Partagez
Aller en bas
Nico Aries
Nico Aries
Expert en la Matière
Nombre de messages : 640
Age : 32
Date d'inscription : 02/08/2010

Chroniques Luxiennes

le Jeu 5 Juil 2012 - 21:19
Iala me fait lire une sorte de journal qu’elle écrit en ce moment. Un peu le genre de réflexions que je me fais souvent même si la seule chose que je lui ai donnée dans ce genre était uniquement centrée sur la Force et son étude. Je lui avais offert ça sur Socorro, une façon de nous comprendre mieux en tant que maître et apprentie sans doute… Au fond on ne connaît pas grand-chose du passé de l’autre et même si on se dit que seul l’avenir compte, on vient toujours de quelque part. Tout ce qui nous arrive contribue à notre construction mentale et physique après tout. Nous avons franchi les étapes tellement vite que nous sommes déjà mari et femme, ce chassé croisé du récit de nos vies nourriront à leur tour nos discussions je l’espère. Puisqu’il faut bien commencer quelque part, autant repartir du début, du moins de ce que je m’en souviens.

Le chemin tracé au travers de la Force.


Je ne me rappelle pas de ma famille biologique. J’ai été amené au temple si jeune qu’il n’en subsiste aucune trace. Ce qu’il m’en reste ce sont des origines fières, courageuses mais aussi la tête brûlée et l’arrogance de mes semblables apparemment : je suis corellien. Aujourd’hui je n’ai pas de patrie dont je me revendique même si Socorro est un peu devenue ma maison. Je suis un citoyen de la Galaxie, un enfant de la Force…

J’ai pour coutume de dire que je suis né au Temple, depuis le jour où j’y suis entré vers 4 ans, je n’ai vécu que pour la Force. J’y ai connu de très bons moments comme de plus difficiles. Elève doué mais pas toujours studieux, j’aimais apprendre mais pas toujours écouter. Je dévorais tout ce que je pouvais dans les ouvrages à ma portée, questionnais mes maîtres ou travaillais dans mon coin les choses qui me plaisaient particulièrement. Les exercices quotidiens étaient assez souvent rébarbatifs à mon goût et je ne m’en cachais pas.

Je fus bientôt bridé dans ma soif de connaissance les années passant, trouvant un deuxième souffle tout de même avec l’apprentissage de l’escrime. Le Shii Cho d’abord, j’acquis les bases assez rapidement et la maîtrise de quelques pouvoirs aux applications plus délicates. La persuasion et l’empathie, leur utilisation portait à controverse parfois… Les ennuis s’enchaînèrent par la suite, les contacts avec les autres younglings se firent compliqués avec la Guerre des Clones.

Beaucoup considéraient les Jedi Corelliens, qui ne rentrèrent pas au Temple de Coruscant pour défendre la République plutôt que leur planète, étaient des lâches et des traîtres. Une sorte de scission se fit au sein de l’Ordre à cause de ces tensions. Je fus pris dans quelques bagarres pour défendre notre honneur qui ne m’ont pas fait très bonne presse, ajouté à mes « déviances » dans l’étude classique de la Force.

Un seul point positif marqua la fin de cette période de ma vie, le début de la pratique de l’Ataru qui me permettait de m’exprimer selon ma nature avec le sabre pour la première fois. Je me rappellerai toujours des cours collectifs donnés par Maître Yoda et le respect qu’imposait Maître Windu quand il passait dans les allées pour se rendre au Conseil qu’il présidait. Je me demande si ils sont toujours en vie… la purge est peut-être passée par là et ils doivent avoir un âge bien avancé dans le cas contraire…

Enfin bon, je n’avais pas réussi, à cause de mon caractère agressif, de mon manque de patience et de ma trop grande curiosité dans l’étude de la Force sous toutes ses formes, à me lier à une de ces personnalités de l’Ordre. Aucun maître ne me choisit et l’inévitable allait arriver tôt ou tard… on m’enverrait à l’AgriCorp pour se débarrasser d’un jeune gênant. Ma chance je l’ai saisie grâce à un « grand frère » qui allait m’aider à réaliser mes rêves : Phénix Pheonatix.


~ Swor Award du meilleur membre ~
Spoiler:
Jim Antilles/Honneur
Nico Aries
Nico Aries
Expert en la Matière
Nombre de messages : 640
Age : 32
Date d'inscription : 02/08/2010

Re: Chroniques Luxiennes

le Ven 6 Juil 2012 - 15:27
Aujourd’hui nous avons entamé le voyage vers Belsavis. Pour s’occuper nous avons décidé de nous entraîner à nouveau, mais on ne peut travailler que des domaines assez limités avec la contrainte du lieu. Les exercices de nos esprits devront nous suffire, il est impossible d’imaginer pouvoir faire de la pratique dans de telles conditions. J’ai commencé par travailler ces exercices étant jeune mais pas vraiment la communication avec un autre manipulateur de la Force, on s’y applique depuis plus d’un an maintenant et ça marche pas mal au bout du compte. Enfin jusqu’à maintenant du moins… un message transmis par un membre d’équipage du vaisseau vint interrompre nos efforts qui auraient sans doute été vains pour cette fois.

Les faits font que Iala et moi sommes amants désormais et la proximité physique entre nous amène à des troubles de la concentration et une irrémédiable envie de partager un moment d’intimité avec l’autre. Je désire ma femme et la réciproque est aussi vraie. Nous avons bien profité l’un de l’autre depuis quelques jours, les débuts de la passion sans doute mais le problème est entier quant à la réalisation de travaux communs. Travailler en solitaire serait sans doute plus facile et la question se pose sur le fait que les sentiments pourraient altérer à jamais nos affinités dans la Force. Je me refuse à accepter ça, en fait part à Iala qui est perplexe devant le fait accompli.

- Ne pas laisser s’exprimer de sentiments comme les Jedis ce n’est que créer de la frustration qui conduira à sa propre perte. Là où on se trompe peut-être c’est quand on mélange désir et amour. Les deux peuvent être liés mais il ne faut jamais les confondre. Le premier n’est que le bas instinct animal qui sommeille en chacun de nous, la négation de notre conscience réfléchie qui nous mène sur une voie obscure. Le deuxième est teint de noblesse et peut nous rendre tout aussi fort que vulnérable.

Dans les deux cas il faut ne pas le nier mais le contrôler pour pouvoir en dégager une force qui nous transcende au lieu de nous dénaturer. Tout est question de contrôle dans la philosophie luxienne, c’est le chemin le plus difficile à suivre sans doute mais quand on arrive à tout percevoir comme uni, chacun trouve sa vérité un peu plus proche de lui. La Force est un tout, c’est la vie. Elle est une et indivisible malgré l’existence du côté lumineux et du côté obscur. La Force n’est pas une entité multiple, elle est universelle. On ne peut donner une orientation à la Force, seulement à ce que l’on en fait.

Tout ceci n’est qu’une épreuve de plus après tout, nous devons apprendre à contrôler nos passions qui s’enflamment au contact de l’autre… Cela ne pourra que nous rendre plus fort de savoir garder la tête froide même quand cela touche personnellement à une personne qui nous est chère. Les Jedis craignent l’amour parce qu’ils ont peur que cela ne les détourne de leur foi et de leurs convictions, qu’ils ne finissent par ne penser qu’à eux plutôt qu’aux autres. Les Siths eux craignent l’amour parce qu’ils fondent leur puissance sur des sentiments négatifs très forts, ouvrir la porte à ce genre de noble sentiment serait s’affaiblir soi-même. Je refuse de vivre dans la peur et de passer à côté de ma vie surtout.

Est-ce une erreur que de choisir ce chemin ? Je ne le saurai qu’en l’ayant emprunté moi-même, en ayant trouvé mes réponses et les connaissances que j’en retirerai après. A toi de me dire si tu veux me suivre dans cette aventure ou jouer la sécurité du confort des idéaux manichéens.


Et là je n’ai pas pu avoir de réponse immédiate, message de ce sale type avec qui on avait fait équipe pour une mission récente. Compétent mais pervers et aucun sérieux même dans le travail, c’était Zegmon Pent. Je n’oublierai pas son attitude, je me réserve d’ailleurs le droit de me venger pour ça un jour en lui jouant une petite surprise à mon tour… Foutu anarchiste !


Dernière édition par Nico Aries le Lun 9 Juil 2012 - 15:06, édité 1 fois


~ Swor Award du meilleur membre ~
Spoiler:
Jim Antilles/Honneur
Nico Aries
Nico Aries
Expert en la Matière
Nombre de messages : 640
Age : 32
Date d'inscription : 02/08/2010

Re: Chroniques Luxiennes

le Sam 7 Juil 2012 - 22:55
Pent. J’avais déjà essayé de voir le positif chez lui pour nouer une relation amicale avec lui. À chaque fois c’est comme s’il s’acharnait à détruire le peu de respect que je lui accordais. Il avait encore fait des siennes et il espérait sûrement qu’on le sortirait du placard dans lequel il avait été balancé. Son attitude était franchement insupportable. Oui, le confiner à un poste des plus subalternes sur un vaisseau était du gâchis. Non, l’avoir dans les pattes à nouveau ne serait pas appréciable.

J’hésitais, pesant le pour et le contre quant au sort que je suis réservais. Après quelques secondes silencieuses devant sa mine de vrai gosse content de sa blague, je me décidais à l’embaucher. Pourvu que Iala ne me tue pas après ça…

- J’ai une proposition pour toi. Responsable de la sécurité informatique de la Fondation Phénix, 150.000 crédits annuels (25.000 crédits par mois IRL), à prendre ou à laisser tout de suite.

Ses yeux s’éclairèrent rapidement et il afficha un grand sourire de rigueur. Je lui offrais dix fois le salaire moyen d’un technicien dans son domaine. Je me chargeais de lui poser tout un tas de petites barrières d’entrée cependant :

- Il y a quelques conditions à ce prix pour t’amuser avec tes jouets. D’une, c’est un contrat d’exclusivité que je te colle. Tu pourras faire des extras uniquement pour mes services quand j’en aurai besoin sinon tu devras te contenter de ton fixe. De deux, plus de conneries. Je veux du sérieux dans le travail et surtout que tu ne fasses rien qui puisse nous apporter des emmerdes avec la boîte, sauf si c’est une demande expresse de ma part. à la moindre incartade, tu es viré et tu disparais lors de la visite guidée d’une de nos usines qui fabrique de jolies boîtes de Corned-nerf pour les cantines impériales. De trois, un peu de classe et de tenue quand tu seras en représentation pour la compagnie.

Avec toute son arrogance et sa désinvolture habituelle il se permit d’en rajouter pour faire son intéressant.

- Et ce sera tout ? Parce que j’ai augmenté mes tarifs en baby-sitting, c’est qu’elle est turbulente la petite. On ne peut pas la quitter des yeux cinq minutes sans se faire la malle pour aller voir ailleurs si j’y suis. Pis y a l’inflation, tout ça…

Il aurait mieux fait de la fermer cette fois, vraiment… Quoique ça allait me permettre de régler nos comptes.

- Ah non j’oubliais…

Un bon crochet du droit plus tard, Pent avait le cul par terre, la lèvre inférieure entrouverte et sanguinolente.

- Tu peux considérer ça comme une prime pour l’affaire du Blaghast avec les intérêts et surtout une recommandation de ne plus essayer d’assommer ma femme pour la déshabiller et la mater sale pervers.

Ma femme. Ça me faisait encore bizarre de désigner Iala en cette qualité et pourtant j’en retirais une certaine fierté. Je me rassurais en me disant qu’elle n’était pas mal placée, que je ne me la représentais pas comme un trophée à exhiber. J’aida Pent à se relever en lui tendant la main et en lui disant qu’on était quitte maintenant et que cela ne tenait qu’à lui que nos relations se passent pour le mieux par la suite.

J’étais déjà parti loin en pensée. Je venais de réaffirmer ma « propriété » unique de la vue du corps nu de Iala mais ce corps et le fait de le posséder, ou du moins de le vouloir, nous avait posé quelques problèmes tout à l’heure. Je me demandais comment on allait dépasser ça d’un coup.


~ Swor Award du meilleur membre ~
Spoiler:
Jim Antilles/Honneur
Nico Aries
Nico Aries
Expert en la Matière
Nombre de messages : 640
Age : 32
Date d'inscription : 02/08/2010

Re: Chroniques Luxiennes

le Lun 9 Juil 2012 - 12:01
J’avais commencé à parler de ma vie passée dans ces petites perles de réflexion mais l’actualité me dépasse à chaque fois en ce moment. Je prends ces notes pour Iala surtout et j’avais oublié hier soir de le faire comme c’est devenu un petit rituel entre nous. J’y ai repensé cette nuit mais je n’ai pas pu me relever à le faire, mon bras était prisonnier de ma belle endormie alors je l’ai tout simplement regardée jusqu’à ce que je m’assoupisse à nouveau.

Tout ceci m’a fait constater deux choses avec le recul. D’une, la plus féministe des femmes quand elle est éveillée n’en restera pas la moins avide des bras et de la stature protectrice de son « mâle » une fois endormie. De deux, je n’ai rencontré que des manipulatrices de la Force depuis que j’ai repris mes voyages sauf un Gurlanin farceur. Encore que, le bougre prend le plus souvent l’apparence d’une vieille humaine ! Il semblerait que la mini jupe finisse par remplacer la bure traditionnelle d’ici quelques temps…

Si Tanak ne revient pas nous rendre visite plus souvent, j’espère que je trouverai quelque présence masculine apte à siéger dans un nouveau Conseil Luxien à l’avenir. Ce n’est pas par misogynie mais plutôt par rapport à l’aspect de harem que prendrait notre assemblée… Une femme me suffit amplement pour remplir mes jours et mes nuits. L’idée de reformer un vrai Ordre Luxien me travaille depuis quelques temps avec la fin de la formation de Iala et Nala. Nous pourrions être assez nombreux pour relancer tranquillement la machine, en prospectant un peu nous pourrions trouver quelques nouveaux talents et le système de santé de la Phénix servira de moyen de détection à long terme.

Plus j’y réfléchis et plus ça me semble possible, il suffit d’y mettre la volonté et les moyens. La première ne nous quitte pas et le reste est venu via la Phénix. Pour le lieu on aurait pu penser à Ambria que nous connaissons bien mais le lieu n’est pas propice à un grand projet, on pourra y installer une antenne peut-être. Je pense que deux solutions sont possibles pour quelque chose de grandiose : une mine de connaissance rassemblée ou un haut lieu de la Force. La première option me semble compliquée, les bibliothèques Jedi qui étaient les plus grands trésors ont déjà été pillées en quasi-totalité je pense. La seconde option est plus réaliste et moins sujette à concurrence. Encore que…

Lehon a été entièrement détruite et est devenue proprement invivable. Je cherche le symbole idéal et il y en a un qui me vient à l’esprit tout de suite : Ruusan et sa « Vallée des Jedis ». Ce titre est un peu mensonger parce qu’ils y a autant de spectres de Siths que de Jedis en ces lieux après la grande bataille qui les a opposés. La seule différence c’est que l’Histoire ne retient que le nom des vainqueurs… Enfin bref, cet endroit à cause de son passé pourrait bien être le plus puissant Nexus de Force que la Galaxie ait pu voir naître.

Il nous faudra batailler pour retrouver cette légende mais ça en vaut la peine sûrement. Je rêve d’en faire la plus grande bibliothèque rassemblant toutes sortes de savoirs des quatre coins de la Galaxie et surtout concernant la Force et son étude. Est-ce que ce projet sera un jour compris en dehors de mes coreligionnaires Luxiens par les autres manipulateurs de la Force ? Je n’en sais vraiment rien…

Il ne me restera qu’à penser au nouveau Conseil de l’Ordre Luxien et là un constat s’impose cruellement. Il nous manque des têtes, le genre de personnes qui relèvent le groupe par leur sagesse et leur expérience. Je ne suis pas un oisillon comme mes petites Luxiennes qui volent tout juste de leurs propres ailes dans l’étude de la Force mais je ne suis pas encore mûr pour incarner la sagesse.

Il me faudra des conseillers de valeur dans cette entreprise. Leem pourra en être une si on arrive à remettre la main dessus à partir de Belsavis mais elle ne suffira pas même si c’est le cas. Il ne reste plus de Luxiens de haut rang encore en état à part Tanak et peut-être un ou deux autres en cherchant bien. Ceux qui feraient les meilleurs candidats seraient des Jedis sur le chemin de la corruption du côté obscur depuis la chute de leur Ordre. Les Siths sont trop imbus d’eux-mêmes et de pouvoir pour faire marche arrière sur certains points et puis si la sagesse était une marque des siths ça se saurait. Ils ne sont plus que les chiens de l’Empire…

Des anciens Jedis donc… Leem a un profil parfait mais il n’en existe pas vraiment d’autre comme elle. La plupart des grands Jedis sont morts, il en reste sûrement quelques uns de cachés mais ils ne se laisseront pas convaincre comme ça. Maître Yoda était bien trop porteur de la doctrine Jedi pour s’en détourner, de même qu’Obi-Wan Kenobi. Le seul qui pourrait avoir été tenté par un chemin plus obscur sans avoir pour autant avoir sombré totalement est l’ancien Grand Maître du Conseil, Maître Windu. Lui pourrait être un renfort de poids pour l’avenir… mais concentrons nous sur sa vieille amie Leem pour le moment. Cette vieille femme aurait déjà beaucoup à nous apporter…


~ Swor Award du meilleur membre ~
Spoiler:
Jim Antilles/Honneur
Nico Aries
Nico Aries
Expert en la Matière
Nombre de messages : 640
Age : 32
Date d'inscription : 02/08/2010

Re: Chroniques Luxiennes

le Mer 11 Juil 2012 - 1:51
Ce matin était un de ces réveils délicieux auprès de ma petite brune. J’aime ces moments où tout semble baigner dans une quiétude sans fin ou sans fond. Si elle le pouvait je suis certain qu’elle nous enfermerait des semaines entières dans une bulle de Force pour que nous testions l’expression vivre d’amour et d’eau fraîche. Enfin bon, ces moments nous appartiennent et nous offrent des atolls de confort bien reposants dans la croisière tumultueuse qu’est la vie. Son corps contre le mien, elle m’éveille doucement de ses gestes attentionnés jusqu’à ce que sa main s’arrête et que la question tombe.

- Cette cicatrice sur ma cuisse hum ? Je te l’ai déjà dit, c’est pour ne pas oublier ce soir là… Le premier soir où je t’ai vue. Enfin pas vue, juste avec mes yeux parce que sinon ce serait avant sur Teta et pas sur Socorro. Disons que c’est la première fois que je t’ai vu comme une femme à part entière. Tu avais un peu trop bu je crois et tes pensées ont un peu débordé dans l’atmosphère. J’aurais du être outré, mal à l’aise, confus à la rigueur mais je n’éprouvais rien de tout cela. J’étais juste… excité. Ton attirance physique me gagnait aussi mais mon esprit de refusait à transgresser l’interdit.

Dans le cas où ton corps refuse de répondre à ton esprit, il faut le court-circuiter. Créer une douleur plus forte que le stimulus perturbateur m’a permis de reprendre mes esprits disons. Dans la situation présente, il s’agissait de refouler le désir charnel mais ça peut-être pour passer outre une peur incontrôlable ou compenser une autre douleur par exemple. En résumé je me suis planté moi-même une lame dans la jambe…

Avoir traversé des batailles, une guerre et tellement d’aventures pour se retrouver dans cet état de mutisme devant une jeune femme… Tu te rends compte de l’effet que tu me fais des fois ?


Et puis je me suis tu pour lui montrer concrètement. Ce matin nous avions un peu de retard sur nos plannings respectifs. On m’a attendu sur une holoconférence et elle n’a pas pu aller voir une maintenance mécanique qu’elle voulait voir avec Quagga alors elle a du reporter à plus tard. Iala pourra encore se moquer de moi et de mes réactions bizarres dans notre relation. C’est drôle c’est comme si je pouvais déjà l’entendre raconter ça à notre progéniture. Mais je m’en fiche, j’aime les réveils en douceur comme ce matin…


~ Swor Award du meilleur membre ~
Spoiler:
Jim Antilles/Honneur
Nico Aries
Nico Aries
Expert en la Matière
Nombre de messages : 640
Age : 32
Date d'inscription : 02/08/2010

Re: Chroniques Luxiennes

le Dim 15 Juil 2012 - 23:41
Les ombres de Lehon.

Aujourd’hui nous avons récupéré une jeune fille sur Nar Shaddaa. Elle restait toute seule avec la mort soudaine de son père sous nos yeux, un peu paumée mais bien décidée à aller de l’avant. Elle est effrayée quelque part mais son regard reste déterminé. Je me demande si j’avais le même à son âge, je n’étais pas dans une situation si différente que ça à l’époque. Mes 17 ans hum… cela remonte à tellement loin et pourtant je m’en rappelle encore comme si c’était hier.

Je venais à peine d’être élevé au rang de chevalier, le seul à avoir réussi les épreuves de mon groupe en fait. Il n’y a pas d’âge pour prouver sa valeur il paraît. A son âge j’apprenais la réalité de la guerre. D’abord la guerre sale, celle qui déchire les peuples en leur sein, la guerre civile. Ne pas savoir à qui se fier, combattre l’ennemi de l’intérieur, devoir tuer ou être tué alors qu’on ne croise que des têtes connues, je croyais que c’était l’enfer mais ce n’était que le début.

Je n’ai jamais trop compris ce qui s’était passé tout en haut de l’Empire et je m’en moquais bien. Jusqu’au jour où il y a eu cette embrouille avec Gwa qui a été retenue sur Lehon. Tout ce qu’il me reste ce sont des images de corps baignant dans leur sang, l’odeur des chairs brûlées et un vacarme énorme entre la panique des civils et le bruit des combats. Parfois, tout ça remonte à la surface quand un stimulus sensoriel analogue vient me perturber. J’ai tué tellement de soldats d’abord des nôtres, ensuite des impériaux…

Le plus dur a été de renoncer. Oui, renoncer à tout ce qui avait fait ma vie jusqu’alors. Tirer un trait sur les dix dernières années et fuir. Quitter cette planète et l’Empire Luxien qui tombait pour ne pas finir avec lui dans l’anonymat et l’opprobre. Mon chemin ne devait pas s’arrêter là, il me restait tant à découvrir. Je me souviens des derniers mots de mon ancien maître avant que je ne quitte la planète à bord d’un chasseur furtif. « Rappelle-toi de Lehon. Fais vivre le souvenir et la culture du peuple luxien et défend la vérité à notre sujet. C’est le gagnant qui écrit l’Histoire mais le perdant s’il est encore en vie peut toujours raconter sa version… »

J’ai fui. Loin, très loin, le plus loin possible. J’avais cet esprit de vengeance en tête et la propagande impériale n’a rien fait pour la calmer. J’ai voyagé quelques temps sans savoir trop où aller, me laissant porter là où la Force me déposerait. Finalement on revient toujours à ses origines. Enfin presque, je n’ai pas échoué sur Corellia mais sur sa fille damnée, Socorro…


~ Swor Award du meilleur membre ~
Spoiler:
Jim Antilles/Honneur
Contenu sponsorisé

Re: Chroniques Luxiennes

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum