Aller en bas
Lux Bontéri
Lux Bontéri
Bon Connaisseur
Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 06/05/2011

La Confédération des Nations Libres Empty La Confédération des Nations Libres

le Dim 7 Aoû 2011 - 21:16
CONFEDERATION DES NATIONS LIBRES:
L'OTA est fondée en 14 après l'avènement de l'Empire
L'OTA est détruite en 15 après l'avènement de l'Empire
L'OTA est recrée en 17 après l'avènement de l'Empire
L'OTA fait place à un nouveau mouvement : la CNL en 18 après l'évènement de l'Empire


La Confédération des Nations Libres Logo_o10
Le logo de l'Organisation, peint sur la Coque du OTASBS Phoenix, aussi connu sous le nom de Faux jeton.

Nom : Confédération des Nations Libres, anciennement Organisation du Traité de l'Antares, OTA, Alliance du Phénix
Anciens noms : Pour certains Confédération des Systèmes Indépendants ou encore Vestiges Séparatistes, plus prosaïquement découlant de l'Alliance Rebelle et d'idéaux plus propres à des Mouvements Internes de l'Alliance tels que le Mouvement pour la Libération (MPL).
Régime Politique : Organisation Internationale à Modèle d'Alliance.

Cette organisation est le fruit du RP le plus total. L'ensemble des faits qui vous sont narrés ici sont donc tous issus du RP, ou de zones d'ombres convenus entre joueurs concernés et admins, et comblés par l'œuvre de ces derniers.

I) La Naissance de l'Organisation :

La Confédération des Nations Libres Org_ac10
L'OTA trouve une part de ses idées Fondatrices dans l'ex-CSI
L'Organisation du Traité de l'Antarès voit ses origines dans un certain idéal confédéré venu tout droit de la Guerre des Clones. A cette époque, ses membres actuels se trouvent cependant de part et d'autres des barricades et bien souvent, s'affrontent. Il ignore pourtant que leurs idéaux sont très proches. Dans le camps des Républicains, l'on trouve principalement des mondes convaincus de la légitimité des Réclamations Séparatistes, mais totalement Lucides sur les buts réels du compte Dooku et des Megacorporation qui le soutienne. Dans le camps Séparatistes, l'on trouve des peuples en ayant plus qu'assez des centralisations et des pouvoirs outranciers accordés à Coruscant, et souvent bien loin des réclamations et des problèmes du peuple et de la Bordure Extérieure. Ces peuples réclament de pouvoir gérer leurs mondes eux-mêmes avec leurs propres volontés.

A la chute de la République, en 22 avant la bataille de Yavin, l'Empire Galactique renverse la République et instaure une dictature bien pire que ce que pouvaient estimé l'un et l'autre bord. Ces planètes plient l'échine et se rendent, beaucoup le payent très cher. Elles rejoignent alors la RRJ dans certains cas, comme celui de Sullust, ou d'Utapau, et dans d'autres, préfèrent la voie du Silence le plus total, attendant patiemment leur heure.

Au sein de l'Alliance Rebelle, par la suite, tout n'est cependant pas Rose. Les représentants Sullustéens, dirigés par leur sénateur, Nash Tor, se montrent régulièrement opposés aux volontés de rétablissement d'une République par les leaders Alderaaniens et Corréliens. Ils prennent beaucoup de place dans l'organisation et parviennent même à occuper les principaux postes militaires. La Crise de Sullust, et l'absence d'une assistance réelle de l'Alliance à leur planète, alors même que de nombreux anciens soldats de l'Armée Sullustéenne avaient intégré l'alliance, causera le schisme entre les deux Groupes. Les Sullustéens, suivit par les Bothans du clan Ilya et les Pau'ans quittent l'Alliance et recontactent leurs vieux amis datés de la guerre des clones, tels que les Nosauriens, les Bakurans et bien d'autres planètes principalement localisées dans la Voie Correlienne Rimma. Ils signent un traité baptisé sobrement "Traité de l'Antarès", du nom du croiseur de guerre dans lequel il fut établit, marquant la naissance de cette organisation.
La Confédération des Nations Libres Event_10
Mais le plus gros de sa pensée Politique provient des peuples qu'elle a trahit, comme les Nosauriens.

II) La Guerre de la Voie-Correlienne Rimma et la Fin de l'OTA :

La Confédération des Nations Libres Planet11
Sullust, le Monde d'origine du Sénateur Tor, se trouve dans la Voie Correlienne Rimma.

Dans la Voie Correlienne Rimma, l'OTA se concentrera d'abord sur la protection de ses intérêts et la constitution d'une série de bases, qui permettent rapidement à ses petites flottes d'agir dans toute la Région. Elles mènent une guérilla extrêmement dure à l'Empire Galactique autour de Sullust mais ne parviennent pas à briser le blocus de la planète. L'Empire causera par ailleurs involontairement la fin de l'Organisation en décrétant plusieurs lois au niveau de l'Etat Fédéral qui devaient forcé l'OTA à ne plus protégé un seul monde, mais une vingtaine, avec des moyens ridicules.

Les engagements pris par le Sénateur Tor lors du Congrès de l'Antarès l'obligent à disperser ses forces afin de protéger ses alliés. Que ce soit sur Bakura, Eriadu, ou Sullust, il n'a pas les moyens de livré une véritable guerre à l'Empire Galactique. Au fil du temps, ses ressources s'épuisent sans qu'aucun réel succès ne soit rencontré. Il échoue à protéger ses très nombreux alliés qui ne peuvent plus non plus lui fournir de moyen et l'OTA finit par se disperser aux quatre vents. De multiples petits organismes indépendants luttent à présent de leurs cotés, et un à un, ils sont éliminés par l'Empire Galactique, faute d'une aide quelconque.

III) Le crépuscule du Sénateur :

La Confédération des Nations Libres Org_es10
"Le Chemin de l'Histoire de mon peuple est pavé de milliers de morts. Mais tout ces Sullustéens sont morts debout, en refusant l'Hégémonie Impériale ; dans l'Honneur et dans la dignité."
Nash Tor
Le Sénateur Tor quitte alors sa base secrète de Nébula-1, qui n'est plus peuplée à l'époque que par une centaine d'homme et s'enfuit dans l'espace Hutt, ayant ainsi espoir d'échapper à l'Empire, et de trouver des sources de financements moins "luisantes" dans le commerce d'armes ou d'épices. Il est malheureusement arrêté par un Destroyer Stellaire Impérial en orbite de Tatoinne, ou son Croiseur Liberator est détruit par les Impériaux. Seul vingt hommes en réchappent à bord d'une capsule de sauvetage.

Sur Tatoinne, Nash Tor tente de continuer la lutte. "Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux" disait-il. Il rêve alors surtout d'être tué par l'Empire, peut-être que les siens sauront faire de son nom un Martyre ?

Le Salut lui vient d'un Corsaire de l'Alliance Rebelle, lui aussi abattu en orbite de Tatoinne. Ce Corsaire surnommé William Kid, mais dénommé Aleksei Freig (il ne portait plus ce nom depuis des années cependant) sympathisa avec l'ancien Sénateur et militaire Rebelle. Et au terme de quelques mois de lutte côte à côte, Aleksei et Nash convinrent d'un plan de relance du mouvement Confédéré. La Prime sur la tête de Nash Tor s'élevait à la modique somme de dix millions de crédits. De quoi rendre n'importe quel homme riche comme Crésus, et d'installer sur n'importe quel monde pour couler une vie tranquille jusqu'à la fin de ses jours.

Cependant Aleksei était d'abord un homme d'honneur. Certainement pas un idéaliste, probablement même pas un démocrate, mais un homme de principe. Il accepta. Il embarqua Nash Tor avec lui pour le livrer à l'Empire sous le nom d'Altam Stirvel et empocha quelques dix millions de crédits.

Nash Tor ne parla jamais. Il avala la capsule de cyanure qu'il dissimulait dans sa fausse dent et mourut pendant son transfert vers Prakith. A cet instant, l'Empire commença à comprendre qu'il s'était fait joué par le Sullustéen, même dans la Mort il continuait à leur picoter la nuque.

Quand à Altam Stirvel, on entendit plus jamais parler de lui. Un certain Alekseï Freig (dont on avait plus entendu parler depuis plus de six ans) racheta une compagnie minière établit en dehors des juridictions impériales, dans la ceinture d'astéroïdes de Cron Drift. Il devint ainsi actionnaire principal de l'ORE, son arme vers la réussite.
La Confédération des Nations Libres Ship_d10
Le Sénateur est mort comme il a vécu.
Shua Shan alias Miya Tesmaren


IV) De l'OTA à la Confédération des Nations Libres

En 17 après l'avènement de l'Empire, Aleksei Freig rencontre Lux Bonteri. Ces deux personnalités partagent le même idéal... ou presque. Aleksei Freig veut créer une OTA de nationalistes et de chefs d'entreprise, basée sur une domination par l'économie.
Lux Bonteri, lui, partage l'idéal de sa mère, Mina Bonteri, Sénatrice Séparatiste assassinée par les sbires du Comte Dooku car trop pacifiste. Pour Lux Bonteri, l'OTA est terminée, finie, c'est l'organisation du défunt Nash Tor. Maintenant doit se constituer une Confédération : la Confédération des Nations Libres.

Contrairement à l'OTA qui est une organisation plutôt arrogante, nationaliste et renfermée sur elle-même, la CNL prône l'ouverture, la solidarité et l'union. Cela n'en reste pas moins une confédération, mais beaucoup plus ouverte que l'OTA.
Raxus est la capitale de cette Confédération. Pacifiste mais conscient que l'Empire ne tombera que par la lutte armée, Lux Bonteri veut lever une véritable faction plus durable que ne le fut l'OTA. Prenant ses racines dans la philosophie séparatiste et dans celle de l'OTA, le Sénateur de Raxus y met une dose de solidarité. La Confédération des Nations Libres n'est pas l'OTA, même si on peut la considérer comme sa descendante.

La CNL s'est formé à l'occasion d'une grande réunion sur Raxus où les Etats partisans de la nouvelle organisation se sont joint par le "Traité de Raxus".
Malheureusement pour la toute jeune CNL, le fait d'avoir un Consul Humain et son changement de politique par rapport à l'OTA lui a fait perdre de nombreux alliés tout en renforçant ses liens avec d'autres mondes. Pour elle, tout est désormais à prouver...


V) Structure de la Confédération des Nations Libres :

Contrairement à l'OTA, qui n'avait pas de réelle structure politisé, la CNL a très vite établi le fonctionnement de la futur association galactique.

La Confédération est une association d'Etats-Mondes, mais aussi de diverses entreprises sympathisantes au mouvement. Comme toute organisation de ce genre, elle stipule que tout gouvernement est souverain sur son propre territoire et ne se trouve sous aucune autorité supérieure.
La Souveraineté sur le plan interne désigne le droit de l'Etat d'imposer sa volonté à l'intérieur de son territoire en édictant des lois/normes et en donnant des ordres aux citoyens tout en pouvant recourir, le cas échéant, à des moyens de contrainte. Ces moyens peuvent, si nécessaire, s'étendre à l'utilisation de la force publique (police ou armée), utilisation qui reste le monopole de l'Etat.

D'un point de vue extérieur, l'Etat Souverain n'est soumis à aucune autorité supérieure, que ce soit une organisation ou un Etat étranger. Il ne sera tenu par des obligations vis-à-vis des autres Etats que si, et dans la mesure où il y a souscrit, par exemple par traité. C'est le principe de l'égalité souveraine des Etats.

L'Etat-Monde exerce son pouvoir sur un territoire donné. Le territoire de l'Etat est l'entièreté de la planète sur laquelle il exerce son pouvoir souverain ainsi que, éventuellement, sur le système solaire à laquelle il appartient à la condition qu'aucune autre forme de gouvernement y vive également.

Chaque Etat-Monde doit se soumettre à un Traité commun : Le Traité des Droits des Etres dans laquelle tout Etre intelligent est égal, quelque soit sa race, son âge, son sexe, sa religion... et est détenteur de ces droits (droit de vote, d'expression, etc... à paraître plus tard).

Les Entreprises, sont quant à elle, des membres à part entière de la CNL. Elles sont le coeur économique de l'organisation et pourront trouver en son sein de nombreux avantages uniquement à la Confédération. Mais, au delà de leur profit et tout comme les Etats-Monde, elles se battent pour leur autonomie et pour empêcher l'ingérence bien trop courante du régime Impérial dans leurs affaires.
Elles trouveront en la CNL un partenaire de choix pour toutes ses futures transactions marchandes.

Chacun de ses membres n'est lié entre eux, au delà des intérêts commerciaux et politique, par les institutions communes qui composent la CNL.


Chacun des Etat-Monde est invité à prendre parole au sein du Sénat Confédéré où seront édicté lors de grandes rassemblées des lois communes.
Chaque Etat-Monde possède une voix, au même titre que tout les autres, au sein du Sénat Confédéré.
Les Entreprises ralliées à la Confédération des Nations Libres peuvent observer et participer aux débats du Sénat Confédéré mais ne détiennent aucun pouvoir politique. En ce sens, elles n'ont pas le droit de vote au sein du Sénat.
Bien que n'ayant pas le privilège de vote, les entreprises sont des alliés indispensables dont il est vital de rester à l'écoute, ce pourquoi ils détiennent des sièges en tant qu'observateur au sein du Sénat.

Spoiler:
HRP : Ce texte est largement tiré (pour ne pas dire copié) d'un livre de droit : "Le droit comme idéologie : Introduction critique au droit Belge" d'Olivier Corten et Annemie Schaus
[/justify]


V) Informations Diplomatiques :

Alliés :

Alliance Rebelle :
Même si les idées ne sont pas forcément les mêmes le but l'est bien : le rétablissement de la démocratie. Les mondes de la Confédération comme de l'Alliance Rebelle souffrent de l'oppression impériale. Les deux entités ne sont pas officiellement alliés mais cela pourrait le devenir d'ici peu.

Ordre Jedi :
Vis-à-vis de l'Ordre Jedi, la Confédération n'a actuellement pas de réelles positions, étant donné que cette dernière n'existe plus à l'heure actuelle. Toutefois elle n'empêche en aucun cas les Jedi de s'engager dans la Confédération et si l'Ordre venait à renaître, la CNL compte bien s'en faire des alliés dans la lutte pour la démocratie.

Ennemis :

Empire Galactique :

On comprendra aisément qu'une Union de planètes qui lutte pour son indépendance et sa reconnaissance politique internationale, qui défend la Liberté, la Démocratie et le Droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes, considère le pouvoir Impériale comme l'Ennemi Public numéro 1.

Groupes Mercenaires :
Ennemis de la Confédération, les mercenaires sont des personnes ne respectant pas la Loi et ne pouvant donc être soutenue par la Confédération. Là où l'OTA aurait sans problème aucun décider de s'acheter quelques mercenaires, la Confédération se refuse une telle bassesse morale.

Soleil Noir et Hutts :

Il en va de même avec le Soleil Noir. Crime, Corruption, Vol, Assassinat, sont les pires pratiques qui soient aux yeux des Confédéraux. Ces derniers ne jurent que par leur élimination, lorsque l'on sait que les criminels sont
beaucoup trop présents dans la Bordure Extérieure.

Ettyrminn Batiiv :

La Piraterie est également une menace à des entreprises qui, officiellement, cherchent à structurer un Commerce efficace entre les différentes planètes ou elles sont établies et ces planètes, qui tirent profit de cette Alliance.


VI)
Recrutement :


Demande :

- Chefs d'Entreprises de l'OTA
- Dirigeant Planétaires

Restrictions:

- Siths
- Officiers Impériaux
-
Tout élément Républicain n'ayant pas clairement justifié de son
attachement à la CNL.

Fonctionnement Interne et Postes à pourvoir :



  • Leaders de Rébellions :
    Les Leaders d'un Soulèvement Planétaire rattachés à la CLN peuvent, hélas, beaucoup moins souvent que les autres, compter sur des ressources convenables d'un point de financier. Mais ils ont pour eux leur motivation irréprochable, leur proximité avec le peuple et leur Courage.
    Ce sont le ciment de la CNL car ils sont assistés par tout les autres membres qui leurs envoient régulièrement des fonds, des instructeurs militaires, des armes. Les leaders de rébellion sont surtout des meneurs, des personnalités fortes et connues ayant une grande influence. C'est cette influence qui est importante, à la fois à des niveaux politiques, économiques ou populaires.

  • Sénateurs, Chefs d'État :

    Les Sénateurs et chefs d'État sont des représentants planétaires au Sénat, ils sont le visage publique de la CNL
    et ont eut pour instruction au Sénat de ne pas se faire remarquer, de soutenir modérément l'Empire Galactique et de ne pas faire de Vague. Discrétion est le mot d'ordre. Mais dans le plus grand secret, comme tout leurs confrères, ils lèvent sur les fonds de leurs propres planètes, ce qui serra plus tard la future Armée de leur État, rendu indépendant.

  • Chefs d'entreprise :

    Les chefs d'entreprise ont une place importante dans la CNL car ce sont les fournisseurs de la Confédération sur bien des plans. Que ce soit au niveau de droïdes, de vaisseaux, de véhicules ou de censeurs, les chefs d'entreprise disposent également d'un siège au Congrès, tout comme c'était le cas dans la République ou la Confédération des Systèmes Indépendants.

Institutions internes :

Les institutions internes sont un ensemble de groupes de travail ou de réflexion, destinés à améliorer l'un des aspects de l'Organisation en particulier. Ils sont le fruit de l'initiative de plusieurs mondes membres, ou d'un seul. Leur objectif est de profiter à toute l'organisation, et de compléter les carences de Fonctionnement de
l'Alliance. Actuellement inexistante, la plupart de ces organisations reçoivent des financements communs de membres qui jugent leur existence importante. Parfois, dans le cas de certains organisme extrêmement
important, le Congrès des Nations peut prendre la décision d'ordonner un financement obligatoire de tout les membres. Ces décisions sont cependant très rares.

Congrès
des Nations

Obédience Officielle : Confédération des Nations Libres
Consul de la Confédération: Lux Bonteri
Principe de fonctionnement : Établi dans l'ancien Sénat Séparatiste de Raxus, le Congrès des Nations réunit tous les représentants des planètes membres de la Confédération : les Sénateurs. Chaque planète est représentée de manière égale. C'est l'organe législatif de la Confédération.
Siège : Raxus
Fonction
:
Le Congrès est l'organisme ou siègent les différentes planètes. A ce jour, c'est essentiellement un organe de concertation. Il n'a pas encore de structure politique définie.
La Confédération des Nations Libres Congra10

Source Image : Wikimony, Moira Syllas.

Commandement Central
Obédience
Officielle :
Confédération des Nations Libres
Chef Suprême des Armées : Kit Fisto
Principes de fonctionnement : Le Commandement Central est l'équivalent du Congrès, d'un point de vue militaire. Les chefs d'État Major de toute les armées de l'Organisation y siègent. Cet organe est néanmoins présidé par un Chef Suprême des Armées, nommé par le Congrès. Il fonctionne à la manière d'une équipe de travail. Les décisions sont donc pris par le Chef Suprême des Armées, et non pas par un Vote.
Fonction : Le Commandement Central est l'organisme ou se concertent les chefs Militaires de la Confédération. Il vise à organiser au mieux la défense et la protection des intérêts de la Confédération.
La Confédération des Nations Libres Cc_bmp10

Source Image : Wikimony, Moira Syllas.

Commission Gouvernementale
Obédience
Officielle :
Confédération des Nations Libres
Commissaire Général : Non Assigné.
Principes de fonctionnement : La Commission Gouvernementale est l'organisme décisionnel de crise de la Confédération. Elle est composée de Commissaires, nommés par le Congrès pour un Mandat de deux ans, et
révoqués par lui.
Fonction : Les Fonctions de la Commission sont définies par le Congrès, en fonction des commissaires
qu'il nomme à sa tête et des prérogatives qu'il leur accorde. Le Congrès peut déléguer une partie de ses fonctions à un commissaire.
La Confédération des Nations Libres Congra10

Source Image : Wikimony, Moira Syllas.

Commission de Gestion des Communications
Obédience
Officielle :
Confédération des Nations Libres
Commissaire Général : Non Défini
Principes de fonctionnement : La Commission de Gestion des Communications est l'organisme chargé de gérer, de s'occuper, et de financer les vaisseaux de communication, et le réseau de communication de la CNL. C'est un organisme journalistique. Le Premier Commissaire Général serra nommé par le congrès, mais, par la suite, il serra nommé et élu par ses pairs.
Fonction : Cet organisme puissant correspond à une agence de Presse. Il est chargé d'organiser la contre-propagande impériale, et de construire et gérer un réseau de communication parallèle et autonome à celui de l'Empire. Bien qu'une partie de ses financements soient publics, une autre partie est issue de la publicité, ou de ses propres activités.
La Confédération des Nations Libres Satcom10

Source Image : Wikimony, Moira Syllas.

Intelligence Centrale
Obédience
Officielle :
Confédération des Nations Libres
Général en Chef des Services Secrets :
Ilyas Dhanab al-Asad
Principes de fonctionnement :
L'intelligence Centrale est dirigée par le Général en Chef des Services Secrets, nommé par le Congrès. Elle fonctionne de la même manière que le commandement central.
Fonction : L'Intelligence Centrale a pour vocation d'organiser et de partager les informations entre les différents services secrets de la Confédération Cela cantonne son activité à des missions de contre-espionnage, c'est la Raison pour laquelle, beaucoup souhaiteraient le voir se doter d'agents propres, financer par des subventions du congrès, afin de pouvoir agir à l'étranger.
La Confédération des Nations Libres Cci_bm10

Source Image : Wikimony, Moira Syllas.


Dernière édition par Lux Bonteri le Dim 28 Aoû 2011 - 12:00, édité 1 fois


La Confédération des Nations Libres Congra10
Lux Bonteri, Consul de la CNL et Sénateur de Raxus

Lux Bontéri
Lux Bontéri
Bon Connaisseur
Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 06/05/2011

La Confédération des Nations Libres Empty Re: La Confédération des Nations Libres

le Dim 28 Aoû 2011 - 12:00
Petit post afin de signaler une mise a jour du WikiSwor CNL.

- Arrangement de la présentation du Wikiswor.
- Légère mise à jour de l'histoire : IV) De l'OTA à la Confédération des Nations Libres
- Ajout de : V) Structure de la Confédération des Nations Libres


La Confédération des Nations Libres Congra10
Lux Bonteri, Consul de la CNL et Sénateur de Raxus

Kit Fisto
Kit Fisto
Maître Incontesté
Nombre de messages : 1252
Date d'inscription : 14/11/2008

La Confédération des Nations Libres Empty Re: La Confédération des Nations Libres

le Lun 5 Mar 2012 - 23:04
La fin de la Confédération des Nations Libres et l'assimilation de ses membres dans l'Alliance Rebelle

Lorsque l'Alliance Rebelle proclama la fameuse Déclaration de Rébellion, les faits durent s'imposer aux dirigeants de la Confédération. Rapidement, il s'avéra que la Confédération ne disposait clairement pas de suffisamment de moyens et de forces de combat pour égaler l'Alliance Rebelle. Or, la guerre venait d'être déclarée et promettait de toucher tous les mondes de la galaxie. L'Empire en fit la preuve en bombardant les principales de Chandrila, une planète du Noyau. Il devint vite assez clair que les hautes instances de la CNL ne pouvaient offrir des moyens suffisants à ses membres dans un contexte de guerre galactique.

Les trois dirigeants de la CNL se réunirent pour prendre une décision quant à l'avenir de la Confédération. Le Traité de Naboo avait permis de réunir d'anciennes planètes de l'OTA autour d'un nouvel idéal confédéré, moins nationaliste, plus humaniste. Le temps n'avait toutefois pas été laissé à ces nouveaux confédérés pour se préparer à une guerre d'ampleur galactique. Conscients de la situation, Lux Bonteri, Silvanur Varvarona et Ilyas Dhanab al-Asad décidèrent d'entamer des négociations avec la dirigeante de l'Alliance Rebelle, Mon Mothma, dans le but d'incorporer les membres de la CNL à l'Alliance. Ce fut à nouveau sur Naboo que des négociations eurent lieu. Le Chancelier Varvarona et le Sultan Dhanab al-Asad rencontrèrent Mon Mothma et, ce jour-là, la Confédération des Nations Libres finit d'exister pour être intégrée dans l'Alliance Rebelle.

Membres de la CNL désormais dans l'Alliance Rebelle:
Raxus
Naboo
Emberlenne
Jabiim
Sluis Van
Bimissaari
Riflor
Biotech Corporation
Hoersh-Kessel Drive
Colicoid Creation Nest

L'Organisation du Traité de l'Antarès et la Confédération des Nations Libres ne sont plus aujourd'hui que de souvenirs. Mais l'idéal porté par ceux qui en furent les membres n'est pas mort, loin de là. Les deux organisations auront l'avantage de montrer à l'Alliance que la démocratie n'est pas à sens unique et qu'au sein de l'Alliance toutes les personnes n'ont pas les mêmes idées politiques. Mais alors que la guerre gronde dans la galaxie, l'heure n'est pas aux réflexions, mais à l'unité et à l'action. C'est ce que Lux Bonteri, Silvanur Varvarona et Ilyas Dhanab al-Asad avaient compris.








La Confédération des Nations Libres Scaled.php?server=221&filename=nashtor
Nash Tor, Sénateur de Sullust fondateur de l'Organisation du Traité de l'Antarès


La Confédération des Nations Libres Scaled.php?server=710&filename=tarsusvalorum
Lux Bonteri, Sénateur de Raxus, fondateur de la Confédération des Nations Libres

La Confédération des Nations Libres Scaled.php?server=269&filename=ilyasdhanabalasad
Ilyas Dhanab al-Asad, Sultan d'Emberlenne, membre fondateur de la Confédération des Nations Libres

La Confédération des Nations Libres 275pxraithsienarnegtc
Silvanur Varvarona, Chancelier Royal de Naboo, membre fondateur de la Confédération des Nations Libres



Contenu sponsorisé

La Confédération des Nations Libres Empty Re: La Confédération des Nations Libres

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum