Aller en bas
Acédie
Acédie
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 01/09/2010

Alignement Empty Alignement

le Ven 7 Oct 2011 - 1:57
Pourquoi ce topic, et pourquoi ici ?

La réponse est simple, SWOR étant un forum rp j'ai trouvé intéressant d'en parler et pourquoi pas d'intégrer les alignements à nos personnages même si le tempérament de nos profils correspond plus ou moins à ces fameux alignements.
Pourquoi ici ? c'est à la fois une suggestion et un topic d'information sur l'univers du rôle play.




  • L'alignement, c'est quoi au juste ?


Alignement Images?q=tbn:ANd9GcSQfaJmuuRahODrgRdvJnvj6jsfLrZBmRRwsytSKE5BWeBJILkURg
L'éthique et la morale
    "L'alignement est [...] une classification sommaire de la moralité et de l'état d'esprit d'un personnage, dans le but d'enrichir sa personnalité et, par extension, aider à son interprétation."
    -Wikipedia

    Dans beaucoup de jeux de rôles on trouve un attribut alignement, comme neute mauvais, loyal bon, chaotique neutre. Souvent, pour ne pas dire tout le temps, on se base sur la classification de Donjons et Dragons.

    Dans cette classification, on distingue la morale (bonne ou mauvaise) ainsi que l'éthique (loi et chaos). Et quand on cite l'alignement d'un personnage, on emploie l'ordre suivant : éthique puis morale. Ainsi, un personnage que l'on qualifiera de Chaotique Bon (ou CB) aura une éthique chaotique et une bonne morale. Le croisement de ces deux attributs auxquels on ajoute la neutralité nous donne 9 alignements que j'expliciterais plus tard.


  • De l'éthique et de la morale


  1. L'éthique

    Dans le monde du rôle play, l'éthique se définit comme étant la façon de penser d'un personnage envers les autres. C'est en quelque sort son propre regard sur le monde qui l'entoure.
    Une bonne éthique vise à répondre à la question suivante : "Comment agir au mieux ?" (Cf. illustration)

    - Ainsi, un personnage loyal suivra les lois en les respectant et suivra à la lettre toute hiérarchie.
    - Un personnage chaotique, à l'inverse n'aura de règles que les siennes même si elles peuvent être en accord avec les lois instaurées. Ce n'est donc pas parce qu'un personnage a une éthique chaotique qu'il s'agit d'un personnage mal intentionné.
    - Un personnage neutre est en quelque sorte un personnage indécis, dont les pensées sont mitigées entre loyal et chaotique, il pourra suivre quelques lois et en enfreindre d'autres.
    Alignement Images?q=tbn:ANd9GcT___JgXSUoOGbcVjrLi1--WdiZZilTWfxv7RG2CR5FNm3FHe7N
    Le "triangle de l'éthique"


  2. La morale

    Si l'éthique est assimilée à la façon de penser d'un personnage, la morale serait plutôt comparée à la façon réelle d'agir de ce personnage, son attitude face aux autres en somme. La morale correspond donc en quelque sorte aux notions de bien et de mal.

    - Un personnage bon sera ce qu'on appelle un très bon samaritain : c'est typiquement le personnage qui ira aider son prochain et même le monde entier.
    - Au contraire, un personnage mauvais même s'il ne va pas obligatoirement faire directement du mal aux autres ne sera pas affecté quant à leur sort : c'est un personnage qui se moque de la vie ou de la mort d'autrui.
    - indépendament, le personnage neutre ne se mêlera pas des affaires des autres ou alors fera un pale condensé de bonnes et de mauvaises actions. Dans ce dernier cas on peut citer l'exemple du Jedi noir qui va tuer du monde pour sauver des vies : il ne sera ni bon car il tue du monde, ni mauvais car il sauve des vies, ce sera un personnage neutre.



  • Les différents alignements


  • Loyal bon (LB) « le croisé »

    Les personnages de cet alignement croient qu'une société ordonnée, puissante, avec un gouvernement bien organisé, peut améliorer les conditions de vie du plus grand nombre. Pour y parvenir, il est nécessaire de créer des lois et de s'y soumettre. Lorsque le peuple respecte les lois et s'entraide, l'ensemble de la société prospère.
    Par conséquent, les personnages loyaux bons, recherchent ce qui est plus avantageux pour la majorité et ce qui cause le moins de dommage.
    Un employé honnête et travailleur, un PcI bon et avisé ou un 1er consul sévère mais juste sont autant d'exemple d'individus loyaux bons

  • Neutre bon (NB) « le bienfaiteur »

    Ces personnages croient qu'un équilibre des forces est important, mais que les intérêts de la loi et du Chaos n'excluent pas le besoin d'agir pour le bien.
    Étant donné que l'univers est immense et qu'il contient de nombreux êtres dont les aspirations diffèrent. La poursuite déterminé du bien ne bouleverse pas l'équilibre, elle pourrait même le préserver. Si encourager le bien signifie apporter son soutien à une société organisé, alors il ne faut pas hésiter.
    Il en va de même si le bien implique le renversement de l'ordre social existant, l'ordre social en lui même ne recélant aucune valeur propre.
    Ainsi un policier désobéissant aux ordres qu'il sait injuste provenant de son supérieur hiérarchique constitue un exemple de personnage neutre bon.

  • Chaotique bon (CB) « le rebelle »

    Les personnages Chaotiques bons sont des individualistes possédant une forte propension à la gentillesse et à la bienveillance. Ils croient à toutes les vertus de la bonté et du droit, mais ils ne recourent peu aux lois et aux règlements. Ils ne sont d'aucune utilité pour ceux qui "essaient d'entrainer les gens et leurs dires ce qu'ils ont à faire."
    Leurs actions sont guidés par leurs propres critères moraux qui , bien que tourné vers le bien, ne sont pas toujours en parfait accord avec le reste de la société.
    Un pionnier courageux toujours prêt à se déplacer face à l'avancée des colonisateurs qui le suivent à la trace ou bien encore un justicier solitaire illustrent parfaitement l'état d'esprit du chaotique bon

  • Loyal neutre (LN) « le juge »

    L'ordre et l'organisation revêtent une importance considérable pour les personnages de cet alignement. Ils croient en un gouvernement puissant et bien organisé, qu'ils s'agisse d'une tyrannie ou d'une démocratie bienveillante.
    Les avantages de l'organisation et de la discipline compensent les problèmes moraux soulevés par leurs actions.
    Un inquisiteur déterminé à trouver les traitres à n'importe quel prix ou un soldat qui ne remet jamais en cause les ordres constituent d'excellents exemples d'un comportement loyal neutre.

  • Neutre (N) « l'indécis »

    Les personnages véritablement neutres croient à un équilibre ultime des forces et refusent de considérer les actions comme étant soit bonnes, soit mauvaises. Étant donné que la majorité des individus émettent des jugements , les personnages véritablement neutre sont très rare....
    Ils font tout leurs possibles pour éviter de prendre parti des forces du bien ou du mal, de la loi ou du Chaos;
    Leur tache étant de veiller à ce que toutes ces forces demeurent dans une confrontation équilibrée.
    Ainsi les personnages véritablement neutres sont parfois contraints à des alliances plutôt spéciales.
    Dans une large mesure, ils sont obligés de se ranger du coté des opprimés quelle que soit la situation, changeant même parfois de camp lorsque le perdant devient gagnant....
    Ce type de personnage essayant d'empêcher qu'un des 2 camps ne deviennent trop puissant.
    Les personnages vraiment neutre sont à l'évidence très rare dans le monde.

  • Chaotique neutre (CN) « l'esprit libre »

    Les personnages Chaotiques neutres ne croient pas à l'ordre, y compris dans leurs propres actions.
    Selon ce principe directeur, ils ont tendance à suivre leurs caprices du moment. Le bien et le mal n'entrant pas en ligne de compte lorsqu'il s'agit de prendre une décision.
    Il est très difficile de traiter avec des personnages Chaotiques neutres. Ils sont connu pour leur manque de fiabilité et rares sont ceux qui osent se fier à eux.

    En faite cette instabilité fait que ce trait de caractère est la seule chose qui soit fiable en eux. Cet alignement est peut être le plus dur à jouer car relativement peu apprécié des autres joueurs qui auront du mal à vous accorder leur confiance, confiance que tôt ou tard vous finirez par trahir.

    Les lunatiques et les "schizophrènes" sont en réalité des Chaotiques neutres.

  • Loyal mauvais (LM) « le dominateur »

    Ces personnages croient à l'utilisation de la société et de ses lois dans leur propre intérêt. L'ordre et l'organisation élèvent ceux qui méritent de régner, tout en établissant une hiérarchie clairement définie entre les maitres et les serviteurs. Dans cette perspectives, les personnages loyaux mauvais appuient les lois et les sociétés qui protègent leurs intérêts.
    Si quelqu'un est blessé ou souffre à cause d'une loi qui profite à des personnages loyaux mauvais..tant pis pour lui...
    Les personnages loyaux mauvais obéissent aux lois par peur du châtiment.
    Dans la mesure où ils peuvent être contraint d'honorer un contrat ou un serment qui leur est défavorable, les personnages loyaux mauvais font généralement preuve d'une grande vigilance avant de donner leur parole.
    Une fois cette parole donné ils la respecteront, sauf si ils trouvent parmi les lois un moyen légal de ne pas le faire.
    un tyran à la main de fer et un marchand sournois et avide offrent de parfaits exemples de personnages loyaux mauvais.

  • Neutre mauvais (NM) « le malfaisant »

    Les personnages neutres mauvais s'intéressent principalement à eux même et à leurs propres progrès. Ils ne voient aucune objection particulière à travailler en groupe ou seuls.
    Leur seul souci est d'avancer. Si il existe un moyen rapide et simple de tirer profit de quelque chose que ce soit légal,douteux ou manifestement illégal, ils l'exploiteront.
    Bien que les personnages neutres mauvais n'aient pas l'attitude du chacun pour soi, propre aux personnages chaotiques, ils n'ont aucun scrupule à trahir leurs amis et leurs compagnons pour quelques profit personnel.
    Leurs allégeance est généralement basée sur la puissance et l'argent, ce qui les rend assez réceptif aux pots de vins.
    Un mercenaire sans scrupule, un voleur ordinaire et un informateur hypocrite qui livre les gens aux autorités pour se protéger et se faire valoir illustrent parfaitement les personnages neutres mauvais.

  • Chaotique mauvais (CM) « le destructeur »

    Ces personnages sont un fléau pour tout ce qui est bon et organisé. Les personnages chaotiques mauvais sont motivés par l'appât du gain, la puissance personnel et le plaisir...
    Ils n'ont aucun scrupule à s'emparer de ce qu'ils veulent par tous les moyens possibles. Les lois et les gouvernements sont les outils des faibles incapables de se débrouiller par eux même.
    Les forts ont le droit de prendre ce dont ils ont envie et les faibles sont là pour se faire exploiter.
    Lorsque les personnages chaotiques mauvais se regroupent, ils ne sont motivé non pas pour le désir de coopérer, mais plutôt par le besoin de se défendre contre les ennemis puissants.
    Seuls de très fortes personnalités peuvent maintenir la cohésion d'un tel groupe....
    Dans la mesure où le pouvoir est basé sur la force brute, un chef est susceptible d'être remplacé au moindre signe de faiblesse par celui qui saura prendre sa place par tous les moyens.
    Les boucaniers, tueurs en série et autres monstres assoiffés de sang illustrent parfaitement les personnages chaotiques mauvais.



Sources : wikast.net et wikipedia.fr


  • Quel rapport avec SWOR ?


SWOR est un jeu de rôle, dans un jeu de rôle, on incarne un personnage ou plusieurs avec une personnalité bien propre à eux-mêmes.

Un personnage créé de toutes pièces par un joueur peut avoir un alignement choisi par le joueur, mais en ce qu'il concerne les personnages déjà existants comme Dark Vador, Garn Bel Iblis et autres personnages de l'univers étendu, ils ont déjà une personnalité bien à eux.

Définir un alignement à un personnage ou un autre permettrait donc à tout joueur de savoir comment faire réagir son personnage. Si un personnage fictif X est épargné par une réflexion complexe sur sa personnalité, les personnages de l'univers de Georges Lucas ont déjà une façon de réagir à des choses et d'autres. Par exemple, un officier impérial fait mal son boulot : Vador ne lui dira pas "tant pis c'est pas grave", cela paraîtrait très étrange après ce qu'on voit de lui dans l'épisode V.

Je pense qu'utiliser un tel système d'alignement aiderait un joueur quelconque à mieux s'approprier un personnage de la saga et donc à avoir un jeu plus fidèle à ce personnage.

D'autre part, je trouve ce système d'alignement plus précis que celui existant, et peut-être que l'utiliser permettrait aussi de mieux identifier nos personnages.


Dernière édition par Acédie le Dim 9 Oct 2011 - 20:10, édité 2 fois


Toi aussi Invité, tu seras pris de torpeur et ton esprit connaîtra l'Acédie.

Contact

Spoiler:
Maetel // Neese
Justice
Justice
Maître du Jeu ▪
Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 15/11/2010

Alignement Empty Re: Alignement

le Ven 7 Oct 2011 - 13:52
Coucou, j'ai bien conscience que la fiche de proposition n'est pas finie, mais j'ai lu tout ce qu'il y avait d'écrit, et je me posais la question :
Sachant l'alignement est influé par les actions du personnages, et inversement (en d'autres termes, si plus on est méchant, plus on fait d'actes méchants, et plus on fait d'actes méchants, plus on devient méchant).
A quoi sert un tel système dans la mesure où cela dépend entièrement de la capacité du joueur à respecter le caractère et la vision du même qu'il a LUI MÊME créé pour son personnage ? En quoi ton système le contraint t-il à se conformer au caractère de son personnage ?

Pour m'être longuement penché sur les Jedi et les utilisateurs de la force, je me suis aperçu que beaucoup de joueurs, parmi les forceux mais aussi parmi les criminels tendaient vers le choix qui les contraignait le moins moralement parlant, c'est à dire la voie du milieu que je qualifierai de : Méchant au grand coeur, au lieu de jouer des personnages foncièrement immondes ou foncièrement gentils.

Ce n'est pas vraiment une question de règles, c'est une question de détermination personnelle à jouer un personnage tel qu'on l'imagine et pas tel qu'on imagine qu'on aurait peut être réagi à sa place dans des conditions fictives.

J'ajouterais à ceci que 9 choix d'alignement ou rien, c'est pareil. Prenons le cas du "Chaotique Bon = Le rebelle".
Un joueur qui commet un meurtre d'impérial, a dérogé à la loi. En soi il respecte sa caractéristique de chaotique. Mais en quoi l'assassinat fait-il de lui une bonne personne, ou du moins pas une mauvaise personne dans le cas supposé où il agirait en situation de légitime défense ?
Je ne veux pas connaître la réponse, je soulève juste ce point pour te montrer que ton système, à mon humble avis n'apporte rien d'autre que l'ajout de questions philosophiques de fond, pour la plupart insondables.

Nouveau cas : Prenons le cas d'un Rebelle et d'un Impérial dans une pièce. Ils se battent, l'Impérial gagne, le rebelle est à l'agonie.
L'Impérial en question se trouve avoir une morale orientée : Bon (choix personnel). Qu'est-ce qu'il fait ? Il va secourir le Rebelle qu'il vient de massacrer au nom de sa morale personnelle ? Ou il se place en tant que Soldat et il le laisse mourir parce qu'ainsi va le cours de la guerre (et qu'il a sans doute des ordres). Le respect d'un ordre fait de lui quelqu'un de loyal, mais pas quelqu'un de mauvais, d'un point de vue impérial, il a même porté secours à sa faction. Dans cette situation, l'Impérial récupère l'alignement: Loyal Bon (Croisé) alors qu'il a assassiné un être de sang froid. Dans la doctrine Star Wars (si l'on peut l'appeler ainsi), laisser mourir sciemment un être que l'on a la capacité de sauver mène au côté obscur. Est-ce qu'un personnage croisé (Loyal Bon, > Qui respecte les règles et qui aide son prochain) peut réellement aussi être du côté obscur ? Cela me paraît extrêmement difficile.

De plus, ton système ne s'applique que difficilement aux personnage ayant sciemment choisi d'enfreindre la loi, ou les mercenaires. Ces personnages en premier lieu dans une logique de cout/avantage (avantage souvent financier). Et dans cette logique intervient en second plan des questions éthiques.
Exemple: Je suis un criminel, je veux gagner de l'argent (décision intéressée). Je peux vendre de la drogue, tuer des gens sur contrat ou vendre des esclaves. Mon éthique personnelle m'interdit de trafiquer des êtres humains, mais pas de les tuer. Je renonce donc au trafic d'esclave, mais je deviens assassin.

Tu le places où celui là ?

Bref, si l'intention de départ est louable, la vérité c'est que les décisions des joueurs appartiennent entièrement aux joueurs, et qu'un tel système établit certes une nomenclature, mais une nomenclature qui n'a absolument aucun effet contraignant de manière effective. L'alignement, c'est le joueur qui le conçoit. Je veux jouer un personnage méchant, je m'engage à ne pas lui faire aider des vieilles. Un méchant qui aide des vieilles, c'est un gentil (ou alors c'est un faux-jeton mais c'est un autre souci).

PS : A ceux qui auraient la mauvaise idée d'essayer d'utiliser mon argumentation pour remettre en cause la Fiche Force, je vous fais la réponse préventive : La Fiche Force ne vise pas à déterminer votre alignement, mais à encadrer l'utilisation de la force et du sabre EN FONCTION de l'alignement que vous avez choisi.

Merci de m'avoir lu Wink.


Alignement Justsi11
Alignement Sans_t11
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum