Partagez
Aller en bas
avatar
Teoslovar I. Curran
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 10
Age : 21
Date d'inscription : 23/09/2012

Teoslovar Curran. [v]

le Dim 23 Sep 2012 - 13:48
Identité
  • Nom : Teoslovar Icarus Curran.
  • Autre Comptes : //
    Profil
  • Race : Morellien.
  • Sexe : Homme (♂).
  • Âge : Quarante-cinq années standards.
  • Planète d'origine : Morellia, Système Morellien, Espace Sauvage.
  • Apparence :

    Les morelliens sont des hominidés bipèdes ayant la capacité de penser et de parler. Ils sont en bien des points similaires aux humains. Leurs anatomies sont comparables si ce n’est que les cellules des Morelliens octroient à ces derniers une espérance de vie bien supérieure ( 160 années-standards environ. ) C’est ce pourquoi Teoslovar, malgré sa quarantaine, affiche un faciès aux traits juvéniles et conserve une activité physique dynamique ainsi qu’une force conséquente. Le bootlegger est pourvu d’un visage glabre aux pourtours angulaires marqué toutefois par quelques rares rides creusées par le temps et la poussière des mines de Kessel. Ses pupilles noisettes, assorties à sa chevelure ondulée couleur acajou, conservent sempiternellement cette lueur de perplexité qui lui accorde un regard intriguant et profond. Son torse méticuleusement sculpté est parcouru, de la clavicule droite à l’estomac, de traces de griffes. Ces scarifications lui ont été léguées par un nexu lors d’une excursion à but non-avouable sur Cholganna. Les cicatrices brunâtres de cette marque contrastent avec son teint défait. Sur son avant-bras gauche a également été tatoué un crâne de Zabrak, signe d’appartenance à l’équipage pirate du Enraged Zabrak.

    Pour ce qui est de son style vestimentaire, Teoslovar ne quitte quasiment jamais son uniforme militaire morellien. Ce dernier est composé d’une paire de gantelets de cuir vermillons, d’une veste à boutons rouge et bleu avec, au niveau du torse, l’emblème du Commonwealth Morellien brodé en filigranes d’or ( Il conserve toutefois sous ce veston, une veste blast afin d’avoir un minimum de protection face aux tirs de blasters), d’un pantalon bleu de la même facture que son haut ainsi que des guêtres grises recouvrant une paire de bottes de combat noires en cuir de Bantha.

  • Métier : Contrebandier.
  • Groupe : Neutre.

    Informations
    Histoire :

    Le Commonwealth Morellien était une agglomération de planètes sous l’hégémonie morellienne situé dans l’Espace Sauvage. Une brigade spéciale, d’aucun appellerait ça unité d’élite, nommé les Exécuteurs Morelliens étaient en charge de maintenir l’ordre et de servir de force armée en cas de conflit. Il ne fut pas rare, naguère, de voir des officiers de carrière ou de simples recrues gagner en renommé, en prestige et, pour les plus chanceux, atteindre les plus hautes sphères du pouvoir morellien. C’est la raison pour laquelle Firmus Curran, membre du comité du Morellian Weapons Conglomerate, voulut que son fils s’enrôle chez les Exécuteurs. Le jeune Teoslovar n’ayant pas son mot à dire intégra à regret l’Académie militaire. L’Académie proposait un programme s’étalant sur dix ans et comprenant : une formation au combat et aux différentes tactiques militaire morellienne ; des leçons de pilotage et de génie militaire ; l’apprentissage de différentes langues comme le Basic, le Huttese ou encore le Vieux Corellien ainsi que l’étude de la chronologie de la Galaxie – plus particulièrement l’étude des grandes guerres ayant marqué l’Histoire. Elève assidu et prometteur, Teoslovar n’était pas pour autant convaincu de la voie sur laquelle il s’engagait – ou du moins, sur le chemin que son père lui faisait emprunter. Le jeune académicien passait la plupart de son temps libre hors de la caserne – adjacente à l’Académie – et préférait suivre ses camarades d’escouade dans de folles escapades dans le centre-ville de Morellia ou dans ses bas-fonds. C’est dans les salles des cantinas, baignées dans la pénombre, que l’alcool et les bâtons de la mort aidaient Teoslovar à s’accommoder à un destin non-consenti.

    En -2 avant l’Avènement de l’Empire, Teoslovar sorti de l’Académie et devint cadet. Néanmoins, le morellien ne se trouve toujours pas à sa place et décide de voler de ses propres ailes. Alors même qu’il est promu, il se rend dans les bas-fonds de Morellia qu’il connaît désormais par cœur dans le but de trouver un vaisseau peu cher. Par chance, un advose cherchait acquéreur pour un vaisseau transport G9-Rigger de bon état en apparence. Teo tenait là l’occasion rêver pour partir d’ici et laisser derrière lui un avenir morose. L’aéronef coutait un prix dérisoire et il ne fallut que peu de temps à Teo pour réunir les crédits nécessaires à l’achat. Le soir même, la vente était conclue. Le G9, répondant au patronyme : Scarlet Astartes, décolla alors avec à son bords un déserteur. Teoslovar embrassa sa planète natale du regard une dernière fois avant de passer en hyper-espace. Un rêve d’enfant venait de se réaliser pour lui. Depuis le jour où il fut apte à marcher, il n’avait eu de cesse d’explorer les lieux où il se trouvait. Ses explorations étaient si poussées qu’il aurait pu se vanter de connaître chaque recoins de Morellia. Le seul endroit qui lui était encore inconnu était le ciel étoilé. L’Univers. Si vaste, si grand, si sombre. Remplis de mystères, de dangers, d’aventures. Il quittait son foyer en renégat, mais peu lui importait.

    Le voyage de Teoslovar avait à peine duré mille parsecs que l’ensemble du vaisseau présenta quelques disfonctionnements. Inutile de préciser que quelques était un euphémisme. L’hyperdrive avait lâché, les recycleurs d’air ne filtraient que peu d’oxygène dans le cockpit et les boucliers déflecteurs étaient faibles, pour ne pas dire inexistants. Rapidement, il dût s’arrêter à la station orbitale de Argazda afin d’effectuer quelques réparations vitales. Le satellite artificiel était un mastodonte d’acier et de verre conçut pour abriter un petit spatiodock, une cantina, quelques salles de jeux et un marché aux puces droïdes. Alors qu’il laissait son vaisseau aux soins de droïdes mécanos DUM, le morellien alla s’abreuver à l’estaminet. Il y resta d’ailleurs un peu trop longtemps. Soûl, il s’engagea involontairement dans l’équipe de l’Enraged Zabrak. Le lendemain, Teoslovar se réveilla dans une des couchettes sales et inconfortables du vaisseau pirate. Malgré un mal de crâne carabiné et une mémoire embrumée, il essaya de se souvenir des évènements de la veille et ne compris son erreur que trop tard.

    Après plusieurs jours de voyage, le croiseur léger de classe Carrack arriva aux abords de Cholganna. Cette planète-jungle inhospitalière était encombrée d’une flore foisonnante et habitée d’une faune hostile. Le but de l’expédition était de capturer des nexus, redoutable prédateur qui valaient une somme colossale sur le marché noir. De nombreux pirates succombèrent à cette excursion et Teoslovar récolta une cicatrice assez douloureuse de la part d’une des créatures capturées. Malgré les pertes humaines, l’Enraged Zabrak rapporta à son bords assez de ces s indomptables carnassiers pour racheter une planète entière. L’équipage étant de retour à la station afin d’écouler leurs butin et de recruter assez d’ivrognes pour compléter l’équipage, Teoslovar en profita pour s’évincer. Feignant de suivre ses camarades à la cantina, il pris la direction du spatio-dock. Il y retrouva son vaisseau à la carlingue bleuâtre. Toutefois, un rodien prétendait en être le propriétaire et essayait de le marchander à un amaran. Décontenancé par la situation, le déserteur tenta de s’interposer dans la négociation. Le rodien, ne voulant pas que sa supercherie soit éventé, tenta de faire taire Teoslovar. Le morellien reçut un tir de blaster en pleine poitrine. Sous le regard abasourdi du rodien, Teo ne broncha pas. Profitant de la diversion causée par sa veste blast, ce dernier asséna un violent coup dans l’estomac de son adversaire. Ne se préoccupant pas de la disparition soudaine de l’amaran, Teo embarqua en vitesse à bord du Scarlet et quitta la station.

    Alors que le vaisseau transport G9-Rigger sillonnait à nouveau l’éther, Teoslovar se senti soulagé d’avoir retrouvé son indépendance. Toutefois sa satisfaction fut de courte durée. En effet, il s’avérait que l’amaran du spatio-dock – répondant au nom de Rockfeller « Rocket » Rheimdus – s’était faufilé dans la soute de l’aéronef lors de la rixe entre le morellien et le rodien. Malgré son statut de passager clandestin, Rockfeller réclamait les commandes du Scarlet Astartes puisqu’il s’était efforcé de croire qu’il l’avait belle et bien acheté au rodien. Devant l’entêtement des deux parties, la créature finis par trouver un compromis. Il proposa au déserteur un partenariat. Ils formeraient une équipe puisqu’ils étaient, selon Rocket, tous les deux propriétaires du vaisseau. Usant de ses talents de marchandage et d’élocution innés – et caractéristique à sa race – il finit par faire adhérer Teoslovar à sa proposition. Après plusieurs heures de réflexions sur les avantages que pourraient produire cette alliance, ils finirent par se mettre d’accord sur la voie qu’ils emprunteraient. Manquant cruellement de crédits tout les deux, ne voulant supporter l’un des deux camps dans la guerre intestine qui ravageait la galaxie à cette époque et dans le but de répondre aux besoins viscéraux de commerce et de marchandage de Rocket, ils débutèrent ensemble une vie de contrebandiers. Ils profitèrent des différents besoins créé par la guerre – armes, provisions – afin de se forger un simulacre de réputation. Lors de l’avènement de l’Empire, l’équipe n’officia plus qu’aux abords de la Bordure Extérieur, de l’Espace Sauvage et des Regions inconnues, craignant la brutale répression impériale. Travaillant pour différents cartel hutt ou pour de simple particulier, ils finirent par figurer dans le carnet d’adresse de quelques barons du crime.

    Toutefois, en dépit de leur réclusion dans les régions où l’influence de l’Empire était moindre, le duo fut appréhendé par la flotte impériale en l’an 18. Ils écopèrent d’un internement aux mines d’épices de Kessel et le Scarlet Astartes fut condamné à être refondu aux chantiers navals de Kuat. L’emprisonnement de Teoslovar à Kessel dura moins d’une année standard mais il fallait y séjourner moins de temps pour y changer un homme. Travailler sans relâche, dans la faim, la fatigue et le noir, voir les autres détenues dévoré par les araignées énergétique, subir le harcèlement des prisonniers les plus influents, le morellien le supporta pendant un temps, au prix de nombreux efforts. Mais il finit par s’abandonner au désespoir. Pour ce qui est de Rocket, il sembla être pris de folie dès la première semaine d’internement. Teo croyait son sort scellé et voyait son avenir dans le ventre d’une des créatures qui infestaient les cavernes du gigantesque astéroïde. Néanmoins, il eut la surprise de rencontrer Bredjik Rarkahn – un rattataki – qui avait était maître-coq à bord de l’Enraged Zabrak. Incriminé dans une affaire de préjudice contre les forces Impériales, Bredjick avait écopé d’une peine similaire à celle de Teoslovar. Pouvoir dialoguer avec quelqu’un de censé aida ce dernier à conserver le moral et à ne pas céder à la folie, à l’inverse de Rockfeller. Un ordre d’en haut tomba et un petit groupe de prisonniers devait être transférer expressément sur la planète Despayre sans que personne ne sache pourquoi. Bredjik et Teoslovar furent deux des individus choisis pour constituer ce détachement. Le morellien quitta les mines, le cœur déchiré entre la satisfaction de laisser ce calvaire derrière lui – même s’il était probable qu’il rencontre bien pire à l’avenir – et le regret de laisser Rocket seul. Durant le voyage vers la planète-prison Despayre, Bredjik rivalisa d’ingéniosité et usa de sa force pour se jouer des gardes et se libérer de ses menottes énergétiques. Détournant la navette impériale, le rattataki ouvrit les portes de la liberté à ses compagnons. Ne sachant où aller, sans vaisseau ni acolyte, Teoslovar décida de suivre Bredjik qui faisait route vers Nal Hutta, afin de réintégrer le poste qu’il avait dans l’un des cartels hutt établi sur la planète. Le morellien décida de se mettre au service de l’un des seigneurs de la pègre afin d’obtenir ses bonnes grâces et d’avoir les moyens de délivrer Rocket.

  • Inventaire :
      • Il est équipé d’un casque multifonctions en duracier comprenant : Un respirateur A99 ; Un viseur d’analyse spectrale ; Des macrobinoculaires ; Un comlink.
      • Un pistolet blaster Morellien calibre 48.
      • Une veste blast ainsi qu’un uniforme militaire morellien.

  • Psychologie :

    Teoslovar a pris l’habitude, depuis son plus jeune âge, de rester à l’écart et de se débrouiller de façon autonome. C’est un baroudeur aguerri dans l’âme. Depuis le jour où ses yeux ont embrassé la vue du ciel étoilé il n’a eu de cesse de penser à l’excitation que lui procureraient l’aventure et l’exploration de l’Univers. Curieux de nature et pourvu d’un certain zèle, il n’en est pas pour autant téméraire. En effet, le contrebandier est quelqu’un de réfléchi préférant analyser la situation avec soin plutôt que de foncer tête baisser. Néanmoins sa velléité, son ambition et sa légère couardise l’ont parfois poussé à prendre de mauvaises décisions. Il est inutile de cacher que son séjour dans les mines de Kessel lui a laissé quelques séquelles. Le traumatisme provoqué par la vision de ses camarades d’infortunes morts d’épuisement ou dévorés par les araignées énergétiques l’ont à la fois endurcit moralement, mais ont également creusé un peu plus son repli sur lui-même, exacerbant sa méfiance et sa timidité naturelle qu’il essaye de cacher derrière un déguisement de sarcasmes et de cynisme.

  • Affection : Le morellien apprécie particulièrement L’Inconnu, l’exploration et l’aventure. La mécanique est son passe temps favoris qui lui permet de se changer les idées et de se calmer. Il affectionne également la solitude ou du moins une compagnie discrète ( Ce qui s’avère problématique lorsque l’on a un amaran comme Rockfeller dans son équipage... ) Il voue également une grande admiration pour l’HoloJEu Dejarik.
  • Aversion : Teoslovar n’a jamais aimé le confinement et préfère être libre d’aller où bon lui semble. Par ailleurs, il déteste agir sous la contrainte. Il est étrangement rebuté par les Aqualishs même si aucun représentant de cette espèce ne lui a encore jamais porté préjudice.

    Disposition
  • Fuseau Horaire : UTC+1. ( Paris )
  • Disponibilité : De 18 à 21h en semaine, tout le week-end et lors des vacances.
  • Indisponibilité : Toutefois, présence réduite en semaine dû aux horaires de cours.
avatar
Justice
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 15/11/2010

Re: Teoslovar Curran. [v]

le Dim 23 Sep 2012 - 21:35
Stormtrooper Bonsoir et Bienvenue sur SWOR. Vous n'êtes pas l'homme masqué que nous recherchons. Stormtrooper


Je suis Justice, membre des équipes de modérations et d'administration du Forum, je vais m'occuper de ta fiche de présentation qui ma foi ne pose à priori aucun problème, sinon qu'elle me rappelle étrangement celle d'un ancien joueur du forum.

Je t'annonce donc d'ores et déjà que la fiche est validée et que tu peux commencer à RP dès maintenant. Je t'enjoins à aller consulter la section Support au RP pour avoir un aperçu rapide des RP en cours sur le forum. Tu peux demander un animateur ou à un MJ de t'intégrer à un fil RP en cours si l'un d'entre eux t'intéresse.

Tu peux également demander à un Animateur de te parrainer si tu te sens le besoin d'être aiguillé pour tes premières semaines parmi nous.



Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum