Partagez
Aller en bas
avatar
Adarius
Débutant
Nombre de messages : 45
Age : 88
Date d'inscription : 20/09/2011

Adarius Shova'e [v]

le Lun 10 Sep 2012 - 16:27
    Identité
  • Nom : Adarius Shova'e ( le Clairvoyant dans sa langue natale )
  • Autre Comptes : Aucun il me semble, mais j'ai joué voilà deux ans Mace Windu.

    Profil
  • Race : Gen'dai
  • Sexe : Masculin
  • Âge : Plus ou moins 2678 ans.
  • Planète d'origine : Si les Gen'dai sont originaires d'une planète autrefois ravagée par les Sith, Adarius est né sur un des vaisseaux qu'utilisent les rescapés Gen'dai pour voyager à travers la Galaxie.

  • Apparence : Les Gen'dai sont une espèce quasiment uniquement constituée de muscles, de tendons, et de fibres. Le corps et les membres d'Adarius ne font pas exception à cette règle, et sans son armure, il n'est qu'un assemblage de filaments et de muscles, de couleurs allant du marron au jaune, en passant par divers teintes de rouges et d'oranges. Seul sa tête a quelque chose de normal pour les humanoïdes de la Galaxie, encore que normal ne soit sûrement pas le mot approprié. Bien que les Gen'dai possèdent deux yeux, un nez et une mâchoire pleine de dents acérés, le fait que leurs oreilles soient deux ailes saillantes jaillissant de leurs crânes reste étrange et extraordinairement effrayant. Grâce ou à cause des capacités régénératrices de son espèce, Adarius ne garde aucune séquelle de ses pérégrinations à travers la Galaxie. Au contraire de ses semblables qui ont généralement les yeux jaunes et l'iris blanc et noir, lui possède des yeux rouges, rendant encore plus agressive sa face.
    La majorité du temps, le Gen'dai porte une imposante armure de combat, aux teintes beiges et marrons. Certaines parties métalliques apparentes sont bien entendu grises. Imposante et exotique, son armure lui donne un aspect massif et légèrement trapu, et ce malgré ces deux mètres cinquante. De dos, il ressemble un peu à un Armalid de métal.
  • Métier : Chasseurs de primes, pirate, explorateur, cela dépend des envies et aspirations du moment.
  • Groupe : Neutre


    Informations
  • Histoire :

    En bon Gen'dai


    La naissance et l'enfance des Gen'dai ont quelque chose de secret, quelque chose de mystérieux. C'est pourquoi celle d'Adarius dit Shova'e est, sinon inconnue, nimbée de mystères. Du fait de leurs longues vies, les Gen'dai se reproduisent lentement, et peu. C'est à cause de cela que chaque enfant Gen'dai est choyé, mais également surprotégé. L'enfance des exilés, car c'est ce que sont les Gen'dai, est incroyablement longue. C'est durant cette période que les jeunes Gen'dai apprennent tout ce que peut leur enseigner leur peuple. Un Gen'dai mettra à peu près trois siècles à arriver à sa taille définitive, période à laquelle il est considéré comme adulte. Durant toute son enfance, il est éduqué et participe à la vie de la collectivité, chaque membre étant indispensable au bon fonctionnement des différents groupes Gen'dai qui voyagent dans la Galaxie. En effet, après l'attaque de leur planète natale par les Siths voilà quelques millénaires, et l'horrible massacre d'une grande partie des leurs, les survivants se sont scindés en petits groupes et ont parcouru sans discontinuer la Galaxie, tout en prenant bien gare à rester loin des affaires des autres espèces.


    La philosophie est un élément central de la culture Gen'dai, et chaque jeune passe des heures, des semaines, des semestres, et des décennies à réfléchir, et à s'interroger, car c'est avant tout ce qu'est la philosophie, l'art de penser. La philosophie adoptée par la majorité des Gen'dai s'approche de ce que les humains nomment stoïcisme, voir pour certains fatalisme.
    A quoi bon s'impliquer dans les événements quand le poids d'un seul être, aussi puissant soit-il, ne pourra jamais mettre en péril la bonne marche de l'univers ? L'environnement, l'univers est si puissant qu'il est, pour ces êtres, naïf de croire qu'un seul être ait un quelconque pouvoir sur ce qui l'entoure, mais également sur lui même, vu que chaque individu, chaque chose est façonnée par son environnement.
    Comme toutes philosophies, ce courant de pensée souffre d'exceptions, sporadiquement prouvées par des individus puissants, charismatiques, qui tirent à eux la trame de l'Univers ; qui arrivent à modifier la trajectoire de la Roue du Temps. Si la grande majorité de ces individus sont incroyablement réceptifs à la Force, tous ne sont pas forcément sensible à cette énergie, loin de là.

    Comme tous les membres de son espèce, Adarius à énormément réfléchit et théorisé, en compagnie des jeunes ou des sages, sur tout ce qui existe, et sur tout ce qui n'existe pas. Très tôt, il à commencé à pointer du doigt les limites de la philosophie Gen'dai, parfois avec insistance. La tolérance étant quelque chose d'important chez les Gen'dai, du fait de leur longévité et leur faible taux de natalité, ils acceptèrent cet état d'esprit divergeant.


    Néanmoins, à partir d'un certain moment, alors qu'Adarius continuait de théoriser sur la stoïcisme et l'ataraxie, ses pairs commencèrent à s'interroger plus vivement sur le chemin qu'empruntait ses pensées. Cela prit plusieurs décennies, et Adarius avait alors presque atteint l'âge vénérable de quatre siècles. Selon lui, l'ataraxie, la paix de l'âme, le bonheur auquel chaque philosophie est censée mener, n'est accessible qu'a un seul prix : la mort. En effet, toutes les expériences, théories et tentatives de l'atteindre avaient échoués. Mais il était un état dans lequel chaque être de cet univers, chaque substance et particule, atteint cette absence de trouble. La vie en elle même, est un trouble de l'univers. Si les anciens et sages Gen'dai se questionnaient et s'inquiétaient, il va de soi, de cette philosophie, ils ne firent rien, puisque qu'a l'époque Adarius était toujours adepte de l'idéologie de son peuple. Il avait, selon lui, découvert le secret de l'ataraxie, de ce fait le but de la vie, et donc de l'univers. Car qu'es-ce que la vie, si ce n'est l'existence d'un être ? Si quelque chose est vivant car il existe, ce qui existe est vivant. En partant de ce postulat, chaque particule, électron, atome, est vivant, car il existe. De ce fait, l'ataraxie est le but de toute existence, et donc, de l'univers tout entier. La mort de l'univers impliquant le néant, Adarius attendait, ou mourrait en attendant le contre big-bang, l'exact opposé ce qui créa la vie et troubla la bonne marche du néant.
    Mais si un Gen'dai lambda aurait pu attendre des millénaires que sa fin approche, Adarius était, comme un petit nombre de ses pairs, de moins en moins capable de suivre la philosophie Gen'dai alors qu'il vieillissait, moins patient, et sans doute un peu plus violent. Il quitta donc la flotille plusieurs siècles avant que ne le fasse la plupart des anciens, ces Gen'dai dont le système nerveux et plus particulièrement les neurones, trop âgés, ne les rendent petit à petit fou ou enragés.
    Du fait du mouvement permanent de la flotille, la quitter revenait à la perdre de façon définitive.
    Adarius médita longuement son choix, avant de finalement prendre le risque et de quitter à jamais ses pairs. S'il lui arriva par la suite de regretter son choix, ce ne fut que sporadiquement, dans des périodes où il était extrêmement troublé.

    Citoyen Galactique


    La vie d'Adarius Shova'e, ainsi qu'il se nomma lui même, est longue et ponctué de blancs, d'années, de décennies voir de siècles durant lesquelles on ne sait pas ce qu'il advient du Gen'dai.

    Son premier contact connu avec la société galactique le fut environ 2000 ans avant notre ère.
    Il se fit engager comme ouvrier pour une compagnie minière travaillant dans la Bordure. Si le Gen'dai n'était pas plus que cela habitué à effectuer un quelconque travail physique, il s'adapta rapidement et devint un excellent, si ce n'est le meilleur, ouvrier de la compagnie. D'un naturel plutôt flegmatique et déterminé, ses supérieurs comprirent rapidement qu'il serait plus efficace derrière un bureau. Et ce fut le cas. Très intelligent, le Gen'dai apprit en quelques années, mais sur le tas, le métier d'ingénieur. Oh, il ne savait bien entendu pas tout sur tout, et il ne perdait de ce fait jamais une occasion d'apprendre quelque chose, mais après quelques décennies, il devint un ingénieur renommé. Il termina donc sur Coruscant, après des dizaines et des dizaines d'années passées dans la bordure. La vie sur la ville-monde ne lui plût guère, et ce malgré un travail pour une société de conceptions de vaisseaux spatiaux et de speeders qui le passionnait. Victime de discriminations et du racisme, il se réfugia fréquemment dans les taudis des bas-fonds, où il découvrit de nombreux breuvages et substances qui altérèrent grandement son imposant système nerveux. Son corps ne supporta rapidement plus les excès de son propriétaire et le Gen'dai tomba pour la première fois de son existence en hibernation. Cet état permet aux Gen'dai de régénérer les parties de leur corps trop endommagées. Si on ignore la durée d'une hibernation, il semblerait qu'elle varie de plusieurs années à plusieurs décennies, voir plus d'un siècle dans certains cas extrêmement graves et rares.


    Il réapparaît réellement près d'un siècle après, en tant que directeur d'une société de minage et de prospections qui tient plus de la société militaire privée que de la simple entreprise. En effet, cette compagnie sera dans les années suivantes impliquée dans un grand nombre de coups d'états et de révolutions dans la Bordure Extérieur. C'est à cette époque qu'il aurait commencé à prendre goûts à l'action, aux situations risqués et dangereuses et à une certaine violence. Ce qui n'était alors qu'un moyen d'occuper son temps devint une véritable addiction qui le poussera des siècles plus tard à continuer ce genre d'activités.
    L'échec de plusieurs de ses participations à des tentatives de putsch et de renversement de gouvernements mirent sa compagnie en grande difficulté financières. Les Hutts, auraient alors profité de la situation pour détruire définitivement ou presque ce qui était pour eux un épineux problème. Chassé et traqué il se réfugia et se cacha sur Coruscant, certain qu'au milieu de milliards de milliards d'individus, ces ennemis ne sauraient le retrouver. Cela fut le cas, puisqu'il est encore aujourd'hui en vie.


    Cette époque passée sur Coruscant reste flou. Peut-être a t-il passé le plus clair de son temps à flâner, priant pour que ces poursuivants ne le trouvent pas. Peut-être a t-il intégré certaines bandes vivant de la vente de substances illégales, substances qu'il connaissait alors très bien du fait de ses anciens penchants. Au vu du faible nombre de sources à ce sujet, nous ne nous avancerons pas plus avant là dessus. Toujours est-il qu'il refera parler de lui un demi-siècle plus tard, sur Malastare cette fois-ci. Les réflexes et capacités inhérentes à sa race lui permettant de piloter un podracer, il en profita pour mener une vie mouvementé et pleine de dangers, près des pistes et des véhicules, une de ses nombreuses passions. Il participa de nombreuses fois à la Classique de la Boonta Eve et à celle de la Vinta Harvest, ne réussissant néanmoins à gagner la première qu'une seule fois, et la seconde deux fois. Bien souvent favori, il était la malheureuse victime de sabotages et d'actes malveillants, quand il ne lui arrivait pas lui même de truquer la course et de parier sur un coureur peu connu avec une côte élevé. Durant ces décennies là, il tomba près de trois fois en hibernation, à chaque fois à cause de l'explosion de son véhicule.
    Alors qu'il participait encore une fois à la Boonta Eve, les Hutts du clan Desijilic, qui commençait tout juste à dominer Tatooine, lui firent une offre qu'il ne pût refuser. Son nom et les exploits de sa compagnie étaient encore dans la tête de nombreux Hutts. Ces limaces baveuses lui proposèrent de travailler pour eux, en tant que pilote ou qu'homme de mains notamment, en échange de la vie sauve. Si les quelques opérations auxquels il avait participé en tant que directeur de son entreprise l'avaient un peu aguerri, il était à ce moment là loin d'être un bon combattant, incapable de tenir tête aux hordes de chasseurs de primes qu'aurait pu lui envoyer les maîtres de la planète de sable. Obligé d'accepter, c'est ainsi qu'il commença à servir les intérêts des Hutts, et plus particulièrement ceux du Clan que mènerait un jour un certain Jabba.


    Pilote pour les maîtres de Nal Hutta, ses dispositions naturelles pour conduire un podracer étant tout aussi utile pour un vaisseau de plus grand envergure, c'est à cette époque qu'il fréquenta un grand nombre de chasseurs de primes qu'il devait bien souvent déposer sur des planètes hostiles, ou dans des points chauds de certains villes mondes comme Nar Shaddaa, Metellos ou même Coruscant. Il s'intéressa vivement à cette profession. Ses caractéristiques physiques et psychologiques faisaient de lui un individu prédisposé à pratiquer cette carrière, chose qu'il fit quelques années plus tard.
    Il serait trop long de vous résumer les 5 siècles suivant, durant lesquelles il se concentra uniquement sur la chasse. Pour améliorer ses capacités et caractéristiques, il entreprit de construire une armure, suivant là l'exemple des légendaires Mandaloriens, dont il avait beaucoup entendu tout au long des siècles précédents. Il utilisait depuis longtemps divers armures, à chaque fois achetés auprès d'entreprises reconnues ou au marché noir, pour préserver son identité secrète ou pour communiquer avec les autres espèces grâce à un modulateur vocal. Mais aucune n'était réellement à la hauteur de ses espérances, et, au bout du compte, il résolut de s'en frabriquer une lui même. Sa quête le mena à divers endroits de la Galaxie, à la recherche de groupes, comme les gardes du soleil, considérés comme des rivaux des Mandaloriens. Il profita bien entendu de ses voyages pour améliorer ses capacités martiales. De la ville-monde Coruscant au spatioport géant qu'est Nar Shaddaa, des magnifiques paysages d'Alderaande aux caniveaux du monde-fabrique d'Eriadu, il voyagea à travers toute la Galaxie et sur un très grand nombre de planètes durant plusieurs siècles, changeant d'identités et de vaisseaux aussi souvent qu'il le fallait, pour éviter que ces cibles, des confrères ou des Jedi ne le retrouvent.

    Son dernier coup d'éclat remonte à une cinquantaine d'années. Il avait été engagés par une alliance de capitaines pirates pour infiltrer un vaisseau de contrôle Lucrehulk de la Fédération du Commerce en orbite de Druckenwell. Alors que les pirates allaient attaquer plusieurs de ses vaisseaux en orbite de la planète, son objectif serait de faciliter l'invasion du vaisseau par des troupes alliées. Les pirates espéraient ainsi prendre le contrôle d'une vaste flotte et armée de droïdes. Malheureusement pour eux, en bon mercenaire, le Gen'dai joua sur les deux tableaux, et vendit l'information aux Neimoidiens. Alors que les pirates attaquèrent en nombre la flotte de la Fédération, espérant profiter de l'effet de surprise, ils furent accueillis par des mines orbitales et des vaisseaux sur le pied de guerre. La coalition pirate fut en grande majorité détruite, et on entendit plus parler d'Adarius Shova'e durant plusieurs décennies. Durant quelques années, ce fut un autre Gen'dai qui occupa le devant de la scène Galactique, un dénommé Durge...



  • Inventaire : Un fusil à répétition PCA. Il dispose enfin d'un modulateur vocal lui permettant de se faire comprendre par tous. En effet, les Gen'dai ne disposent pas de cordes vocales leur permettant de parler le basic, le huttese et les langages en usage dans la Galaxie, ils doivent donc user d'autres moyens pour communiquer avec les autres espèces.

  • Psychologie : Adarius Shova'e est flegmatique, comme nombre des individus de son peuple, du fait de leur philosophie, mélange de fatalisme et de stoïcisme, ce qu'il fait qu'il met du temps à agir. Néanmoins, le Gen'dai est un individu obstiné, que certains qualifieraient d'implacable, car il va au bout des choses qu'il entreprenant, et ce peu importe ce qu'il en coûte. Quasiment immortel, il regarde d'un œil paternel les événements qui agitent la Galaxie, qui ne sont pour lui qu'un divertissement, tout au plus. Il à ainsi une attitude parfois nonchalante vis à vis d'individus grandement impliqués dans le conflit en naissance qui agite la Galaxie. Opportuniste celui qui a compris les secrets de l'univers et le but de l'existence de chacun, et attend patiemment sa fin, profitant à sa manières des millénaires et siècles qu'il lui reste à vivre.
  • Affection : Le temps, le néant, la philosophie et les petites choses de la vie.
  • Aversion : Les perturbations de l'Univers, les imbéciles, l'ennui.


    Disposition
  • Fuseau Horaire : Paris
  • Disponibilité : Variable, sûrement le soir et les week-ends.
  • Indisponibilité : Durant les cours et le vendredi ou samedi soir.


Dernière édition par Adarius Shova'e le Mar 11 Sep 2012 - 12:37, édité 3 fois
avatar
Justice
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 15/11/2010

Re: Adarius Shova'e [v]

le Lun 10 Sep 2012 - 22:42
Wat Tambor Le Techno-Syndicat te souhaite la bionvenue sur SWOR, Gen'Dai Wat Tambor


Bonjour Adarius, je suis donc Justice, membre de l'équipe de modération et d'Administration du forum, je vais m'occuper de ta fiche de présentation. La biographie de ton personnage, de même que sa psychologie et sa description physique sont okay. L'Inventaire pose en revanche problème. Nous n'accordons pas d'armure de combat dès le début du jeu, même à un personnage qui a eu 2678 ans pour en acquérir une. Comme tout le monde, Adarius débutera avec UNE arme (et pas trois), et sans l'assortiment de détonateurs. Sammael ne fera pas partie de l'inventaire quant à lui, mais bien des PNJ's.

Il faudra donc éditer ton inventaire pour que la fiche puisse être validée.

N'hésite pas à consulter la Section support au RP pour avoir un aperçu rapide des RP en cours (ou à venir). Tu peux demander à rejoindre un fil RP en cours aux MJ ou à l'animateur qui s'en occupe.
Tu peux également demander à un animateur présent de te parrainer si tu désires être aiguillé et conseillé durant tes premières parmi nous !



avatar
Adarius
Débutant
Nombre de messages : 45
Age : 88
Date d'inscription : 20/09/2011

Re: Adarius Shova'e [v]

le Lun 10 Sep 2012 - 22:50
Merci pour cette rapide intervention Justice.
L'inventaire à été édité, Adarius ne dispose plus qu'une seule arme et n'a plus d'armure.

avatar
Justice
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 15/11/2010

Re: Adarius Shova'e [v]

le Mar 11 Sep 2012 - 20:51
Okay, tout est en ordre, la fiche est validée !



Contenu sponsorisé

Re: Adarius Shova'e [v]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum