Aller en bas
Kit Fisto
Kit Fisto
Maître Incontesté
Nombre de messages : 1252
Date d'inscription : 14/11/2008

Le Consortium d'Hapes Empty Le Consortium d'Hapes

le Dim 7 Nov 2010 - 17:31
Le Consortium d'Hapès


Le Consortium d'Hapès est un regroupement de 63 planètes, située dans l'amas du même nom. Les origines du Consortium ne sont guère reluisantes, pourtant elles ne posent problèmes à aucun Hapien, qui n'en semble tirer aucune honte. En effet, les premiers habitants de l'amas d'Hapès, étaient les fameux Pillards Lorell, un groupe de pirates particulièrement dangereux et sévissant dans toute la République. Ils découvrirent ce secteur inconnu jusqu'alors et en prirent le contrôle. Un secteur parfait comme base, car protégé par les Brumes Transitoires, des anomalies stellaires déréglant les ordinateurs de bord et les différents systèmes des vaisseaux, rendant le voyage spatial dans ces régions particulièrement dangereux. Seuls quelques corridors hyperspaciaux permettent d'atteindre le Consortium d'Hapès, mais ce sont évidemment des lieux fortement défendus.

Quelque 4150 ans d'ici, les pirates Lorell s'étaient donc positionnés sur ces 63 planètes, et d'après la légende ils kidnappèrent les plus belles jeunes filles de la République, pour les amener dans leur repaire. Après plusieurs attaques toujours plus audacieuses, la République décida d'agir, et écrasa une bonne fois pour toute les Pillards. Les quelques survivants retournèrent dans l'amas d'Hapès, et fondèrent un Empire qui ne dura qu'un siècle. En effet un siècle plus tard, ce furent les femmes qui prirent le pouvoir, écartant définitivement les hommes de la scène politique et des instances décisionnels pour les millénaires à venir. Désormais, une Reine-Mère règnerait sur le Consortium d'Hapès, sur cet ensemble de monde dont les instances seraient sur Hapès, capitale du Consortium. Depuis plus de quatre mille ans ce système est en place, et c'est la race hapienne qui vit et gouverne ce secteur indépendant. Malgré une hiérarchie très stricte, et un respect de l'étiquette très sévère, le Consortium se distingue par un enseignement d'une qualité excellente, une richesse indescriptible et une armée énorme mais également des technologies très importantes et innovantes.

De plus la Reine-Mère n'est pas considérée comme une simple dirigeante, elle est déifiée, c'est une véritable divinité, adorée par son peuple tout entier. Les Hapiens sont d'ailleurs reconnus pour leur certaine "perfection". En effet les Hapiens ont une intelligence supérieure à la moyenne de la galaxie, et d'un point de vue physique, même s'ils se rapprochent des humains, sont bien plus beaux que ces derniers. Malgré ces formidables capacités intellectuelles et physiques, dont on ne connaît pas réellement la cause (certains hasardent que cette perfection viendrait de la beauté des jeunes femmes enlevées aux premiers temps du Consortium, mais c'est une hypothèse loin d'être vérifiée...), les Hapiens ne voient absolument pas dans le noir. Là est leur gros et unique défaut, dû au fait qu'Hapès est constamment éclairée par ses soleils.


Protégé par les Brumes Transitoires, ces brumes sont également devenus une sorte de rempart au reste de la galaxie, les Hapiens demeurant cloîtrés sur eux-mêmes et la politique du Consortium a toujours été une politique isolationniste. Malgré quelques accords économiques avec le reste de la galaxie, le Consortium et ses habitants ont toujours préféré reclus, méprisant humains et non-humains, particulièrement ces derniers. Sans compter les Jedi, mépris et détestés par les Hapiens, une haine viscérale datant de l'époque où la République et l'Ordre Jedi avaient éliminé les pirates Lorell. Les Hapiens ont, c'est le moins qu'on puisse dire, la rancune tenace, et mieux vaut pour un Jedi d'être sur un territoire impérial qu'un territoire hapien. Un territoire hapien parfaitement défendu, en effet le Consortium dispose d'une puissante armée mais surtout d'une puissante flotte, aux capacités technologiques très avancées mais méconnues part le reste de la galaxie, ce dont les Hapiens se fichent comme d'une guigne.


La déification de la Reine-Mère et son adoration sont également très importants. Si l'Impératrice Gwa-Cir Delaviel tente de faire de même dans la galaxie, il est cependant clair qu'elle n'est adorée que par très peu de personnes dans la galaxie, et que même les plus importantes personnes de la galaxie ne la considèrent pas une divinité mais comme une grande impératrice, un grand leader. Contrairement au peuple Hapien, qui depuis plus de quatre mille ans vénèrent ses dirigeantes, l'adoration et la vénération sont ancrées aussi solidement que la haine des Jedi et la suffisance hapienne vis-à-vis des autres races. Malgré une position géographique privilégiée, le Consortium d'Hapès reste donc très fermé. Un comportement isolationniste qui est tout de même à l'origine du fait que le Consortium soit encore indépendant de nos jours, malgré l'existence de l'Empire. Cela conjugué au fait que le Consortium détienne une importante armée, l'Empire a donc préféré la voie de la raison, en n'attaquant pas un tel secteur.


Aujourd'hui, le Consortium d'Hapès est toujours aussi indépendant, isolationniste, riche et parfaitement défendu et c'est aujourd'hui Isyala Kaan qui règne en tant que Reine-Mère sur le Consortium d'Hapès.

Aux côtés de la Reine-Mère est présente toute la Cour, composée de Nobles tentant de s'attirer les bonnes grâces de la dirigeante pour l'une ou l'autre raison. Mais le poste le plus important après celui de Reine-Mère est celui de Grand Chancelier, un rôle historiquement tenu par un homme curieusement (le seul poste détenu par un homme dans les ministères).
Le Grand Chancelier a donc un rôle de premier ministre, mais c'est également, historiquement, un grand ami de la Reine-Mère, choisi par elle, et dont une des "particularités" est d'être plus attiré par les hommes que par les femmes, une manière en somme de veiller à la "sécurité" du couple royal.
Le Chancelier de l'Échiquier est quant à lui chargé des finances, et de l'économie, de l'emploi, du travail. Le Commandeur Royal est chargé de la direction des armées et flottes, de la défense. Le Garde des Sceaux s'occupe de la Justice, de l'enseignement, de la famille, de la culture et de la santé. Reste la Ministre des Apparats s'occupant de tous les préparatifs de la Reine-Mère et de la cour, il est également ministre des affaires étrangères de la Reine-Mère. Cinq ministres, qui sont dévoués à la Reine-Mère jusqu'à la mort.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum