Partagez
Aller en bas
Hayley R'izzan
Hayley R'izzan
Grand Spécialiste
Nombre de messages : 410
Age : 28
Date d'inscription : 14/08/2011

"Peace, it's what make us differents."

le Sam 30 Juin 2012 - 20:43
La Mer by Nine Inch Nails on Grooveshark

« And when the day arrives
I'll become the sky
And I'll become the sea

And the sea will come to kiss me
For I am going
Home

Nothing can stop me now »

    Assise, les deux jambes repliées, genoux tournés vers l'extérieur tandis que ses mains épousaient la forme de ceux-ci, la jeune femme se tenait dans une position de repos. Sa respiration était calme, devenait plus lente au fur et à mesure, détendue, se laissant aller à de longs soupirs. Le visage devint marbre, la posture imperturbable, les yeux clos, cachant les yeux d'un vert profond. Plus temps pour la tristesse. Plus temps pour la colère. Plus temps pour les émotions.

    Se laisser aller.

    Paix.

    C'était comme une vague de lumière qui, tout autour d'elle, s'avançait, inexorablement La Mer continuait son chemin, l'entourant, la dépassant, emplissant la pièce. Elle sentait cette vague monter en elle, chaque parcelle du liquide s'amonceler à sa peau, le contact était d'une douceur infinie, chaud tout autant qu'il était froid, elle en savourait par avance le goût de miel qu'il pouvait offrir, cette sensation de bien-être qu'elle offrait, de Paix intérieure... C'était comme une félicité, un printemps timide annoncé par des rayons de soleil qu'un peu de bonté aurait daigné amener sur sa peau. Elle se sentait partir, loin, loin de ceci, loin de cette galaxie, loin d'elle, elle était autre part, un monde où elle flottait, ou la Mer était une immense vague de lumière comme elle avait put en voir jadis, alors elle se laissa emmener jusqu'au liquide, par un précieux zéphyr, ses paupières closes. La sensation était grisante, quelque chose que l'on ne pouvait sentir d'aucune autre façon.

    A cette instant elle se sentait plus Jedi que n'importe qui, elle sentait toutes ses émotions s'amenuiser, elle se sentait se purger d'une partie de sa part obscure, celle qui était en elle, toujours. Elle n'était pas une Sith, non, elle n'adhérait à aucune de leurs théories, le pouvoir personnel elle n'en avait cure, tout ce qu'elle voulait c'était aider les autres. Pourtant elle avait ses démons, bien plus prenants que ceux qui touchaient Cal ou Ian, les siens la dévorait parfois si intensément qu'elle ne pouvait s'en détacher, alors sa seule obsession était de se défouler, sabre à la main.

    Mais plus là, là elle n'était que paix, elle se sentait comme aspirée à travers la Force, la parcourant d'une certaine manière, à cet instant plus qu'à un autre elle ressentait combien l'Ordre ne s'était pas trompé.

      « Il n'y a pas de chaos, il y a l'Harmonie. »


    Dans cette posture, alors qu'elle méditait et faisait paix en elle, elle ressentait combien sa présence entrait en harmonie avec le reste de la galaxie, avec la Force. A cet instant elle s'agençait parfaitement dans l'ordre de la galaxie, correspondait à l'engrenage parfait qui menait la galaxie à bien. Elle était un agent de la Force, elle était bien...

    Et puis quelque chose se déclara, une présence dans la Force étrange mais pas inconnue, elle semblait tellement floue, tellement changée... Qu'était-ce ? Cette signature dans la Force l'intriguait, elle ne semblait si familière et si différente à la fois... Elle se laissa aller à la piste, comme d'autres auraient pu suivre des lapins blancs, elle sentait des vents balayer ses cheveux, la parcourir tout en la faisant grelotter de chaud, elle était à présent sur une plaine enneigée, devant se dressait un bâtiment ancien construit dans quelques traditions d'une espèce depuis longtemps disparu, ses jambes nues s'enfonçaient dans la neige, plus elle avançait, plus il lui semblait que le sol était profond, tant et si bien qu'au bout de quelques minutes seule sa tête restait à la surface de cette mer de neige, d'abord tentée de se débattre pour ressortir de la glace qui l'entourait, elle se rendit compte que son avancée n'était plus entravée et que le froid, malgré sa totale nudité, ne l'atteignait guère. Elle continua son chemin pour arriver enfin sur les marches, ses yeux se posèrent sur l'antique structure tandis qu'elle frissonnait, elle posa son pied sur la première marche et le bruit fut aussi retentissant qu'un grondement, alors derrière elle la neige se mit à tanguer, ourler, bouger comme la mer qu'elle était, se fracassant dans des gestes désespérés vers le bas des marches, Hayley détourna son regard de ce qui était derrière elle, pour le porter vers les immenses portes de bois travaillé qui se présentaient devant elle. Elle avala sa salive avec difficulté, puis posa son pied sur la seconde marche et à ce moment chaque pas fait semblait comme une vie de passée, un temps infini s'écoulait devant elle et derrière elle était relégué une période aussi finie. Elle soupira, et son souffle causa une brume blanchâtre s'élevant en spirale. Enfin, elle arriva au sommet des marches, elle trouva les immenses portes, puis Cal, sur le côté, son éternel sourire de gamin aux lèvres, elle s'approcha de lui, il lui prit la main et l'emmena vers la porte.

    Était-ce lui qu'elle avait sentit dans la Force ? Immédiatement elle sut que non, Cal toucha la porte qui s'ouvrit, puis lâcha sa main, son regard lui enjoignait de se rendre à l'intérieur, seule, là se trouvait une chose qu'elle reconnaissait, mais la lumière, cette lumière pleine de chaleur réconfortante l'entoura, puis elle reconnut. Une voix qu'elle n'avait pas entendu depuis presque des siècles...

      « Hayley... »


    Ses yeux s'ouvrirent aussitôt, son cœur en proie à un trouble.

    Il était là.





Swor Award du meilleur Rôliste
Spoiler:
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum