Partagez
Aller en bas
avatar
Dreik Slowrend
Nouvel Arrivant
Nombre de messages : 9
Age : 23
Date d'inscription : 02/08/2012

Dreik Slowrend [v]

le Ven 3 Aoû 2012 - 3:03
    Identité
  • Nom : Dreik Slowrend
  • Autre Comptes : Aucun

    Profil
  • Race : Humain
  • Sexe : Homme
  • Âge : 20
  • Planète de naissance : Inconnue
  • Planète d'adoption : Metellos
  • Apparence :

    Physiquement, Dreik est un individu humain mâle mesurant 1m86, de carrure moyenne. Sa peau est relativement pâle et son corps ne présente aucune meurtrissure ou cicatrice particulière. Son visage, à la mâchoire plutôt carrée, au nez assez large et aux pommettes relativement saillantes, est également dénué de toute marque significative, bien que son visage soit souvent couvert de saleté. Dreik est imberbe, et possède des sourcils définis et relativement épais, marquant des arcades assez superficielles. Ses yeux sont gris argentés, tirant vers le bleu. L'homme a tendance à garder des cheveux courts, mal coiffés et souvent mal lavés, par manque d'accès à l'hygiène dans les quartiers pauvres de sa ville.
    Dreik tend à privilégier des hauts à manches courtes et des treillis, privilégiant la fonctionnalité à l'apparence. La couleur de ses vêtements tend vers le brun et les teintes sombres, afin de passer inaperçu. Sa main droite est en permanence protégée par son gantelet, sa main gauche le plus souvent couverte de bandages. Dreik a tendance à porter des bottes légères et faciles à enlever, ses pieds enveloppés dans des bandages. Enfin, pour protéger son identité lors de contrats ou de crimes en général, il porte un masque partiel noir couvrant toute la partie basse de son visage, nez compris, dénué de tout signe particulier. Le masque, fin et flexible, peut être porté autour du cou lorsque l'on ne s'en sert pas, passant facilement pour un masque de respiration.
  • Métier : Criminel
  • Groupe : Neutre

    Informations
  • Histoire :
    L'histoire de Dreik Lowrend est celle d'une jeune vie de pauvreté, de crimes et de tragédies. Né sur une planète dont il ignore le nom, l'homme fut frappé d'un dur coup du destin lorsqu'un oracle prédit la naissance d'un jeune prodige, un jeune enfant aux yeux d'argents, né d'une famille de paysans modestes. Dès que l'empire eut connaissance de la prédiction, une escouade fut détachée à la ferme de sa famille, et tout individu à l'intérieur fut exécuté, sur place et sans questions, y compris le bambin de 3 mois. Les détails approfondis de cette affaire furent perdus dans les méandres de la censure impériale et des rumeurs infondées, bien que certain détails restèrent identiques au fil de l'effacement de la vérité : le détachement fut effectué au soir. Cinq troopers furent envoyés sur place, armé de blasters. Le premier tué fut le père, car c'était le seul à être à l'extérieur. Les cris de douleur de l'homme n'eurent guère le temps d'alerter le reste de la famille, car les troopers furent plus rapides. En moins d'une minute, les soldats étaient à l'intérieur. Deux d'entre eux s'avancèrent vers le bébé, bien en évidence dans son berceau, et face à la résistance de la sœur ainé, qui protégeait de ses bras l'enfant, ils durent l'exécuter également. Ce fut à ce moment là que les choses dégénérèrent : lorsque les troopers tirèrent sur la sœur, le frère se jeta sur eux armé d'un couteau et agressa l'un des troopers, plantant la lame dans l'une de ses orbites. Rendu borgne, le trooper exécuta le frère à son tour puis jeta le bébé à terre, lui écrasant le crâne du pied. Malgré les ordres du reste de son équipe, le même soldat jeta une lanterne au sol, et prit soin d'enflammer les lieux avant de partir, laissant la bâtisse remplie de cadavres, et brûlant d'un feu puant la carcasse de ceux qui brûlaient à l'intérieur. Il fut très vite remarqué que la mère manquait, et les quatre troopers restants se mirent à sa recherche, le soldat borgne rentrant à la base, ce qui advint de lui restant encore flou. Bien que la mère put y échapper par simple concours de circonstances, étant loin de chez elle au moment du massacre, son répit fut de courte durée : le jour même, elle fut abattue dans les rues mêmes de la ville dans laquelle elle était, aux yeux de tous – tenant dans ses bras, écrasé sous elle, un second bambin. Les conséquences de cet évènement sur le mental de Dreik restent peu claires, du fait de son jeune âge. Ce ne fut qu'au soir que le jeune enfant fut découvert, par un mercenaire de passage qui crut bon de fouiller le corps de cette femme étalée sur la rue, que personne n'osait toucher. Le mercenaire, face à sa découverte, décida de prendre l'enfant avec lui et de partir sur la planète de Metellos, où il confia le bébé à une amie, qui s'évertua dès lors à élever l'enfant comme le sien.
    Mais le répit de Dreik fut court : à quinze ans, il fut témoin du meurtre de sa mère, prise dans le feu de sa propre maison, sans qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit. Se retrouvant seul dans une ville mal famée, sans toit ni famille, le caractère du jeune Dreik fut vite forgé par la violence et le crime, devant voler pour vivre, et très vite tuer pour survivre. Cinq ans après le début de sa vie dans la rue, Dreik s'est trouvé un travail de criminel, tuant pour de l'argent, volant à ceux pas assez prudents pour surveiller leurs affaires.
    Le statut criminel de Dreik est relativement peu clair : il fait très certainement partie des petites frappes, n'ayant à ses ordres aucun individu, et n'ayant pas le moindre contrôle sur une quelconque zone, mais la nature de ses jobs varie énormément. La plupart de ses crimes "personnels" se limitent à des vols ou de l'extorsion locale, tandis que ses contrats sont souvent un étage plus haut, l'homme ayant souvent à racketter des commerçants, à tuer ou tabasser certains récalcitrants, voire à torturer des individus trop curieux. L'humain ne porte pas la moindre affection envers quelque faction criminelle que ce soit, se contentant de prendre les contrats et les exécuter rapidement et proprement. Bien qu'il ait tendance à éviter les contrats de l'empire, du simple fait que certaines factions criminelles aient tendance à ne pas accepter son aide plusieurs mois suivant un contrat impérial, il n'hésite pas à les accepter si les conditions sont bonnes, et si la paie est juste.
    Par manque d'habitation, et loin d'avoir les économies pour s'en procurer une, Dreik passe de squat en squat, dormant souvent à la belle étoile, ne faisant confiance qu'à son propre instinct quant au lieu où il passera la nuit.
  • Inventaire :
    • Masque partiel
    Un masque couvrant toute la partie inférieure du visage, y compris le nez. N'a aucune autre fonction que de dissimuler l'identité du porteur.
    • Gantelet métallique droit
    Pièce d'armure arrachée d'origine inconnue. Portée au droit, couvre tout l'avant-bras et la main. Constitué d'un alliage de métal et de carbone, le gant est une mitaine en cuir renforcé aux premières phalanges. Utilisé comme arme de pugilat.
    • 200 crédits
  • Psychologie :
    Dreik est marqué d'un tempérament en surface calme et posé, camouflant en profondeur une bête cruelle, prête à s'acharner sur tout ce qui peut lui être d'intérêt. Forgé par une vie dure dans les rues pourries d'une ville pourrie, Dreik fait souvent preuve d'une endurance exemplaire, et d'une férocité presque cruelle au combat. Sachant que chaque travail qu'il prend doit être éxecuté sans faux, Dreik s'évertue à remplir ses taches à 100%, même si cela inclut le meurtre de quelqu'un, ou devoir torturer certains individus. Plus par désespoir que par goût pour le crime, Dreik est prêt à prendre n'importe quel travail bien payé, afin de subvenir à ses besoins, ayant apprit depuis longtemps à ignorer les notions de morale ou de limites.
    La mort consécutive de sa mère biologique et adoptive a laissé à Dreik une sensation amère de manque - le manque d'une famille, et le manque de repères. Quelque part, la déchéance de l'homme provient en grande partie de la mort répétée de tout ce à quoi il s'attache, cette répétition lui ayant également forgé un caractère de solitaire, l'humain persuadé qu'aucune sorte d'attache liée à lui, que ce soit amicale ou familiale, ne pourrait tenir de par son passé et son travail.
  • Affection :
    Malgré son milieu de vie difficile, Slowrend montre un intérêt tout particulier pour la lecture et la pensée. Bien que sa vie soit remplie de violence, l'homme trouve un certain plaisir à regarder la ville qui veut sa mort, et se plonger dans ses pensées.
  • Aversion :
    Parfaitement conscient de sa condition de vie, Dreik déteste les diseurs de leçons et les vertueux qui croient qu'en prêchant les biens du respect et d'une vie noble, un individu tel que lui serait soudainement capable de changer du tout au tout.

    Disposition
  • Fuseau Horaire : GMT+1 (heure de Paris)
  • Disponibilité : Pour l'instant, tout le temps (vacances d'été), avec une préférence pour l'après midi et le soir.
  • Indisponibilité : Aucune pour le moment.
avatar
Désir
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 107
Age : 27
Date d'inscription : 07/05/2012

Re: Dreik Slowrend [v]

le Ven 3 Aoû 2012 - 15:41
Bonjour et bienvenue sur SWOR !
Je suis le MJ Désir, et je vais m'occuper de ta fiche.

Elle est bien construite. L'histoire, bien qu'un peu trouble, pose les bases de ton personnages, comme nous en avons discuté.
Cette fiche ayant été travaillée avec l'aide de MJ, je la valide.

Pense cependant à changer ton pseudo.

Bon jeu !


"Si tu visite l'Antre du Désir, es tu sûr d'en sortir indemne ?"

Autres comptes : Miraan Ekta / Aeria "Ferret" Nasheï
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum