio qui avait été envoyé il y a une minute.

    Puis le message radio se mit à jouer.

    - Aaaah ! – grésillements – Delso ramène tes fesses par – grésillements – Attention Arvid ! Sur ton flanc droit ! – grésillements, cris de douleur, bruit de tirs de blaster puis silence totale -

    Les deux équipiers se regardèrent longuement, une expression de terreur figé sur le visage. Se pouvait-il qu’ils soient tous … non, impossible. Mieux valait ne pas y penser. Bendak courut jusqu’à l’armurerie du vaisseau puis s’empara d’un petit plastron en fibre de Verpine et d’un pistolet blaster DC-44. Delso ne tenta même pas de le dissuader de partir à leur rescousse avec lui car il savait pertinemment que le jeune humain considérait Alek comme son propre père et qu’il irait à son secours, coûte que coûte.

    ***

    Delso et Bendak arrivèrent à l’entrée de la grotte après une vingtaine de minutes de landspeeder. Alek gardait ce véhicule que pour les urgences, et là, c’était une urgence ! La vue du trou béant et obscur servant d’entrée à la grotte les fit frémir et le jeune homme fut parcouru de frissons. C’était presque comme dans les tourelles … mais c’était différent. Il était terroriser mais quelque chose le poussait à entrer. Quelque chose dans cette obscurité l’attirait mais il ne savait ce que c’était. Il prit les devants et lorsqu’il fit le premier pas dans l’ombre de la cavité, il sentit des picotements ; pas au bout de ses doigts, mais dans tout son corps. Il avait l’impression d’être assaillit par des dizaines d’électrochocs. Une goutte de sueur perla sur son front. L’adrénaline était à son comble. Puis il fit un deuxième pas, puis un troisième, avant commencer à marcher à un rythme régulier.

    Bendak ne savait plus depuis combien de temps il marchait. Cela pouvait aussi bien être une heure que cinq minutes. Il avait perdu toute notion du temps. Il fut cependant ramener à la réalité tandis qu’il vit Alek, amputé de ses bras et de sa jambe gauche, agonisant sur le sol froid de la caverne. Les autres étaient tous morts, un peu plus loin. Bendak, affolé, se jeta sur son père adoptif puis pleura toute les larmes de son corps. Dans un dernier effort, il serra le jeune garçon dans ses bras puis soupira, la vie s’échappant peu à peu de son corps. Là non plus il ne sut combien de temps il passa à genoux aux côtés de son père. Il fut brutalement ramené à la réalité par un bruit qui ressemblait à un tir de blaster mais qui différait et qui semblait bien plus puissant.

    Se retournant, il aperçut seulement une forte lumière rouge. On aurait dit un bâton mais fait de laser. La silhouette qui le tenait était presque aussi obscure que la nuit, et Bendak ne put la discerner que vaguement. Braquant rapidement son arme sur son adversaire, il tira une rafale mais celle-ci frappa directement sur le bâton rouge vif. Ensuite il se sentit soulever dans les airs. Avant même qu’il ne comprennent ce qu’il s’était passé, il fut projeté contre la paroi rocheuse de la caverne puis s’écroula, inconscient. À son réveil, Delso était là, le regardant de ses gros yeux globuleux dans un sourire de réconfort …

    Non, ce n’était pas un mauvais rêve. Ce qu’il venait de vivre était bel et bien réel. Delso était vivant, certes, mais pas pour longtemps. Il était blessé et cela semblait grave. Et les autres … Bendak décida de ne même pas y penser. Oubliant lui-même l’atroce mal de tête qui lui donnait l’impression de se faire ronger la cervelle morceau par morceau, il se releva brusquement et tenta de retrouver ses esprits. Il jeta balaya les environs du regard et en déduit qu’il se trouvait encore dans la grotte. Après cette brève reconnaissance, il se jeta sur Delso et tenta de le relever.

    - Arg, gémit-il. Arrêtes Ben. Déposes-moi.

    - Mais tu es blessé ! dit Bendak, de sa voix tremblotante de peur. On doit retourner au vaisseau avant que … que … que cette chose ne revienne.

    - Elle ne reviendra pas Ben. Je m’en suis chargé. Mais j’y arriverai pas. Retournes vite au vaisseau. Je ne sais pas s’il y en a d’autres. Je ne prendrai pas le risque. Je sais que tu as toujours aimé les jolies explosions alors je fais t’en offrir une dernière.

    - Arrêtes Delso … tu n’y penses pas vraiment. Allez, viens !
    , répondit-il.

    - Non Ben ! Je te dis que je ne ferai pas l’affaire ! Qui s’est le toubib ici ? – sa voix était de plus en plus enrouée, de plus en plus faible – Écoutes, tu sors d’ici sur le champ, et tu envois une torpille là dedans.

    - Non, je ne ferai pas ça !
    , cria le jeune homme. Tu ne t’entends pas parler ! Je ne sais même pas piloter !

    - Tu sais piloter Bendak. Tout ce qu’on a t’as appris te suffira. Maintenant va s’y.

    - N ... non !
    – il commença à pleurer – Non !, hurla-t-il. Ça doit pas finir comme ça !

    - Bendak ! – il saisit le jeune homme par le col et le rapprocha de son visage – tu … dégages …

    Sur ces dernières paroles, le Rodien s’abandonna à la mort et soupira pour la dernière fois. C’était presque magique. Les yeux fermés, il semblait plus en paix que jamais auparavant. Il était si beau, avec ce semi-sourire en coin. Tout en pleurant, Bendak se releva puis se mit à courir, du plus vite qu’il pouvait vers la sortie.

    Cette fois, le trajet lui parut plus long que jamais. Entre la tristesse de la perte de sa famille et la peur de subir le même sort qu’eux, sa course lui sembla durer des heures. Lorsqu’il parvint finalement au vaisseau. Il se précipita dans le cockpit et enclencha le démarrage. En quelques minutes, tout était fin prêt pour quitter cette planète maléfique, mais il restait quelque chose à faire. Bendak allait réaliser le dernier souhait de Delso. Il vola en petit altitude durant quelques minutes et lorsqu’il arriva non loin de l’entrée de la grotte, il se dirigea vers sa tourelle bien aimée. Lorsqu’il mit un pied la pièce, son corps fut envahis de ces frissons, mais cette fois, ce n’était pas la même chose. C’était plus puissant que jamais. Une fureur indescriptible s’éprenait de lui. C’était comme si, maintenant qu’il était en sécurité, il venait de réaliser la perte de tous ces gens auxquels il tenait. Il prit les commandes d’une tourelle et la chargea d’une torpille à protons de cinq tonnes, la plus puissante que le vaisseau possédait. Il regarda dans le viseur et cibla la grotte. Le moment sembla durer des heures tandis que son doigt pressait la détente. Dans un bruit sourd, la torpille sortit du canon de la tourelle à une vitesse ahurissante et s’engouffra dans la grotte. Le délais fut de dix secondes avant qu’elle n’atteigne le fond. Aussitôt, une explosion assourdissante fit trembler la terre. Les flammes dévorèrent le roc et s’élevèrent haut dans le ciel. L’explosion pouvait être visible depuis des kilomètres, Bendak le savait. Mieux valait ne pas traîner ici. Il reprit les commandes du vaisseau puis quitta l’atmosphère de Tatooïne, avec l’intention de ne plus jamais y remettre les pieds …

    ***

    La vie ne fut plus jamais la même pour Bendak. Peu après cette mésaventure, le jeune homme de dix-neuf ans fut arrêté et emprisonner pour piraterie. Il passa dix années derrières les barreaux avant d’être libéré, à l’âge de vingt-neuf ans. Ce fut l’une des pires expériences de sa vie. À partir de ce moment, le monde s’écroula autour de lui. Il apprit la vie dans l’adversité et le mépris de tous. Il devint un vrai criminel et perdit toute trace d’innocence qui lui restait. À partir de là, il devint un autre personne. Le Bendak sensible, amicale et joyeux mourut, laissant place à un homme sévère, rude, froid, égoïste, qui a finalement comprit que la vie ne lui avait pas laissé de chance et qu’il devait se débrouiller sans son aide. Après sa libération, il se trouva un emploi dans une compagnie de minière basée sur Corellia. Ce travail lui permit de rester en contact avec les choses qu’il aimait : les gros canons et les explosions. Pendant plusieurs années il vécut ainsi, jusqu’au jour où il décida de jouer son rôle dans l’histoire de la galaxie.
  • Inventaire : Vêtements de travail, quelques crédits et un petit blaster DL-44 au cas où ...
  • Psychologie : Bendak est une personne très intéressante et complexe. Autrefois sensible, drôle et amusé par la vie, il n’est aujourd’hui plus que l’ombre de lui-même. La perte brutale de sa famille de substitution et son séjour en prison, entres autres, y sont pour quelque chose. En effet, si à son à son entrée derrière les barreaux il n’était qu’un adolescent innocent, il en sortit comme un homme qui n’avais plus rien d’innocent. Déjà alors il avait volé, tué, battu et, par-dessus tout ; survécu. À sa sortie, il n’était plus qu’un être crapuleux, froid et qui en avait assez vécu pour toute une vie. Il était un vrai criminel. C’est assez étrange puisque l’institution qui était censé lui montrer le droit chemin l’a directement envoyé en enfer. Sans scrupules, il reste néanmoins une personne très intelligente qui réfléchit avant d’agir, même si la plupart du temps, de par son tempérament colérique, il choisit l’option violente et peu censée. Vantard et débrouillard, la vie ne lui a jamais fait de cadeau et il vit avec cela. Très dur, envers lui-même comme envers les autres, Bendak est un bagarreur qui cherche les embrouilles et qui tiens en dégoût tout représentation de la loi, qu’elle qu’elle soit. Orgueilleux et avare, il a une très bonne mémoire concernant les gens qui lui ont manqué de respect ou qui lui doivent de l’argent. Égoïste et égocentrique, il pense d’abord à lui, ensuite aux autres … sauf exceptions …
  • Affection : L'argent, les femmes, l’alcool, les explosions, les grosses pièces d'artillerie.
  • Aversion : Tout le reste.


    Disposition
  • Fuseau Horaire : Québec.
  • Disponibilité : Week-end.
  • Indisponibilité : Jours de la semaine, sauf exceptions.


Dernière édition par Bendak Vorusk le Lun 29 Oct 2012 - 2:05, édité 1 fois
avatar
Érudition
Administrateur ▪
Nombre de messages : 375
Age : 34
Date d'inscription : 14/10/2011

Re: Bendak Vorusk [v]

le Lun 29 Oct 2012 - 1:43
L'étoile Noire II BZZZZZZIIIIIIIIM ! BRRRRAAAAAAAAAAOOOOUM ! L'étoile Noire II

Salutations, mercenaire, et Bienvenue sur SWOR, le Forum où les explosions peuvent devenir ÉNOOOOORMES !

Je me présente, MJ Érudition, membre de l'équipe de modération, et je vais m'occuper de ta fiche, qui ma foi se montre très intéressante à première lecture.

Côté forme, c'est agréable à lire, de longueur satisfaisante, sans gros souci d'orthographe. En clair : c'est bon. Si ce n'est un petit conseil, pour rendre la lecture encore plus agréable et simple. L'ajout de couleurs pour les parties de dialogues sont presque un standard chez nous. Ainsi, chaque personnage a sa couleur personnelle, ou presque, ce qui rend plus facile l'identification lors de dialogues. A toi de voir laquelle te convient le mieux, parmi celles proposées par l'outil adéquat, ou bien encore avec ces deux outils, qui te donneront un éventail plus large (Lien 1 - Lien 2)


Côté contenu, rien de très méchant, mais quelques détails tout de même.
Premièrement, concernant ton affiliation. Je ne suis absolument pas contre le fait de t'intégrer à l'Alliance Rebelle, mais ton histoire ne nous donne aucun détail sur ton appartenance à ce groupe. Et pour cause, puisque tu as choisi de démarrer ton RP par là, si j'ai bien saisi la fin de ton histoire ^^
Donc, je commencerai par te valider en tant que Neutre et tu seras placé dans les rangs de l'Alliance une fois le RP effectué.

Et justement, en parlant de l'Alliance, une chose me rend curieux. Bendak semble être du style "bourrin", avec des goûts simples mais prononcés pour tout ce qui explose et fait du bruit en cassant tout sur son passage. Chacun ses passions après tout ^^ mais il serait bon, à mon avis, de voir à ajouter un certain idéal dans tout ça. Parce que, bien qu'on trouve de tout dans l'Alliance Rebelle (hommes politiques, hommes d'affaires, soldats, pilotes, droïdes, et même des Jedi non mais où va-t-on ma ptite dame ?), je crois qu'il faut une certaine moralité, et une aversion envers l'Empire, pour vouloir se lier à eux. Donc, une petite mention là-dessus compléterait parfaitement le portrait.

Comme tu le vois donc, pas trop de travail à fournir pour arriver à la validation ^^
Je te souhaite donc un bon (petit) edit, et encore Bienvenue parmi nous !


Dernière édition par Érudition le Lun 29 Oct 2012 - 2:25, édité 1 fois


L'Érudition, c'est la mémoire et la mémoire, c'est l'imagination.
Préférences RP:

RP entre Manipulateurs de la Force
RP d'infiltration
RP Bataille spatiale de petite et moyenne envergure)

Darth Oxious / Frankie Werkx / Érudition


H.
avatar
Kalen Corsh
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 12
Age : 21
Date d'inscription : 09/10/2012

Re: Bendak Vorusk [v]

le Lun 29 Oct 2012 - 1:57
Tout d'abord, merci beaucoup pour la réponse !

Alors, pour les couleurs, pas de problème, je m'en charge de ce pas. Ensuite, en ce qui concerne le groupe de départ, tu as bel et bien compris. En effet, mon personnage n'est PAS encore dans l'Alliance, mais y rentrera via un RP. Finalement, concernant la moralité qu'il faudrait à mon personnage, je pensais en fait à travaillé cet aspect, justement dans mon RP de recrutement. Dans celui-ci, il se passerai un évènement qui fera réalisé à Bendak qu'il a mal tourné à cause du système et tout le tralala. Enfin, si c'est pas faisable, je changerai ^^ !
avatar
Érudition
Administrateur ▪
Nombre de messages : 375
Age : 34
Date d'inscription : 14/10/2011

Re: Bendak Vorusk [v]

le Lun 29 Oct 2012 - 2:25
Hmmm alors tu mises sur le suspense ^^

Bien, alors comme on dit ici "Le RP est Roi". Donc, si ce dernier détail est développé dans ton RP je crois qu'on peut considérer l'affaire comme réglée.

Je valide donc cette fiche. Tu rejoins le groupe Neutre comme je le disais, et rejoindras l'Alliance une fois le RP effectué.
Tu disposes de ton arme, tes vêtements et 2000 Crédits, et je t'invite à faire ta feuille de personnage (dans ton Profil), qui contient ton inventaire ainsi que d'autres infos utiles.

Félicitations pour cette validation, et bon jeu ! Wink


L'Érudition, c'est la mémoire et la mémoire, c'est l'imagination.
Préférences RP:

RP entre Manipulateurs de la Force
RP d'infiltration
RP Bataille spatiale de petite et moyenne envergure)

Darth Oxious / Frankie Werkx / Érudition


H.
Contenu sponsorisé

Re: Bendak Vorusk [v]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum